Diplômée d’une école lilloise de design de mode en 2004, Laure de Sagazan décroche dans la foulée un poste de styliste chez ba&sh. Durant 3 années, elle fait ses armes au sein de cette maison parisienne branchée, découvrant les envies des jeunes femmes d’aujourd’hui : une mode juste, un tantinet rock n’roll mais élégante, et surtout dans l’air du temps. Des codes qui s’appliquent aussi aux robes, produit phare de la marque…

Le monde du mariage, c’est sur un malentendu qu’il croise sa route. Une commande passée par une amie, loin d’imaginer qu’elle déclencherait une quelconque vocation. Puis tout s’enchaîne : la robe qui remporte un grand succès, le bouche à oreille qui s’active, puis les commandes qui se succèdent… et surtout l’envie de se lancer, qui commence à sacrément tarauder.

Fin janvier 2011, c’est le grand saut : Laure quitte ba&sh et quelques mois plus tard sa ligne de robes de mariée sur mesure voit le jour.

   

Comment naît une robe de mariée? Un premier rendez vous pour apprendre à se connaître et cerner les attentes de la future mariée, Laure présente alors des croquis pour aider chacune à définir une silhouette. Lors d’un second rendez vous, la créatrice présente quatre ou cinq croquis élaborés à partir des idées mises en lumière durant la première rencontre. Soie, mousseline, dentelle, on définit ensuite les matières qui seront utilisées pour créer la robe!

Celle ci est généralement réalisée en trois ou quatre essayages. Une toile permet de visualiser l’ensemble la silhouette et d’apporter d’éventuelles modifications. La robe est ensuite réalisée dans les tissus définitifs, quelques dernières retouches, et voilà, votre robe de mariée est née!

 

Quelques mots de Laure…”Une cousine m’a demandé de réaliser sa robe de mariée. Je n’avais aucun attrait particulier pour le monde du mariage, mais relever le défi m’amusait. J’ai donc dessiné sa robe ,elle a beaucoup plu. Excellente surprise. Puis suite au mariage j’ai eu plusieurs demandes…”

“Alors très vite j’ai commencé à cogiter. Il y avait des choses à faire dans les robes de mariée, mais allais-je avoir le cran de me lancer?! Mon amoureux m’a doucement poussé..c’était le bon moment, j’avais l’âge où mon entourage commençait à se marier, c’était maintenant qu’il fallait se lancer. Il m’a aidé sur toute la création de ma boite, il se transformait en commercial le soir avec les amis…et les copines ont pris le relais. Tout est allé très vite, 3 mois plus tard j’annonçais à ba&sh que je quittais l’entreprise pour me lancer. Et fin janvier c’était fait, je sautais le pas. En peu de temps j’ai réalisé une vingtaine de robes, armée de 3 couturières. Mon site a vu le jour mercredi, et depuis les appels pleuvent…j’ai donc bien fait!”

  

“Pour mes robes je m’inspire de pièces vintage chinées, de vieux costumes. J’ai eu l’habitude d’arpenter les salles des ventes et brocantes avec mes parents…j’en ai donc une sacré collection. Mes tabliers en primaire étaient déjà de vieux tabliers chinés dans des brocantes. Mon envie d’être styliste remonte à très loin, puis qu’à 8 ans j’ai décidé de démarrer des cours de couture…j’en ai fait 6 années de suite.”

  

“J’ai une passion pour les qualités mates et assez fluide…ma préférée est le crêpe Georgette. Je suis aussi un peu monomaniaque des petits boutons perle, j’en mets un peu partout. Je préfère les robes sans jupon, avec une allure très floue. Je passe beaucoup de temps sur chaque robe, j’adore aller au bout du modèle…chaque finition, chaque détail a été cogité. Même si mes robes sont dans un style épuré, les finitions sont recherchées et assez raffinées. Pour moi c’est ça l’élégance, c’est de ne pas montrer tout d’un coup. C’est la raison pour laquelle j’adore détourner la robe, en la dessinant avec un top pour la messe, qui donne une première allure un peu plus ‘cool’. C’est dans un deuxième temps que la mariée se dévoile, et laisse apparaitre un dos nu couvert d’un peu de dentelle. Je trouve ça ultra chic, se dévoiler doucement.”

Retrouvez les créations de Laure sur son site

commentaires

J’adore j’adore j’adore… Et en tant que future bride to be, j’ai la chance d’avoir pu confier la mienne à Laure !
Pour l’instant, j’en suis à l’étape croquis coup de coeur, j’ai trop hâte de commencer.

Donc en plus d’être talentueuse, je peux vous dire que Laure est une fille absolument adorable qui prend le temps d’écouter et de cerner la future mariée en face d’elle pour lui dessiner SA robe…

Bien contente de voir un petit post qui lui est dédié sur ce fabuleux site où je cherche 10 fois par jour de nouvelles idées… (un immense MERCI by the way…)

Magnifique !

Par contre, gros coup de gueule pour le manequin anorexique !!!! C’est honteux!

C’est beau, c’est délicat… ça donne envie de recommencer et ça change de Delphine !
Je ne me lasse pas de revoir ces splendides robes.
Un seul regret : ne pas avoir eu vent de ces merveilles l’an dernier….

J’aime beaucoup mais il n’est pas mentionné la fourchette de prix des robes…! Ça compte et j’aimerais bien savoir, car je trouve son travail magnifique!

Décidément… Entre mon article sur véronique deshayes en même temps que madame c et ceux sur Laure de Sagazan en même temps que toi … Mais tant mieux si on parle d’elle !!!! Merci pour ce joli article…

Ces robes sont sublimes. On ressent clairement la tendance rock et bohème de notre époque. J’adore, ça nous donne envie de nous marier chez Enjoy My Tribu

Le mot revient : magnifique ! Chaque détail est si délicat… Je garde le nom de cette créatrice en tête, merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

PETITE NOTE :
-
Les commentaires ne doivent pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Nous nous réservons le droit d'effacer tout commentaire raciste ou antisémite, diffamatoire ou injurieux ou qui serait contraire au bon déroulement des échanges.
Les reportages publiés sur LMAPN sont avant tout des morceaux d'histoires de vrais couples ayant accepté de partager ici leur ressenti et leurs souvenirs, merci de garder cet espace courtois et enthousiaste. -
Nessa