Voilà, dans quelques jours nous serons enfin mariés. Tous ces mois de préparatifs, au delà de tous ces petits détails, sur lesquels on s’attarde, et qui nous semblent importants (d’ailleurs oui, ils le sont attend, oui les numéros de tables seront assortis au plan de table, qui seront eux même assortis aux fleurs, qui sont pile dans l’esprit whimsical du D-Day tu vois?), c’est aussi se remettre en question, l’occasion de se confronter à son histoire. Mais, c’est aussi l’occasion de fabuleux conciliabules familliaux, pour savoir si oui on non robe blanche/foie gras/cocktail/nombre de faire-part à envoyer et qui vous classe direct dans la catégorie master chief de l’organisation mention je prend en compte les desideratas de tout le monde, mais j’aimerais aussi comme je veux nanmého!

Ben oui, forcément, quand on fait le choix de se marier, et qu’on vient d’une famille traditionnelle option père/mère/enfants on-vit-tous-sous-le-même-toit-et-s’est-logique-de-se-marier-quand ça-fait-dix-ans-qu’on-est-ensemble, le chemin est plus ou moins tracé, le mariage semble être évident dans le schéma familial, et le D-day l’occasion de réunir une grande et belle famille dans l’amûûûr, avec des jolies licornes qui danseront autour de nous et des pétales de fleurs qui tomberont sur vos épaules tellement c’est le bonheur tout ça tout ça!

Oui, mais… quand on vient d’une famille du 21émé siècle option père/mère/enfants demi-frères/soeurs/ séparation-concubinage-beaux-parents-pièce rapportée-demi frère/soeur par alliance-le-mariage-ça-dure-pas-toute-la-vie-on-sait-jamais-tu-vois-de-quoi-je-parle, et bien le mariage, on l’aborde d’une façon différente! On se pose d’autres questions, bref le contexte n’est pas le même! Et question organisation, on pourrait passer par la case je m’arrache-les-cheveux-et-je-vais-lui-faire-manger-ses-dents-à-la-vieille!!!

Alors au delà des considérations très personnelles qui pourraient sortir de ce débat, réunir une famille traditionnelle et une famille recomposée suppose pas mal d’organisation. Des deux côtés. Non Belle Maman, on ne pourra raisonnablement pas mélanger tout le monde à table ( tant qu’à faire on évite tout incident diplomatique du genre nouvelle copine assise en face d’ancienne épouse). Non, Maman, je ne sais pas si elle/lui viendra accompagné. Non je ne sais pas comment elle/lui sera habillé (et là on se rend compte que l’esprit de compétition ne se borne pas au monde sportif/du travail!). Non, vous ne serez pas dans le même hôtel/taxi/rame de métro (ça sent le vécu hein?).

Les prestataires sont brieffés, les témoins-amis, sont au courant et pareront à tous débordements, et de toute façon la situation ne date probablement pas d’hier, donc on aura pensé à tous les détails qui facilliteront la journée. Bref on compose et on s’impose, on ne se laisse pas marcher sur les pieds, il faut savoir mettre le holà.

Et là, si je vous dis qu’en plus de réunir une famille classique, et une famille recomposée (d’ailleurs laquelle est la plus classique maintenant? Hein?), on réunit également deux familles pour qui le mariage a une portée totalement opposée, du point de vue social relations j’entends! Parce que oui, on peut cumuler! Par exemple, oui on peut avoir un mariage intime, j’entends par là, une cinquantaine d’invités, (donc en faisant un rapide calcul, allez, 20 faire-part), et aussi avoir 60 faire part de courtoisie à envoyer! Oui oui, 60, soit le triple! “Bah oui tu comprends, la fille de la cousine du facteur de la grand mère est très contente de savoir que vous allez vous marier”….gggggrrrrhhhh!!!! et de l’autre côté avoir la version, “nan mais attends ça sert à rien de l’inviter lui/elle on l’a pas vu depuis 6 mois” “oui mais c’est ma cousine quand même non?”, re ggggrrrrrrhhhhh.

Question organisation, il faut composer avec chacun, j’entends par là, nos mères,( c’est généralement là que se situe le problème les discussions), “les dragées ça craint”, “oui mais les dragées c’est la tradition”, “un chapeau, c’est nul”, “penses à la cousine Berthe qu’est ce qu’elle va dire?”… Au diable la cousine Berthe! Elles s’impliquent, forcément n’ont pas les même goûts que vous, mais en même temps ça veut dire qu’elles y pensent beaucoup à ce mariage, et c’est pas plus mal!

Alors, je ne sais pas si ça a été un peu pareil de votre côté (rassurez moi, je suis pas la seule?), que oui on ne vit pas dans un monde de bisounours, qu’il faut composer avec les envies de chacun, et j’ai aussi envie de leur faire plaisir, et en même temps, si on se bornait à ce genre de détails on ne se lancerait jamais, et que oui le mariage (le jour en lui même) sera l’occasion de réunir tout ce petit monde pour une fois, et que si toutes ces personnes ont choisi de partager cettte journée avec vous, tout se passera dans les meilleures conditions, fingers crossed!

Et vous, ça y’est vous avez aussi votre doctorat en maîtrise des conflits et gestion des relations familiales?

commentaires

Ha ha ha c’est exactement ça !
Je pense que mon doctorat, je ne pourrai vraiment considérer l’avoir obtenu qu’une fois le mariage passé… Parce que je pense qu’on aura ce genre de “conflits” à gérer jusqu’à la dernière seconde (ou presque)…

très fun ce post! j’ai également passé avec brio mon doctorat en gestion des relations familiales après avoir manqué d’étriper la belle-mère une demie douzaine de fois, et le pire c’est que ma mère était pire encore, mais comme je disais à chéri, “je sais elle est encore plus chiante que ta mère, mais c’est MA mère…”
sinon je te conseille pour la suite des évènements ce site très drôle : http://ilovemabm.canalblog.com/

Chère Nessa,
Comme tu as raison… Certaines fois je me plais à penser que nous pourrions être embauchées comme casque bleu ou diplomate, tant il faut manier la rhétorique, la patience et tenter de ne froisser aucune sensibilité en terrain miné (bon certes j’exagère mais…).
J’étais l’autre jour faire un essayage chez ma créatrice quand nous nous sommes mises à parler d’une coiffure qui puisse aller avec ma robe. La première chose que j’ai dite a été : “J’aimerais bien me lâcher les cheveux (mes cheveux sont très longs)mais tout le monde me dit que je devrais porter un chignon un jour pareil” et elle de me rétorquer ” et vous ? Pourquoi ne pas rester sur votre idée, moi je vous trouve très naturelle les cheveux lâchés. Ne vous déguisez pas !”
Bref tout le monde donne son avis mais du coup on en arriverait à oublier ce que l’on avait décidé fermement depuis ses trois ans (oui parce que je veux me marier depuis mes trois ans et que j’ai décrété à cet âge que j’aurais de longs cheveux pour le D-DAY). Bon je te laisse finir de réviser ton module “gestion du risque et stratégies d’évitement des conflits” et te souhaite bon courage pour ces derniers jours !

haaaaaa, je pense que tout le monde passe par là !
Nous aussi, mais je trouve qu’on a quand même pas mal canalisé :
1/ BM qui veut inviter tous ses ami(e)s, soit la ville entière (je rigole pas !!!) : non, on ne veut pas de personnes qu’on ne connait pas à notre mariage. On est OK, pour 2-3 couples d’amis, et si tu en veux plus, ok, mais tu paies (arguments de mon chéri) 😉
2/ BM : y’aura des jeux j’espère ? Non, on n’est vraiment pas fan des jeux… bah ça va être nul, on va s’embêter !!! merci BM 😉
3/ “il me faudrait 20 FP pour mes amis”, et une fois que les FP sont reçus : ah au fait, j’ai oublié de vous dire, j’ai oublié, machin, bidule… ouais , mais c’est trop on t’avait prévenu maintenant, c’est TROP TARD !!!
4/ eee votre mariage ça tombe pas pendant Kippour j’espère !
5/ non mais c’est quoi cette coiffure ? C’est moche, c’est pas une coiffure de mariée, une mariée n’a pas les cheveux lâchés, une mariée porte un chignon…
6/ Un chapeau, non mais ça va pas ? il est HORS de question que je porte un chapeau !

Enfin, bon, aujourd’hui ça me fait rigoler, moi je trouve qu’on a quand même pas été trop embêté, mais aussi parce qu’on a gardé la quasi intégralité de la journée secrète… et je ne regrette pas du tout 😉
Mais effectivement, c’est pas forcément facile… Chéri et moi avons tous les 2 un fort caractère et nos parents savent que quand on a quelque chose dans la tête, on ne l’a pas ailleurs… donc finalement, on n’a pas eu à trop se plaindre je trouve…
Mais, il faut quand même être préparé psychologiquement, et ne JAMAIS dévier de ce que l’on souhaite fondamentalement !

Nessa B. -

@Noémie: M’en parles pas!

@Julie: Top ce blog, j’adore! Ca fait relativiser!

@Vanessa: J’aime l’image du casque bleu! Big up à ta créatrice, laisse libres tes cheveux!!

@Tara: Euh comment te dire, étant donné que je viens à l’instant de terminer les 60 fps de courtoisie sus-mentionnés, je ne peux que plussoyer…Et encore j’ai triple bonus entre BM, mère et père…Je pense me lancer à corps perdu dans une thèse intitulée Champ de mines et psychodrames, comment survivre aux préparatifs du mariage, s’en sortir avec brio et le teint frais et reposé!.

Heu… on est soeurs ou quoi ? lol !
Ici c’est exactement pareil.

D’un côté le mariage c’est une occasion sociale hyper importante et on ne peut pas imaginer ne pas inviter les cousins du grand-père et les amis du papa.
De l’autre, mon père était surpris quand il a vu que j’avais mis mes oncles sur la liste des invités… oncles qui se sont dépêché de répondre non, d’ailleurs, et sans même donner d’excuse !

D’un côté, on se marie pour toujours et les plus anciens parlent même de “régularisation” en nous regardant (avec tendresse tout de même) avec nos 3 enfants nés dans le péché.
De l’autre, mes parents sont chacun mariés 3 fois, ce qui fait que j’aurais 5 parents rien que pour moi à mon mariage. Et j’attends avec impatience le moment de faire le plan de table pour le dîner du vendredi soir où il y aura 30 invités seulement et les 3 ex/maris (10% loool) de ma mère qu’il ne faut mettre ni l’un à côté de l’autre, ni en face l’un de l’autre… J’adore :p

Bref… tout pareil ici, je plussoie et replussoie.

Et je te souhaite plein de bonnes choses pour ton mariage !!! :)

Excellent!! Vraiment que du vécu… Nous on a juste de la chance c’est que quand les mamans et papas (si si les hommes aussi sont de la partie chez nous!) ont commencé à nous sortir la tirade parfait des parents, on leur a expliqué notre point de vue, ça les a un peu calmé mais dès qu’ils recommencent (oui parce que c’est pas comme à la télé où une fois que tu as fait ton explication, c’est le miracle et ça marche…dommage) on ressort notre explication qui ne bouge pas et je crois à la pédagogie et qu’à force ils vont comprendre!!
En tout cas bonne fin de préparatifs et bon mariage 😉

Que j’ai ri, que j’ai ri en te lisant !

J’ai découvert le nom de notre nouveau cauchemar, le FP de courtoisie …

En même temps, nous râlions un peu du manque d’implication de la famille, mais quand je vois le résultat en terme de réflexions et de prises de bec pour ce qui leur a été soumis… C’est pas si mal ! :p

Oh que oui, ce que tu dis me rappelle tellement de choses… Mes parents ambiance “n’en faites pas trop, on est timides et puis les gros mariages c’est ridicule”, les siens genre “comment ça toutes les femmes ne porteront pas de chapeau ? et sinon mes contacts pro vous les invitez bien sûr ?”
La bonne nouvelle, c’est qu’on s’en sort. On peut même considérer ça comme un entraînement pour la suite (genre les conflits potentiels sur l’éducation des enfants…)
Courage !

Et sinon, je vois que tu te maries à l’église comme moi, ce n’est pas (plus) très courant comme choix, qu’est-ce qui t’y a incitée ?

Nessa B. -

Oui, nous avons choisi de faire un mariage religieux…Nous avons tous les deux été élevés dans la foi catholique, et ayant vécu en Alsace, nous avons reçu une éducation religieuse assez longue (comparativement à la moyenne du reste de la France), pratiquement jusqu’au lycée. Et même si aujourd’hui je n’adhère pas totalement à toutes les positions de l’Eglise, je me sens proche de la philosophie de vie chrétienne, à ses valeurs morales. Il était donc logique pour nous de nous unir à l’église. Ce qui me dépasse encore aujourd’hui, c’est de lire, “Oui, on va à l’église, parce que c’est plus joli que juste à la mairie!!!”. Ca a le don de me mettre en boule.

Ah oui alors, l’église “plus joli” que la mairie, qu’est-ce que ça m’énerve aussi ! Quand je suis de mauvaise humeur, je réponds que moi je trouve ça super joli les mariages juifs, c’est pas pour autant que j’ai demandé à me marier dans une synagogue !
Bon courage en tout cas, et beaucoup de bonheur !

Quelle rigolade quand j’ai lu ton post!
En tout cas, ça rassure, on se sent moins seules!
Moi ça a été de vrais conflits armés (toujours pas résolus aujourd’hui alors que le mariage est dans moins de 2 semaines!)!
Pour rajouter aux traditionnels tracas d’organisation, j’ai la suprême chance de faire un mariage mixte, ma belle famille étant d’origine marocaine.
Et là, le drame… impossible d’obtenir une liste d’invités précise! Tout le monde te répond que “de toute façon, tu ne peux jamais savoir combien il y aura de personnes à ton mariage!”
Quoi??? mais je VEUX savoir combien de personnes, et même QUI, dans la mesure du possible! C’est trop demander?
Effets secondaires indésirables : impossible de réaliser un plan de table, d’estimer le nombre de tables/personnes/parts, etc
En tout cas, validation du doctorat en maîtrise des conflits et gestion des relations familiales le 15 mai!

Nessa B. -

D’un coup je me dis que je ne suis pas la seule…et qu’on sera quelques unes a franchir le cap le 15 mai prochain! Bienvenue a toi Mylene…

LAISSER UN COMMENTAIRE

PETITE NOTE :
-
Les commentaires ne doivent pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Nous nous réservons le droit d'effacer tout commentaire raciste ou antisémite, diffamatoire ou injurieux ou qui serait contraire au bon déroulement des échanges.
Les reportages publiés sur LMAPN sont avant tout des morceaux d'histoires de vrais couples ayant accepté de partager ici leur ressenti et leurs souvenirs, merci de garder cet espace courtois et enthousiaste. -
Nessa