Une adorable photographe s’est mariée, je ne pouvais pas ne pas vous montrer cette jolie journée! Elodie, aka Mamz’Elle Clic, a dit oui à Bertrand le 2 juillet dernier à Cherbourg. Un mariage plein de simplicité et de douceur, sous l’objectif de l’amie de la mariée, Véronique alias Maélia Photographie.

Quelques mots de la jolie Elodie…“Tout a commencé le 2 février 2003, un anniversaire, une soirée un peu arrosée et la rencontre ! Après 8 ans de vie commune, 7 déménagements et 2 enfants, l’envie de mariage était présente…pour moi ! Ce que veut fille, fille obtient, non? A force d’en parler encore et encore, il s’est enfin senti prêt ! Après un petit dîner, j’ai découvert la bague de fiançailles au moment du dessert “

“Après les appels aux copines, à la famille et l’annonce sur facebook ( geek ) , c’est parti ! J’avais toujours dis que je voulais un mariage sans chichis mais un mariage un peu original qui ferait oublier les traditions classiques…Pour nous une chose est sûre, nous ne feront qu’une cérémonie civile. A force de recherches et par mon activité de photographe, j’ai découvert bon nombre de sites qui m’ont aidé dans ma vision “mariage non classique”, dont La mariée aux pieds nus.”



“Tout s’est mis en place : il nous fallait un bel endroit pour les préparatifs, parce que forcément c’est mieux pour les photos…N’ayant pas trouvé de salle “exceptionnelle” il nous fallait aussi un lieu pour le vin d’honneur qui soit magnifique.
Nous avons trouvé le tout en un ! En cherchant des chambres d’hôtes, nous sommes tombés sur une maison avec un jardin magnifique : La maison Duchevreuil , un endroit sublime avec des propriétaires adorables.
Après tout est question de détails : le bar à bonbons qui a fait un malheur, le photomaton qui lui a fait le bonheur des petits, la table des gâteaux qui se devait d’être bien présentée….Dans la salle de réception, les coloriages pour les enfants, une déco assez déco des tables assez soft (je n’aime pas le “trop garni” et je voulais cette déco simple et efficace). Je ne suis pas une fervente des dragées, nous avons donc opté pour les petits pots de confiture, faits par la maman de Bertrand.
Le dernier des détails qui était le plus important à mes yeux était d’avoir mon papa (décédé il y a plusieurs années) à mes côtés, c’est donc tout naturellement que j’ai fixé une broche avec sa photo à mon bouquet.”



“La journée s’est déroulée sans que je la voie passer. Accompagnée des mes acolytes témouines et mes photographes, toutes les émotions sont passées : le petit stress en arrivant chez le coiffeur, qui est vite passé…Les larmes (toujours chez le coiffeur) en voyant ma mère arriver chez le coiffeur (elle avait été hospitalisée la semaine juste avant le mariage et ressortie de justesse le vendredi), les étoiles dans les yeux en découvrant Bertrand…Pour le reste de la journée j’étais sur une autre planète !!
Ma fleuriste a fait un merveilleux travail sur mon bouquet et celui de mes témouines, je ne la remercierais jamais assez pour avoir autant compris mes envies ! Mes photographes ont été un repère sur toute la journée, présentes du matin jusqu’au bout de la nuit (ou presque !) , elles ont captés tous les moments importants de notre journée.”

“Mon conseil aux futures mariées ? J’en ai plusieurs !
N’oubliez pas de vous faire accompagner par une amie, une soeur, vos témouines, durant les préparatifs. C’est plus facile que toute seule, elles seront là pour vous détendre, vous sourire et vous rassurer si vous en avez besoin ! De même, n’hésitez pas à choisir l’option “préparatifs” dans la formule de votre photographe, ce sont des moments importants le jour du mariage et ça vous permet de créer un lien important avec lui.
Pas de stress sur les petits détails, il manque quelque chose ? Aucune importance, vous êtes la seule à le savoir, vos invités ne le remarqueront donc pas…Savourez cette journée qui passe à une vitesse folle !”

* * * *

Si vous êtes un couple de futurs, jeunes mariés ou mariés tout court, Pacsés ou tout simplement amoureux, que vous vous retrouvez dans l’esprit de La mariée aux pieds nus, et que vous souhaitez nous faire parvenir des photos de votre D-Day, d’une séance d’engagement, ou d’un save the date original…Ne soyez pas timide et envoyez nous un mail à lamarieeauxpiedsnus{@}gmail{.}com.

Ils se sont unis le 23 juillet dernier. Sandrine et Jean-Marie se sont inspirés de leur ville d’adoption, et du tableau de Renoir, Le moulin de la galette et ont dessiné une jolie journée tout en douceur et en bonne humeur. Et la pétillante photographe Béatrice de Guigné n’en a pas manqué une miette.

Quelques mot du couple…”Nous sommes tous les deux Bretons et quand nous sommes arrivés en Picardie (contraints et forcés par le travail), ce n’était pas de gaité de cœur. Puis nous avons découvert la petite ville de Pierrefonds et nous avons eu un véritable coup de foudre pour son architecture et son ambiance. Nous nous sommes tout de suite dit que c’était le lieu idéal pour se marier !
Nous avions envie d’un mariage à notre image. C’est-à-dire que nous avions envie de profiter de chaque invité, de prendre le temps… et pour cela nous ne voulions avoir au près de nous que nos proches (familles et amis les plus proches). C’est surement cela, qui nous a permis d’être aussi détendu. De plus, nous n’avons jamais été pressés par le temps et ce fut très agréable. En effet, la mairie, l’église, le lieu des photos de couple (le château de Pierrefonds) et le lieu de réception étaient tous au même endroit.”
“Notre meilleur souvenir: Choisir un seul et unique souvenir serait très difficile, car nous avons apprécié chaque moment. Mais il y a des moments plus marquants que d’autres. Il y a tout d’abord le gospel qui a animé la messe et qui donne un supplément d’âme à ce moment(nous avions choisi un gospel car une bonne partie de nos invités n’étaient pas croyants et c’est un bon moyen d’intéresser tout le monde). La sortie de l’église aussi: quand nous sommes sortis, de nombreuses bulles de savon nous attendaient, c’était magnifique (c’était pourtant nous qui avions prévu cette sortie d’église, mais nous ne nous attendions pas à un tel effet, c’était magnifique). Et puis enfin, le lâché de lanternes le soir: une bonne alternative au feu d’artifice qui permettait de rendre actifs nos invités. Nous avions auparavant demander à chaque invité de noter un souhait personnel sur un papier, sans leur dire la raison. Puis nous sommes sortis, les avons attachés aux lanternes.
Notre inspiration était Le moulin de la galette de Renoir. Et le port des canotiers était un bon moyen de faire un rappel à ce tableau, mais de façon subtile. De plus, cela permettait de mettre à l’aise les gens en portant ces chapeaux. Nous souhaitions vraiment une ambiance 1930’s, mais personne n’était au courant, car nous ne voulions pas que nos invités se déguisent. Nous voulions que ce soit une ambiance. A la fin de la soirée, chaque invité est reparti avec un canotier en souvenir de cette journée.”

{crédits photo}

Nos bonnes adresses: Comme nous sommes ravis de notre mariage, nous avons de nombreuses bonnes adresses à donner. Tout d’abord, un grand merci à notre photographe préférée qui a permis d’immortaliser cette magnifique journée! Il s’agit de Béatrice de Guigné. Elle a l’œil pour faire des photos qui sortent de l’ordinaire et en plus c’est une personne très agréable. Nous devons également remercier très chaleureusement notre fleuriste qui a conçu intégralement la décoration du lieu de réception: c’était tout en délicatesse. Elle a su comprendre ce que nous attendions. Il faut également transmettre le lieu de réception qui a permis un cadre magique pour cette journée. Nous vous conseillerons également notre traiteur qui nous a régalé . Enfin, un bon DJ est pour beaucoup dans la réussite d’une soirée.

* * * *

Si vous êtes un couple de futurs, jeunes mariés ou mariés tout court, Pacsés ou tout simplement amoureux, que vous vous retrouvez dans l’esprit de La mariée aux pieds nus, et que vous souhaitez nous faire parvenir des photos de votre D-Day, d’une séance d’engagement, ou d’un save the date original…Ne soyez pas timide et envoyez nous un mail à lamarieeauxpiedsnus{@}gmail{.}com.

 

 

Un joli mariage en rose et bleu pour Géraldine et Simon qui ce sont dit oui cet été. Des robes à tomber pour la mariée qui rêvait de jouer les danseuses dans un délicat tutu de tulle, des pivoines, des moulins à vent, et des lanternes suspendues dans les arbres sont quelques uns des ingrédients de ce mariage simple et délicat, photographié par des amis du couple.

Quelques mots de Géraldine… “Après avoir fêté nos fiançailles, j’ai commencé à me pencher sérieusement sur le mariage en lui même. Il a d’abord fallu trouver le thème et pour se faire, je me suis lancée dans la réalisation des faire-parts. J’aimais le mouvement et le fait que ce soit vivant : mon choix s’est vite porté sur soit des petits poissons, soit des petits oiseaux. Heureusement pour moi, mon amoureux me laissait champ libre ! Finalement, j’ai opté pour des moineaux. Après avoir trouvé la forme définitive de ces petits volatiles, il a fallu se pencher sur les couleurs du mariage.
Premier choix : le multicolore. Mais n’étant pas satisfaite du résultat, j’ai doucement laissé mon goût très classique reprendre le dessus et me suis tournée vers le gris et rose. Puis finalement, vers le bleu marine et rose pâle. Après 3 mois de travail intensif, les faire-parts étaient prêts ! “


“D’abord par curiosité, j’ai découvert les forums de mariage. Puis je suis rapidement devenue accro.  Entre le forum et les blogs de mariage (notamment La Mariée Aux Pieds Nus), les idées arrivaient par dizaine ! La difficulté était de pouvoir les canaliser, les organiser et surtout les réaliser. J’ai donc fait un cahier de mariage.
Les gros postes : le découpage de près de 600 oiseaux en papier, les fanions en tissu (pour les guirlandes), les confettis à la main, les moulins à vent en liberty, tous les petits toppers à planter dans les petits fours du cocktail, les pompoms en papier de soie pour la décoration de l’église, les bulles de dragées,…”


“J’ai découvert le site ETSY : j’y ai trouvé des napperons (pour faire les cornets du candy bar) à Djakarta, des pompoms à accrocher à mes ballerines pour la soirée et dans mes cheveux pour la mairie en Corée, des caissettes pour les cupcakes à Salt Lake City, et surtout.. ma robe pour la mairie à Phoenix.
Cette robe a été difficile à trouver. Au départ, je m’étais inspirée de la robe que porte Carrie Bradshaw dans le dernier épisode de SATC lorsqu’elle se rend à l’exposition du Russe : un tutu et une veste cintrée. J’avais décidé de la faire moi-meme : j’ai donc acheté un tutu de danse, une amie m’a cousue le fond de jupe pour éviter qu’il soit transparent, et j’ai trouvé une petite veste bleue marine très légère. Restait encore à trouver le haut. Mais là.. chou blanc ! J’ai donc laissé de côté pendant un moment. Et un jour… sur le blog de La Mariée Aux Pieds Nus, je suis tombée sur cet article : Jolies pointes. Coup de coeur pour la robe de Ouma !! Je me rends illico sur sa boutique et découvre ma robe. Coup de coeur et clic clic sur Paypal plus tard, elle est à moi. Lorsque je l’ai reçue, elle était trop juste au niveau de poitrine. Pas de panique ! J’ai fait sauter la fermeture éclair et ai fait installer une laçage.”



“Pour ma robe d’église, l’histoire a aussi été compliquée ! J’ai eu un premier coup de coeur chez Pronovias mais à un prix absolument catastrophique. J’ai donc du y renoncer malgré moi et très déprimée. Et finalement, j’ai découvert la marque San Patrick et notamment le modèle Eclipse. Je me suis rendue dans une boutique lyonnaise pour essayer une robe qui avait presque la même forme que ma Eclipse et une robe de la même matière (étant donné que le modèle Eclipse n’était pas disponible en boutique), et j’ai fait une folie : j’ai commandé ma robe sans jamais l’avoir essayée. J’ai eu de la chance, elle était parfaite !! En même temps, je savais ce que je voulais : quelque chose de simple étant donné que le mariage avait lieu chez mes parents mais une robe de princesse quand même !”


“Lorsque j’ai descendu les escaliers pour rejoindre l’amoureux, je n’en menais pas large : aimera t’il, l’exprimera t’il suffisamment… Je n’ai pas été déçue, il a été soufflé. Et je dois dire qu’à ce moment, je me sentais la plus belle du monde à travers ses yeux ! Nous n’arrivions plus à détacher nos yeux l’un de l’autre !
L’heure de l’église est arrivée. Tous les invités présents chez mes parents se sont dirigés vers leurs voitures pour se rendre à l’église, et moi, je devais rester et ne partir qu’au dernier moment. Mon père était si content de pouvoir conduire le combi Volswagen jusqu’à l’église. Sur le parvis, je n’ai pas pu empêché quelques larmes de refaire leur apparition. La cérémonie religieuse a été parfaite. Nos regards complices, l’intervention musicale a cappela d’une amie, les lectures de nos proches, le bruit étrange des sachets de confettis, notre joie…
J’ai adoré notre sortie de l’église : très vivante, très colorée, pleine de joie et d’éclats de rire !”
 

* * * *

Si vous êtes un couple de futurs, jeunes mariés ou mariés tout court, Pacsés ou tout simplement amoureux, que vous vous retrouvez dans l’esprit de La mariée aux pieds nus, et que vous souhaitez nous faire parvenir des photos de votre D-Day, d’une séance d’engagement, ou d’un save the date original…Ne soyez pas timide et envoyez nous un mail à lamarieeauxpiedsnus{@}gmail{.}com.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...