Un mariage champêtre en Dordogne - Photo : Sylvain Le Lepvrier - La mariée aux pieds nus

Célébrer leur mariage dans des endroits chers à leurs coeurs, des robes sublimes, une ambiance champêtre au coeur du Sud Ouest, Judith et Vincent ont imaginé un mariage à leur image, photographié par Sylvain Le Lepvrier.

“Vincent et moi nous sommes rencontrés il y a 9 ans chez notre témoin. Je ne sais pas si on peut parler de “coup de foudre” mais je crois que nous nous sommes plu au premier coup d’œil et, dans tous les cas, nous ne nous sommes plus quittés depuis ! Pourtant grande romantique, du plus lointain que je me souvienne, je n’ai jamais rêvé de mariage. Je m’en faisais, en effet, l’idée d’une fête terriblement kitch, cristallisation cauchemardesque de tout ce que je jugeais de “mauvais” goût entre meringue-qui-gratte et danse des canards avinée. Qui plus est, c’était l’avis partagé par toute ma famille !”

“Comme souvent, c’est Vincent qui m’a convaincue qu’il était possible de se réapproprier ce rite de passage et d’en faire quelque chose qui fasse sens avec notre couple et nos sensibilités. Le véritable déclic a eu lieu quand ma grand-mère nous a proposé de fêter cela chez elle, dans le Périgord. Il s’agit d’une maison ancienne perdue dans la nature, chargée d’histoire, aussi bien celle de ma famille que de notre couple. Souhaitant tous deux quelque chose d’intime et d’authentique, nous ne pouvions pas rêver mieux ! Nous avions très envie de faire découvrir à nos invités, le temps d’un weekend, une ambiance qui était pour nous emblématique des moments passés dans ce lieu, celle des confitures faites en famille, des tablées à l’extérieur, des balades en forêts, des après-midi à “farfouiller” dans les trésors du hangar, des soirées d’été à regarder les étoiles… Quitte à emmener nos invités en “voyage” avec nous dans cette intimité familiale, nous avons rapidement imaginé leur faire découvrir un deuxième lieu, en Corrèze cette fois, un moulin en ruine acheté par mes parents pour en faire leur résidence principale.”

“Le weekend s’est donc articulé entre ces deux espaces. Le premier, lumineux, marqué par les pierres blanches et les tons jaunes chauds des maisons dordognaises, tout à fait “civilisé” dans son écrin de nature, serait parfait pour accueillir un déjeuner dans le jardin, une après-midi à partager avec nos invités, une soirée à danser dans le hangar puis un brunch le lendemain. Le second, beaucoup plus sauvage, plus sombre car situé à l’ombre des pierres rouges et envahi par la nature, était le tableau idéal pour une cérémonie laïque le lendemain, sans fioritures, au seul son du ruisseau et des oiseaux.”

Un mariage champêtre en Dordogne - Photo : Sylvain Le Lepvrier - La mariée aux pieds nus

“Tout le reste découlait très naturellement de ces deux lieux, des objets déjà présents et de ce qu’ils nous inspiraient. Le hangar de ma grand-mère regorge de souvenirs des anciens occupants de la maison, de mes arrières grands-parents, et d’objets témoignant de la vie passée outre-mer par mes grands-parents, il ne suffisait plus qu’à les mettre en valeur. Nous avons au maximum utilisé des objets représentant des souvenirs authentiques, par exemple une caisse enregistreuse appartenant aux grands-parents de Vincent pour que nos invités nous y laissent des messages, des photos de mariage de nos aïeuls. Pour le reste, nous avons eu beaucoup de plaisir à chiner de la vaisselle, des nappes et serviettes anciennes, nous constituant, au passage, un véritable “trousseau” de jeunes mariés, support de nos futurs souvenirs !”

“Nous avons surtout pu compter sur l’aide de nos familles et amis, ce qui a fait de ce weekend quelque chose de vraiment spécial à nos yeux. Ma mère a cuisiné des kilos de confiture de cerise à distribuer à nos invités et nous a réalisé un très joli tampon à l’effigie du lieu des festivités. Mon père et Vincent ont couru les différents salons des Vignerons Indépendants pour trouver le champagne et les vins. Le frère de Vincent et nos témoins nous ont aidés pendant plusieurs jours à nettoyer 20 ans de poussière accumulée dans le hangar. Les parents de Vincent ont ramené de Dunkerque des souvenirs de famille. Avec ma grand-mère, nous avons cuisiné tout le foie gras proposé en entrée à nos invités. Nos amis arrivés la semaine précédant le mariage sont spontanément venus nous aider à finaliser les préparatifs. Mon bouquet de samedi a été fait avec amour par une amie de ma grand-mère en utilisant les fleurs de son jardin. Mon meilleur ami a officié et organisé superbement notre cérémonie laïque tout en nous réservant la surprise de son contenu. Finalement, certains de nos amis musiciens ont joué pour clôturer la cérémonie.”

“Nous avons eut également beaucoup de chance, puisque nous avons pu nous entourer de professionnels qui ont tous été de véritables “coups de coeur”. Nous voulions un repas simple mettant à l’honneur les produits régionaux, tout en évitant quelque chose de trop traditionnel (ce qui peut être assez compliqué à trouver dans la région). C’était justement ce que proposait Emily, en faisant tout maison et à partir de produits frais. Côté desserts, je souhaitais un “wedding cake” comme clin d’oeil à nos projets d’installation outre-Atlantique mais Vincent en gardait un souvenir beaucoup trop sucré… Lucy d’Invitation au Délice est non seulement spécialisée dans leurs confections mais a également totalement adapté la recette à nos palais français, ça a été un franc succès en particulier auprès de nos invités américains ! La partie florale était très importante à mes yeux et je suis rapidement tombée amoureuse du travail de Sophie de Poppy Figue Flower. Après des mois à imaginer beaucoup de détails de cette fête j’avais vraiment envie d’avoir la surprise concernant cette partie, nous lui avons donc seulement indiqué l’esprit qui nous correspondait et quelques grandes lignes. Après avoir trépigné d’impatience comme une gamine pendant les jours précédents, j’ai adoré découvrir ce qu’elle avait imaginé pour chacun des lieux ! Concernant l’organisation du jour J, nous avons vite compris qu’il serait difficile de nous en charger nous même avec une cérémonie se déroulant le matin, nous sommes donc partis à la recherche de wedding planner sans trop y croire… Puis nous sommes tombés sur le site délirant (avec des lamas !) de Sophie et Jennifer et nous avons su que ce seraient elles avant même de les rencontrer ! Un peu de la même manière, après avoir vu ses photos, choisir Sylvain était une évidence. Son sens de la composition, son travail de la lumière ont tout de suite interpellé en moi l’ancienne étudiante en histoire de l’art.”

“À cela s’ajoutait un regard particulièrement poétique sur les paysages et une véritable volonté de raconter quelque chose à travers les sujets photographiés. Pour couronner le tout, Sylvain est quelqu’un d’adorable avec qui nous avons eu beaucoup de plaisir à partager ce weekend.”

lamarieeauxpiedsnus-blog-mariage-idees-inspiration-mariage-conseil

“Je ne pense pas être particulièrement légitime pour conseiller les futurs mariés mais si nous avons retenu quelque chose de ce weekend c’est de laisser une place à la spontanéité et aux initiatives, que ce soit celle des prestataires ou des invités. Ainsi, par manque de temps nous n’avons pas pu organiser le tour dans les bois et la séance d’observation des étoiles que nous souhaitions. Nous avons appris avec joie que toute une partie de la noce était partie spontanément se promener dans la forêt pendant nos photos de couple et que beaucoup d’invités avaient profité de la soirée pour regarder les étoiles allongés dans le jardin.”

lamarieeauxpiedsnus-blog-mariage-idees-inspiration-mariage-les-adresses

Photographe : Sylvain Le Lepvrier | Robes : Laure de Sagazan (samedi), La Rosa Vintage, San Francisco (robes 1950 et 1900, dimanche) – Les dentelles de Ségolène pour leurs restaurations | Accessoires : fragment de couronne de mariée en cire 1900 vintage, boucles d’oreilles Cécile Boccara | Chaussures de la mariée : Repetto (samedi), Delphine Manivet pour Cosmoparis (dimanche) | Maquillage : réalisée par la mariée après un cours chez Guerlain (la leçon de 90 minutes vaux vraiment le coup, la maquilleuse m’a entièrement conseillée en fonction de ma robe et de mes accessoires en s’assurant que je pourrais reproduire l’effet le jour J) | Coiffeur : Valentin Antoine | Costume : the Kooples (samedi), Samson (dimanche) | Nœuds papillons : Le Colonel Moutarde | Boutons de Manchettes : vintage années 1920 chez Dary’s | Chaussures du marié : J.M. Weston | Alliances : vintage années 1920 chez Dary’s et Maty | Fleurs : Poppy Figue Flower (sauf le bouquet du samedi fait par une amie) | Traiteur (midi, soir et brunch) : Emily cuisine pour vous | Wedding cake et petits gateaux : Lucy d’Invitation au délice | Coordination du weekend : Ma Vie de Bohème | Musicien : Jacques Deljehier (ami) | Faire part : vintage-designs.co.uk | Location tables, chaises, verres, couverts : cg-evenements | Tireuse à bière : Ets Péchaud (Belvès)

Si vous ne connaissez pas encore le travail de ce talentueux photographe, filez vite sur le site de Sébastien Hubner ! Je suis tellement heureuse de partager aujourd’hui sur le blog, les images de la séance engagement de Louise et Clément réalisée sur les rochers de côtes de La Baule. Un joli moment de complicité…

Louise et Clément nous en disent un peu plus sur leur histoire et cette séance…”La côte sauvage de La Baule, dotée de petites falaises rocheuses surplombant la mer est un paysage magnifique qui tranche avec l’immense et célèbre baie dont on entend souvent parler avant tout. Régulièrement en vacances en famille dans les environs, nous aimons l’atmosphère de ce lieu, ses grandes herbes folles qui se balancent au gré du vent et ses petites criques d’eau claire. Faire des photos dans cet endroit enchanteur, avec l’océan pour unique paysage à l’horizon était un vrai plaisir.”

“Après avoir arpenté longuement les différents blogs et sites de mariage pour trouver un photographe, Sébastien nous a été vivement recommandé par un photographe très reconnu dans ce milieu. Dès que nous avons vu ses photos en ligne très poétiques, toujours lumineuses et douces, nous savions que son style correspondait tout à fait à ce que nous cherchions. Par la suite, le contact est particulièrement bien passé par mails et par skype, nous avons découvert un photographe jeune mais déjà très pro, ouvert, à l’écoute et plein d’initiatives et de créativité. Au delà du photographe, nous avons fait une belle rencontre humaine et nous en sommes très heureux.”

“Nous n’avons pas été déçus le jour J… Sébastien a su nous mettre en valeur, nous mettre à l’aise et combler absolument toutes nos attentes. La séance s’est faite très naturellement. Nous en garderons un beau souvenir et nous ne nous lassons pas d’admirer son magnifique travail.”

Coup de coeur pour ce portrait de mariée imaginé par la chouette équipe de D’amour et de Deco et photographié par Ingrid Lepan. L’idée de départ, un mariage simple, naturel et pastel, et un sublime bouquet de mariée fait de pivoines, de rose, de jasmin et de chèvrefeuille.

lamarieeauxpiedsnus-blog-mariage-idees-inspiration-mariage-les-adresses

Photographe: Ingrid Lepan Photographe | Mise en scène : D’amour et de Deco | Fleurs :  D’amour Et De Deco | WRobe : Vanda Outh | Traiteur : Zouzou  | Mise en beauté : Les Ciseaux De Marie | Calligraphe : Nice Plume

Sa précédente collection était une des jolies découverte mode de l’année passée, la créatrice de robes de mariée Vanda Outh dévoile aujourd’hui sa collection 2016 photographiée par NeuPap Photography.

“Pour cette collection je me suis inspirées de la mode du prêt à porter aux lignes légèrement structurées, de l’artiste peintre mexicaine Frida Kahlo, notamment pour les accessoires fleuris et les broderies colorées et de l’ambiance bohème. La mariée 2016 est pétillante, glamour et romantique. Les lignes sont simple et épousent délicatement les lignes du corps.”

“La robe Simone est ma pièce préférée de la collection, car elle est colorée et élégante à la fois, les broderies de fleurs printanières sont entièrement faits main.  Les matières utilisées sont le plumetis de coton, organza de soie, mousseline de soie, guipure de coton, tulle de plumetis et crêpe de chine.”

Côté prix, comptez à partir de 1500 euros pour une robe courte et à partir de 1800 euros pour une robe longue sur mesure.