©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa ©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa ©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa

Anne So sera bientôt mariée, et comme beaucoup d’entre vous, elle est en ce moment à la recherche d’une robe de mariée, SA robe de mariée. Elle s’est prêtée il y a quelques jours au jeu des essayages chez Meryl Suissa et nous raconte ce joli après midi photographié par Trentième Etage

“En bonne modeuse, je m’étais dit que le choix de ma robe serait une des étapes les plus sympas et rapides de mon mariage. Mais je n’avais pas vraiment réalisé qu’il y a un fossé entre choisir des vêtements que l’on pourra remettre à de multiples occasions et combiner avec pleins de tenues différentes et choisir LA robe pour LE jour.  Biberonnée aux sublimes photos des blogs de mariage trendy,  je suis partie bille en tête, les yeux pleins d’images de mariées aux robes fluides et romantiques, couronnes tressées sur la tête et mains caressant les blés. Le choix était clair pour moi ce serait soit la robe romantico-folk esprit Manivet, Laure de Sagazan et autres, soit une robe courte un peu rock pour créer la surprise. ”

©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa ©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa ©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa ©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa

“Hum hum… 2 ou 3 robes essayées plus tard, j’ai dû me rendre à l’évidence, les robes style romantiques sans forme qui me faisait tant fantasmer sur les autres, me donnait sur moi l’impression de sortir tout droit d’un saloon, il ne me manquait que les santiags pour voir apparaître Calamity Jane. Je crois qu’il faut savoir détecter ce qui vous va; moi c’était clair, il me fallait une robe avec une vraie coupe et bien marquée à la taille.

Bon tant pis, de toute façon mon atout à moi ce sont les jambes, j’opterais donc pour une robe courte et rock, peut être un peu fifties. Ce style m’allait très bien, pour ça pas de problème mais j’ai quand même voulu essayer quelques robes princesse juste pour voir. Et là je me suis rendue compte que je ne marierai qu’une fois et que risquant fort peu de gravir les marches de Cannes, la robe longue c’était ce jour-là ou jamais. Les petites robes courtes je pourrais en mettre autant que je voudrais tout au long de ma vie mais LA robe, il me la fallait longue, en dentelle et en jupons. Je n’en dirais pas plus pour le moment mais elle est choisie, RDV en septembre pour la découvrir.”

©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa ©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa ©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa ©Trentieme Etage - La mariee aux pieds nus - Essayages chez Meryl Suissa

Trentième Etage

“Héhé mais pour la robe courte, il me restait quand même le mariage civil  Oh bonheur ! Pour celle-là, aucune hésitation ce serait une Meryl Suissa ou rien. J’ai eu un coup de cœur pour cette créatrice de talents dès qu’elle a monté sa marque il y a 2 ans. J’adore ses robes rétro et qui apportent un coup de frais à l’univers des robes de mariées. Des coupes parfaites, de beaux volumes, des matières sublimes, des nœuds, de la dentelle juste ce qu’il faut, les robes de Meryl sont vraiment exceptionnelles.

 J’étais déjà conquise mais j’ai vraiment craqué en entrant dans son adorable showroom qui reflète si bien son univers rétro-girly-chic (ben oui, elle vaut bien qu’on lui invente un style rien que pour elle). Je ne pouvais rêver plus belle rencontre avec une créatrice. J’ai adoré discuter chiffons avec elle, en plus d’être talentueuse, elle est adorable et super accessible. Elle m’a même inspiré de jolis cupcakes blancs sobres et parsemés de petites perles, des cupcakes que j’ai essayé de rendre presqu’aussi élégants que ses robes.

Pendant la séance d’essayage, j’ai enfilé presque toutes ses robes et elles sont si bien coupées que pas une ne m’allait pas, ce qui a rendu le choix pas facile. Mais aidée par Meryl, j’ai quand même réussir à choisir mon modèle du premier coup (mais non vous ne la verrez pas sur les photos ; oui encore une surprise !) et j’ai vraiment trouvé le style parfait. Mission accomplie, ne me reste plus que les chaussures à trouver…

Mon conseil donc : Il faut se connaître sa morphologie pour savoir comment sublimer ses atouts. N’essayez pas d’aller contre votre corps ou votre style, vous risquez de vous sentir déguisée. Et si vous hésitez entre plusieurs modèles, choisissez en fonction de l’ambiance et du style que vous voulez donnez à votre mariage. Et puis n’oubliez pas, on ne se marie qu’une fois normalement, hein donc vous avez le droit d’aller au bout du délire.”

Si vous êtes un couple de futurs, jeunes mariés ou mariés tout court, Pacsés ou tout simplement amoureux, que vous vous retrouvez dans l’esprit de La mariée aux pieds nus, et que vous souhaitez nous faire parvenir des photos de votre D-Day, d’une séance d’engagement, ou d’un save the date original…Ne soyez pas timide et envoyez nous un mail à lmpan.publications{@}gmail{.}com

LAISSER UN COMMENTAIRE

PETITE NOTE :
-
Les commentaires ne doivent pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Nous nous réservons le droit d'effacer tout commentaire raciste ou antisémite, diffamatoire ou injurieux ou qui serait contraire au bon déroulement des échanges.
Les reportages publiés sur LMAPN sont avant tout des morceaux d'histoires de vrais couples ayant accepté de partager ici leur ressenti et leurs souvenirs, merci de garder cet espace courtois et enthousiaste. -
Nessa