Un mariage simple et champêtre en Ardèche

Agathe et Florian ont célébré leur mariage simple et champêtre en Ardèche, dans la maison des grands-parentes du marié. Un choix de lieu cher à leur coeur qui leur a également permis de vivre un peu plus sereinement leurs préparatifs chamboulés par le confinement.

Ils partagent avec nous le récit de cette superbe journée photographiée par Laurent Brouzet.

La rencontre

« Nous nous sommes rencontrés sur les bancs de l’université. Nous étions d’abord un peu méfiants et distants. Il nous a fallu quelques temps pour nous comprendre. Ce n’est qu’en toute fin d’année que notre histoire a commencée. Nous nous sommes découverts de nombreux points communs, ainsi qu’une même vision du monde et de l’avenir. Nos familles se sont tout de suite bien entendues. Il nous a fallu finalement peu de temps pour vivre ensemble et nourrir des projets communs. Nous nous sommes fiancés en mai 2019. »

La demande en mariage

« Florian : J’avais envisagé de faire ma demande en Ardèche, dans la maison où nous prévoyions de nous marier. Mais ce moment a coïncidé avec un voyage au Japon prévu de longue date. L’idée de faire ma demande en mariage à l’étranger me paraissait un peu cliché. Mais finalement, je me suis dit que j’aurais du mal à trouver un moment aussi propice, en un lieu aussi magique.

Lors de notre séjour à Tokyo, j’ai fait mine d’inviter Agathe au restaurant pour son anniversaire. Je l’ai emmenée dans un riokan, où nous avons dîné et dormi. A l’apéritif, j’ai commandé du champagne et je lui ai proposé de m’épouser. Simplement, sans me mettre à genoux, en lui glissant l’écrin qui contenait la bague de ma grand-mère. Agathe avait vu venir la demande, mais, dans le doute, elle s’était persuadée de ne pas trop se projeter. Lorsque j’ai réellement sauté le pas, elle a été très surprise. A tel point que ça lui en a coupé l’appétit. Au début d’un repas d’une dizaine de plats… « 

Le choix du lieu de réception du mariage

« Florian : Pour le lieu, nous n’avons pas hésité longtemps. Dès la première fois que je l’y ai emmené, Agathe a adoré la maison de mes grands-parents. C’est une très vieille et grande demeure, qui surplombe une vallée ardéchoise. Lorsque nous avons assisté au mariage de mon cousin dans cette maison, en 2018, il nous est apparu comme une évidence que nous souhaitions nous marier là-bas. Et c’est ce que vous avons fait. « 

Les préparatifs du mariage

« Nous avons débuté nos préparatifs à l’été 2019. La première chose que nous avons faite a été de récupérer les devis, prestataires et conseils de mon cousin. Nous sommes partis de leur organisation, de la disposition qu’ils avaient choisie et de ce que nous avions observé à leur mariage. Au final, nous avons changé beaucoup de choses. Mais toujours en regard de ce que mon cousin et sa femme avaient fait. Ce premier mariage nous a beaucoup aidé à nous projeter. Nous avions aussi une idée plutôt claire de ce que nous voulions et de ce que nous ne voulions pas. Nous souhaitions éviter au maximum l’autocélebration, pour mettre l’accent sur le lien qui nous unit à nos proches. »

« L’organisation en tant que telle a été plutôt simple. Nous avons rapidement trouvé nos prestataires. Et ils nous ont beaucoup aidés à faire naître ce projet. Nous avions suivi chaque étape et nous étions même plutôt en avance. Mais, en mars, le confinement a été décrété. C’est cette période qui a été la plus dure pour nous. La situation nous échappait totalement. Nos familles nous ont beaucoup aidés. Mais nous n’avons pas échappés à la tristesse passagère et aux disputes. Nous avons été tout prêt de reporter plusieurs fois. Heureusement, nous n’avions pas de problème de lieu et nos prestataires nous ont soutenus et encouragés jusqu’au bout. Nous nous étions laissés jusqu’au 2 juin pour décider. Et il nous a paru, à ce moment, qu’une fenêtre s’ouvrait pour nous. Ça a été le branle-bas de combat pour tout relancer et terminer nos préparatifs dans les temps. Nous y avons ajouté tout un dispositif de distanciation sociale. Mais finalement, nous sommes arrivés au mariage fin prêts et confiants. « 

Les tenues des mariés

Agathe : « J’ai commencé à regarder les robes très vite après la demande en mariage. J’ai trouvé assez rapidement la robe idéale, en prêt-à-porter chez Giambattista Valli. Ce n’était pas, techniquement, une robe de mariée. Elle avait une touche d’originalité avec une doublure fleurie que l’on peut voir en transparence sous le tulle. L’avantage du prêt-à-porter, c’est que lorsque la boutique a reçu la robe en janvier, j’ai tout de suite pu l’essayer et me projeter. Une retouche a suffi pour qu’elle soit parfaitement ajustée. J’avais donc déjà ma robe au moment du confinement. Pour le voile, j’ai remis celui d’une de mes sœurs.

J’ai eu plus de mal à trouver des chaussures, car je n’avais pas envie d’acheter une paire que je ne remettrai jamais. J’ai finalement opté pour des ballerines à talons Repetto blanches. Ce sont des chaussures dont j’ai l’habitude, car j’ai travaillé chez eux durant mes études. J’aimais bien l’idée de choisir un type de chaussure que je porte souvent. J’avais aussi acheté une paire de sandales en cuir rose Mansur Gavriel, qui m’a bien servi contre la chaleur au moment du cocktail. »

Florian : « J’ai fait faire mon costume en demi-mesure chez Artling, à Paris. J’ai choisi un trois pièces gris avec un gilet à double boutonnage col châle. Pour ce qui est de la matière, il s’agissait d’un mélange lin, laine, soie. Avec une prédominance de lin pour un rendu plus estival et plus texturé. La chemise était un oxford blanc, de chez Artling aussi. Je portais des derbies noires lisses et brillantes Velasca. Des chaussettes en fil d’Écosse marines. Et une cravate Drake’s marine avec des abeilles brodées. »

Les inspirations et bonnes idées des mariés

« En terme de décoration, nous avons rapidement écarté un certain nombre de figures imposées pour nous focaliser sur ce qui nous importait le plus. Nous avons porté une attention particulière à ce que l’agencement mette le plus en valeur la maison et le paysage. Nous avons dîné sous une grande pagode, avec la vue sur la vallée. Puis, nous avons dansé sur un parquet dans la cour. Dans les deux cas, le résultat nous a beaucoup plu. Pour le dîner, nous avons choisi des tables standards, que nous avons recouvertes de nappes blanches. L’idée était de donner un effet banquet. Pour les chaises, nous avons pris un intermédiaire entre les chaises de jardin en plastique et les chaises en bois, trop chères. La décoration des tables était plutôt sobre : un petit bouquet et quelques bougies. Notre loueur de matériel nous a proposé de la vaisselle ancienne dépareillée, ce qui a rajouté une touche vintage, en cohérence avec la maison.

Il y avait des chiliennes disséminées un peu partout. Et nous avons utilisé les vieux meubles, salons de jardin, tonneaux, panneaux en bois, etc. pour habiller et servir de mange-debouts. Il y a derrière tout ça l’idée que la décoration est d’autant plus harmonieuse qu’elle n’est pas superflue. Ce sont de jolies choses, mais elles ne sont pas là que pour ça. Elles ont une utilité dans le mariage.

Globalement, nous ne nous sommes pas ruinés en fleurs. Un bouquet pour la mariée, des boutonnières pour les témoins et le marié, et un petit bouquet sur chaque table. Nous avions remarqué qu’en général il n’y a pas beaucoup de différence entre des prestations qui vont du simple au double (voire au triple). En fait, pour que les invités le remarque et que votre mariage garde l’image d’un « mariage fleuri » il faut vraiment dépenser énormément d’argent. Ce n’est pas une vérité générale et parfois c’est nécessaire pour rendre le lieu vraiment beau et festif. Mais dans cette maison, nous avons estimé que le cadre bucolique se suffisait à lui-même. Et ça a été le cas. Nous sommes très contents de cet équilibre que nous avons trouvé. »

Un moment en particulier

« Aucun souvenir ne se démarque vraiment des autres. La journée entière a été un rêve pour nous. Nous n’aurions jamais imaginé que tout puisse à ce point se dérouler à la perfection. Les gens autour de nous nous ont paru euphoriques et tellement aimants ! Je ne sais pas si c’est la façon dont nous avons essayé de les inclure au maximum, ou le spectre de cette année compliquée, mais la chaleur qui s’est dégagée de ce mariage nous a beaucoup émus. C’est un sentiment inimaginable !

Si nous devions, malgré tout, nous souvenir d’un moment précis, ce serait le cocktail. Le groupe que nous avions choisi a assuré. Les gens ont commencé à danser, avant même le dîner, dans la lumière rasante. L’ambiance a tout de suite été très festive et a parfaitement lancé le reste de la soirée.« 

Un conseil à partager avec les futurs marié.es

« Notre conseil – il n’y en a qu’un – c’est de faire confiance à vos prestataires. Ne faites pas l’erreur de les stresser ou de les micro-manager, ce sont des professionnels, ils ont l’habitude. Avant le mariage, c’est utile de s’assurer qu’on est sur la même longueur d’ondes, mais le jour J, il n’y a aucune raison d’angoisser sur le déroulement des évènements. Laissez-vous porter. Organiser un mariage ne nécessite pas forcément un planning militaire et un(e) wedding-planner avec une oreillette ! »

Les prestataires recommandés par les mariés

Photographe : Laurent Brouzet | Traiteur : La Boria | Vins : Accoles | Tentes et mobilier : Jani Solution | Fleuriste : Marianne, Les fleurs de Riton | DJ : Morier N Evènements | Navettes : Arsac Tourisme | Groupe de musique : Willy et ses musiciens | Coiffure : Flavie, PlanetHair | Costume de marié : Artling | Robe de mariée : Giambattista Valli | Chaussures de la mariée : Repetto et Mansur Gavriel |

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Recherchez en tapant un mot-clé et appuyez sur Entrée pour commencer la recherche.