Pauline F 

Parfois, deux jolis évènements peuvent se s’enchainer dans une vie. Parce que votre mariage coïncide peut être avec votre grossesse, vous êtes sûrement à la recherche d’une jolie robe pour être la plus belle ce jour là. Souvenez vous de la belle Alanna, radieuse le jour J dans sa robe blanche.

Que vous choisissiez une robe taille empire pour mettre en avant un joli décolleté, tout en camouflant un peu vos nouvelles rondeurs, ou que vous ayez opté pour une robe mettant au contraire en avant votre ventre rond, la plupart des enseignes auront des modèles à vous conseiller.

Une seule règle, se sentir à l’aise. Ce qu’il vous faut? De belles matières douces et confortables, une robe qui selon le moment où vous vous situerez dans votre grossesse camouflera habillement ou soulignera magnifiquement votre ventre. Quant à la coupe, je dirais pourquoi pas près du corps dans les premiers mois, et plutôt fluide, taille empire par la suite par exemple, vous assurant ainsi un bon maintien sous la poitrine. Vous vous mariez le cinquième ou le sixième mois passé? Vous allez passer une grande partie de la journée debout, n’oubliez pas de soutenir votre ventre avec une ceinture adaptée, peu épaisse, elle ne se laissera pas deviner sous votre robe. Et si vous ne trouviez pas votre bonheur en boutique, de nombreuses créatrices seront à meme de créer pour vous la robe parfaite.

Pour toujours plus de confort, éviter si vous ne vous ne le sentez pas les chaussures à talons. On ne le répètera jamais assez, vive les chaussures plates! Ballerines ou jolies sandales, jouez l’accessoire! J’adore la collection de nus-pieds de Cosmos Paris par exemple, et leurs spartiates strassées qui contrebalancent bien la simplicité des robes de mariées pour femmes enceintes (et puis il pourrait s’avérer que cette sandale soit la seule dans laquelle vous puissiez passer votre pied, vous savez,… rétention-d’eau-jambes-en-forme-de-poteaux-tout-ça), alors autant en profiter!

Et pour un peu plus d’idées shopping n’hésitez pas à suivre ce liens pour trouver la jolie robe Séraphine, une robe longue à manches en dentelle de Typhaine (vous découvrirez bientôt son mariage sur le blog), une robe blanche toute simple, ou celle ci repérée chez Emoi Emoi ou encore la collection “bride” de J Crew, dont il me semble de nombreux modèles se prêteront à merveille à de petits ventres ronds. Et si vous le sentez, pourquoi ne pas jouer la version courte, avec cette petite robe blanche Asos, ou celle ci à plumetis chez Envie de fraises.

Il y a quelques jours, je suis allée rendre visite à Fabienne Alagama, dans sa nouvelle boutique atelier de la rue Galvani accompagnée de Thierry, alias Pretty Days. L’occasion de faire plus ample connaissance avec cette jolie créatrice croisée rapidement l’an dernier sur le salon du Carrousel du Louvre.

Cela fait maintenant 15 ans que Fabienne imagine des robes de mariées faites de soie et de dentelles, bercée par les souvenirs d’une maman couturière. Lorsque les fiancées viennent la rencontrer, environ six mois avant le jour J, ce qu’elles ont en tête, ce sont des robes champêtres, décontractées chic, souvent avec de la dentelle, et toujours avec ce soucis du détail et des délicates finitions à la main.

Mes modèles préférés? Adèle côté robes longues, pour sa simplicité, ses petits mancherons en dentelles, et son dos nus renversant doublée de dentelle! C’était d’ailleurs la robe de mariée de Fabienne! Et Edith, pour les robes courtes, une coupe toute simple et une sur-robe de dentelle qui est juste à tomber!

Pretty Days

Comment Fabienne crée-t-elle ses robes? Dans sa boutique atelier, les futures mariées pourront essayer les modèles de sa collection lors d’un premier essayage, après avoir défini le style de leur mariage, leurs envies, et la silhouette qui leur conviendra le mieux. Elles pourront ensuite imaginer à leur guise les modifications qui rendront leur robe encore plus particulière. S’en suivront ensuite un second essayage toile, un troisième avec les matières nobles, la robe est quasi terminée, le quatrième essayage permettra de faire les dernières retouches et finitions.

Côté prix, à partir de 2800 euros pour une robe longue, 2300 euros pour les robes courtes, le prix de celle ci variant évidemment selon les matières utilisées.  Et mon petit doigt m’a dit que de très jolies choses se préparaient pour la prochaine collection qui raviront aussi les jolies fiancées ayant un plus petit budget à consacrer à leur robe de mariée. Stay tuned!

Rendez vous sur le site de Fabienne Alagama pour découvrir le reste de sa collection, et prendre rendez vous dans sa joli boutique du dix-septième arrondissement parisien.

 

©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus

J’aime le travail de Thierry, alias Pretty Days. Sa lumière, le mouvement, et ses adorables amoureux. Et la séance de Cécile et Guillaume n’échappe pas à la règle. Promenade sur les plages du pays basque ce matin sur La mariée aux pieds nus…

“Cécile est une amie de mon petit frère.Nous nous étions croisés quelques fois puis un soir, alors que j étais sur le PC de mon frère, Cécile en stage au Québec vient “chatter” avec lui sauf qu’elle se retrouve à discuter avec moi …le hasard fait bien les choses. Nous avons discuté de longues minutes puis quelques jours après nous avons convenu de nous voir lors de son retour en Juin 2004. Cécile venait d’avoir 21 ans et j’en avais 25. Le courant est passé immédiatement.”

©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus

“Deux ans plus tard, nous avons emménagé dans notre nid douillet de 28 m², à Levallois Perret. Petit mais fonctionnel où nous avons vécu 6 ans. Dans cet espace très exigu, nous avons beaucoup appris l’un sur l’autre. À la saint Valentin 2009, j’ai demandé Cécile en fiançailles dans un restaurant de Saint Germain des Près.  Elle ne s’attendait pas du tout à ma demande, elle a été très touchée et moi encore plus. Le temps est passé trop vite et en 2012, j’ai fait ma demande en mariage.”

“Et là commence la grande aventure de la préparation du mariage, penser à tout, ne rien oublier, réussir une célébration à la hauteur de notre amour qui ne cesse de grandir depuis ces neufs ans. Garder les moments privilégiés de cet événement, d’où le choix de Thierry dans ce rôle primordial. ”

©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus ©Pretty Days - Une seance engagement sur une plage du Pays Basque - La mariee aux pieds nus

Pretty Days

“Ayant tous les deux des attaches familiales en Gironde et au Pays Basque, il était évident pour nous que notre séance d’engagement devait se dérouler dans la région. Cécile était plutôt sereine contrairement à moi qui étais un peu anxieux concernant le fait de ne pas savoir être naturel, mais Thierry nous a très vite mis en confiance. Les conditions étaient quasi idéales, la plage était déserte, le soleil était revenu…même il faisait un peu frais pour Cécile. Très belle séance, très beaux souvenirs…le plus dur est maintenant de faire un tri dans les photos.”

Vous êtes photographe et vous retrouvez dans l’esprit de La mariée aux pieds nusVous avez réalisé une séance couple, un mariage ou un shooting éditorial et vous souhaitez nous faire parvenir les images en vue d’une publication sur le blog ? … Ne soyez pas timide et envoyez nous un mail à lmapn.publications{@}gmail{.}com.

Depuis 1997, la créatrice norvégienne Leila Hafzi imagine des robes créées dans une démarche éco-responsable. Du choix des tissus, précieuses mousselines et délicates soies, à la fabrication, en passant par les teintures naturelles, tout est pensé dans le respect de l’environnement et des hommes. Mais plus que tout, Leila Hafzi crée des robes de mariée, de très belles robes de mariée.

Ses plissées, les jeux de transparences, la fluidité. C’est simple, j’aime toute sa collection! Et je crois que ce que je préfère par dessus tout, ce sont les tons poudrés dont sont faites ses robes. Parce que même si il y a bien évidemment des modèles tout en blanc, ses créations n’en sont que plus subtiles lorsqu’elles se jouent en crème, bois de rose ou délicats ivoires…

 La mariée aux pieds nus

Robes mais aussi blouses à manches longues ou courtes, et autres jupons, j’ai aimé toutes les possibilités d’associations que propose cette année la créatrice… Bref vous l’aurez compris, je suis amoureuse…

Vous pourrez retrouver une partie de la collection de Leila Hafzi, en exclusivité dans la jolie boutique parisienne Metal Flaque, rue de l’échelle dans le 1er arrondissement.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...