J’aime ma robe {conserver sa robe et joli concours}

Il y a quelques semaines, grand ménage de saison dans mes placards…L’occasion d’ouvrir la housse dans laquelle dors ma robe depuis plus de deux ans maintenant. Et là, à peines quelques jours pus tard, Laetitia me contactait pour me présenter sa jolie entreprise. J’aime ma robe, c’est la possibilité pour les jeunes mariées d’entreposer à l’abri leur précieuse….Elle nous en dit plus à propos de son concept de coffret à robe de mariée “J’aime ma robe “…

Pourquoi cette boîte ?

En janvier 2011, j’ai eu la chance de visiter les archives du Musée Galliera et j’ai eu un déclic. J’ai trouvé fabuleux de pouvoir conserver tous ces vêtements pendant des siècles. Je me suis dit qu’il y avait certainement des particuliers qui, comme moi, avaient des vêtements auxquels ils tenaient et qu’ils souhaiteraient préserver (robe de mariée, robe Vintage, robe de baptême de famille, etc.). Après 10 ans à travailler dans la mode auprès de maisons de luxe, j’ai décidé de me lancer.  S’en est suivi plus d’un an de recherches auprès de Conservateurs de musées et de développement auprès de professionnels de la conservation. En octobre 2012, la ligne J’aime ma robe était enfin commercialisée!

La meilleure façon de préserver sa robe ?

Tout dépend de la construction de la robe. Les vêtements en maille ou taillés dans le biais doivent être stockés à plat.

Il en va de même (idéalement) pour les robes bustier. Dépourvues de manches et de bretelles, la tension exercée par le poids de la robe peut la déformer ou bien déchirer le tissu.

C’est pourquoi, si la robe est lourde , il est préférable de la stocker à plat.

La housse qui est donnée avec la robe est souvent une housse de transport en non-tissé. Elle  ne convient pas au stockage de longue durée. Si vous laissez votre robe dans cette housse, elle se dégradera plus rapidement. De plus, beaucoup de mariées l’utilisent le soir du mariage pour emballer la robe sale et remettent, plus tard, leur robe nettoyée dans cette même housse, annulant ainsi les bénéfices du nettoyage…

Les règles d’or de la conservation ?

Difficile de résumer tout cela en quelques points, j’en parlerai des heures…mais voici les plus importants.

Utilisez des matériaux conformes aux normes d’archivage (pas de housse en plastique ou en non-tissé, pas de carton standard, jamais de cintre en métal, pas de cintre en bois ou en plastique en contact direct)

Proscrivez toute housse sous vide (les fibres doivent respirer)

Evitez au maximum les plis

Evitez l’exposition à la lumière (qu’elle soit du jour ou artificielle)

Maintenez une température constante dans la pièce ( idéalement 18-19 °)

Maintenez un taux d’hydrométrie constant (maximum 50% d’humidité)

Evitez la poussière et la saleté

Utilisez de l’antimites (mais jamais en contact direct avec la robe) et pensez à le changer tous les 3 mois 

Evitez de toucher la robe à mains nues

“Le meilleur endroit pour stocker votre robe est une pièce à vivre car, elle est chauffée toute l’année et en général peu humide. Notez que certaines protéines de fibres telles que la soie et la laine prennent une teinte ivoire avec les années. C’est normal , on appelle cela «  la patine du temps ».”

De 82 à 166 euros, J’aime ma robe propose des coffrets en fonction du style de votre robe de mariée, et de la façon dont vous la conserverez…Suspendue dans une jolie housse ou à plat dans une délicate boite vous pourrez ainsi garder votre précieuse à l’abri du temps.

Et pour vous faire découvrir ce joli coffret, chères futures ou déjà mariée, Laetitia et moi même vous proposons aujourd’hui de remporter votre coffret Elégance de “J’aime ma robe” pour conserver à l’abri, celle que vous aurez mis tant d’attention à trouver.

Comment participer? Rien de plus simple, laissez en bas de cet article un petit commentaire pour nous raconter comment vous avez trouvé votre robe…

Le tirage au sort aura lieu le vendredi 15 décembre à 20 heures.

 La semaine dernière, je vous proposais de remporter votre paire de chaussures personnalisées avec Mood by me, et c’est Cécile, commentaire #72 qui remporte sa paire d’escarpins rose poudrés.

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Related Posts
  1. lilubulle says:

    très jolie idée,
    ma robe… c’est d’abord une photo sur un site..un coup de foudre…une recherche…et là ohh surprise c’est une couturière à Toulouse. bon 2h de TGV ce n’est pas si loin 🙂
    le jour des essais je tente celle vu en photo elle est superbe mais ce n’est pas moi , sur un conseil de la couturière qui est adorable j’essaye un modèle en création mais qui se révèle être the one! le plus je vais pouvoir la personnaliser car les tissus seront mon choix et les détails de bretelles et bouton aussi ! j’ai eu beau en essayer d’autres dans d’autres boutiques jamais je n’ai eu un tel coup de foudre donc c’est décidé ce sera elle 🙂

  2. M says:

    Encore un joli concours!
    Ma robe, je l’ai trouvée au détour d’une boutique pas si loin de chez moi finalement. C’est la toute première que j’ai essayée, j’ai su tout de suite que c’était la bonne. Oh bien sûr j’en ai passée d’autres pour être sûre et pour m’amuser un peu aussi. Mais mon premier choix était le bon!

  3. Sabrina says:

    Super cette idée de conserver sa robe dans une jolie boîte.
    Ma robe je l’ai trouvé après je ne sais combien d’essayage. Je cherchais une robe en dentelle simple et raffinée à la fois. Et c’est la vendeuse d’une boutique parisienne qui me l’a montré. Elle était déjà très belle sur son cintre. Une fois sur moi, j’ai tout de suite eu le coup de cœur. Elle est magnifique, sublime, bref je l’adore ma robe de mariée 🙂
    Merci pour ce concours

  4. fi says:

    on apprend plein de chose aujourd’hui..
    Ma robe à moi, j’ai mis bien 6mois pour la trouvée, après quelques boutiques j’ai finalement pousser la porte d’une couturière (déjà tombé sous le charme sur le site internet) en 2h de temps ma robe c’est vu dessiner sur le papier et dans les esprits, tout ce que j’aime.. un esprit western, de beau tissu, de la dentelle, une robe qui prend en compte mes formes. une robe made in france et surtout une personne d’une gentillesse incroyable et très à l’écoute. Je regrette pas mon choix même si la robe est toujours sur le dessin.
    J’ai mis du temps à la trouver j’aimerais donc pouvoir la conserver toute ma vie et même pourquoi pas la mettre un jour dans un musée pour que les autres en profite aussi.

  5. Lunaly says:

    Merci beaucoup pour ce jolie concours fort sympathique. Pour ma part, je fais faire ma robe de mariée par une couturière. J’ai choisie pour modèle de référence, une robe issus d’un patron de couture de la marque “VOGUE” que je trouve superbe et dont je suis tombée immédiatement sous le charme. Néanmoins, je vais y apporter quelques modifications par rapport au modèle d’origine mais elle restera dans la tendance d’origine. J’ai hâte qu’elle soit terminée et être la plus jolie pour mon plus beau jour.

  6. Candice says:

    Voici une idée merveilleuse… Donc je me lance !
    Ma robe, c’est tout une aventure 🙂 J’habite à Salon de Provence, dans les Bouches du Rhône, et nous nous marions en août 2013. J’ai regardé les robes sur internet pendant des mois sans aucun coup de coeur après la (les !) demande en février dernier. Je tombe peu à peu avec bonheur dans l’univers des nouveaux wedblogs français dont fait partie LMPN… Après un premier essayage de robes “tradi/meringues” où je ne trouvais pas les chaises pour pouvoir m’assoir, j’ai préféré écouter mes envies et mes goûts plutôt que les “il faudrait que” ! Et en regardant le shooting “Pink & Glitter” orchestré par La Mariée en Colère, je découvre la robe Eugénie, si délicate et légère (tout le contraire de ce que j’avais essayé jusqu’à présent !!) créé par Confidentiel Création. Mais son atelier est à St Emilion, à côté de Bordeaux : trop loin pour nous. Je continue donc mes recherches : sans jamais rien trouver de palpitant… En août 2012, nous partons en vacances en Bretagne en voiture et au retour, nous faisons un arrêt en Dordogne chez les grands parents de mon amoureux. Lesquels se trouvent à une demi heure de St Emilion !! Je ne pouvais donc PAS ne pas y aller : la veille du départ pour la Bretagne, j’appelle Marjorie, de l’atelier Confidentiel, pour lui demander si un rendez-vous dans 2 semaines en plein mois d’août est possible. Et ça l’est ! Je suis impatiente… Et c’est étrangement qu’à la fin de nos vacances, nous nous retrouvons ainsi à découvrir le beau petit village de St Emilion et à rencontrer Marjorie. Mon amoureux va “faire un tour” car il ne veut rien voir, rien savoir (je découvre que c’est important pour lui..) et me voilà toute seule dans ce bel atelier. Je demande donc à essayer la robe Eugénie pour me faire “passer l’envie et pour ne pas avoir de regret” car pour moi, ce n’était pas possible de prendre la robe ici. Mais en essayant Eugénie… je sens qu’il se passe quelque chose. Je souhaite essayer une autre superbe robe, qui s’appelle Alice et là… le rire de surprise, les yeux qui brillent… mon dieu… je l’ai eu ce coup de coeur !!! Marjorie est adorable, elle s’intéresse à l’univers de notre mariage, comment sera-t-il ?; le contact passe bien et ces deux robes sont à tomber… Mais c’est du sur-mesure, ça implique de revenir trois fois dans le bordelais “juste pour une robe”, comment faire… ? En rentrant chez nous, de l’autre côté de la France, j’enchaine 4 rdv pour essayer autant de robes que possibles, pour me faire passer Eugénie cette fois !! Je veux être sûre de ne pas céder à une sorte de caprice de mariée, car là, ça impliquera une certaine organisation… Mais non. Elle ne passe pas ! Je me décide et, un peu euphorique, appelle Marjorie pour lui confirmer que parmi tous les créateurs de la planète (plus ou moins) c’est elle que j’ai choisi. J’embarque cette fois mes parents à St Emilion en septembre : j’ai besoin qu’ils soient là, que ma mère me voit, qu’ils me confirment que ce n’est pas un caprice ! Lorsque j’essaie Eugénie, je vois les yeux de mon père briller, quand j’essaie Alice, ceux de ma mère… Alors je demande à Marjorie s’il est possible de “mélanger” les deux robes : le bas d’une avec le haut de l’autre. Elle a été fantastique : “oui bien sûr”. Mon dieu !! C’est plus que merveilleux !! Au diable les distances, on se fera des petits week-end, on ira visiter les grands parents de mon amoureux plus souvent, on visitera le Bordelais, on ramènera du vin 🙂 Je vais donc porter une robe faite pour moi car en plus de sa forme et de ses sublimes matières légères et vaporeuses, Eugénie est le prénom de mon arrière grand mère et Alice, mon deuxième prénom… Mon père me l’a dit “cette robe, c’est toi”.
    Alors tant pis si c’est loin, tant pis si elle coûte plus cher que prévu et tant pis s’il faut 4 aller/retours… Marjorie fera partie de mon histoire et j’embarque tout le monde dans mes expéditions à St Emilion, mes parents, mon chéri, ma belle famille : nous passons de très bons moments et ma robe ne sera simplement “une robe”, mais elle fais partie intégrante de mon mariage ! Le dernier rendez-vous est pris pour le mois de mai 2013, le dernier essayage, les dernières retouches avant de repartir avec. Mais surtout, je verrai enfin “ma” robe, terminée et complète, pour la toute première fois. Et bien je me languis 🙂

  7. Geraldine says:

    Ma robe et moi, c’est une grande histoire.
    Mais c’est surtout un coup de foudre.

    Un peu comme une rencontre amoureuse…

    Après une déception dont je passerais les détails, je me suis mise à errer sur les sites de robes de mariée, dont celui de San Patrick.
    Là, je tombe nez à nez avec le modèle Eclipse.

    C’est elle.
    C’est moi.
    C’est nous !

    Je décide donc de contacter les deux points de vente de Lyon qui proposent la marque. Mais grandes vacances obligent, je suis obligée d’attendre en rongeant mon frein.

    Dès la réouverture, je me précipite en boutique pour demander à essayer ma merveille. Mais déception, le modèle ne fait pas partie de leur collection.
    Je prends le temps de réfléchir.. environ.. 30 secondes et je me lance :

    Je commande ma robe sans jamais l’avoir vue en vrai, ni essayée !
    Un véritable coup de coeur (et coup de culot !).

    Et évidemment, elle était et est parfaite.
    Raison pour laquelle, je serais plus que ravie de pouvoir lui offrir un écrin à sa mesure.

    Merci pour ce concours !

  8. Anne-Lise says:

    Bonjour,
    Un concours très très utile cette semaine !
    Pour la mienne, j’ai fait deux magasins et au deuxième plusieurs modèles m’intéressaient. J’en ai donc sélectionné 5 et j’ai commencé l’essayage. La première que j’ai passé était à ma taille, parfaite, je ne voulais plus l’enlever, elle était ce que je souhaitais, apparemment, aucunes retouches en vue, impeccable au niveau de la poitrine. Et là je me suis dit, choisir la première, ce n’est pas possible. J’ai donc continué l’essayage tout en gardant la première choisie de côté et finalement, c’est la seule que j’ai essayé. Les autres étaient soit trop grandes, soit trop petites ou la forme ne me plaisaient pas. J’ai donc réessayé la première en confirmant mon choix. D’ailleurs, j’aimerai tellement la reporter 😉 !
    Merci pour ce concours.

  9. Camille says:

    Merveilleux concept!
    J’ai trouvé ma robe dans un magasin pas top…..mais qui faisait Ugo Zaldi! Et j’y suis allée avec une idée précise de la robe que je voulais. Quand la vendeuse m’a dit que les robes qu’on préfère sont rarement celles qui nous vont le mieux…. Gros choc mais je ne me suis pas démontée et je l’ai essayée.
    Et c’était la bonne. Exactement moi.

  10. Emilie says:

    Quel merveilleux concours…
    Ma robe, c’est d’abord une rencontre…
    C’est une robe rêvée et idéalisée depuis tant d’années qu’il était impossible de la trouver en boutique, car elle n’existait que dans mon esprit… Et puis un jour, elle est venue à moi, grâce au coup de crayon et à l’oreille attentive de Constance Fournier.
    Ma robe, c’est la concrétisation d’un rêve…
    J’aimerais pouvoir la garder éternellement… Merci pour ce si joli concours !

  11. Emma says:

    Génial ! Article au top et super utile 🙂

    Voici l’histoire de ma robe:
    Bague au doigt, heureuse comme tout et excité comme une puce. La première chose que je voulais faire c’était ESSAYER DES ROBES. En fait j’avais du temps et je me fichais de la trouver maintenant ou pas, juste cette sensation, ce moment de fun avec les copines…ect. Donc me voila en train de prendre rdv dans 2 boutiques que j’aime. Je savais déjà que je ne voulais pas de bustier. Tout le monde en a un, pas du tout original…
    J’essaye donc de magnifique robe mais pas de coup de cœur pour la première séance d’essayage. 2e boutique (notez que j’étais mariée depuis à peine 2 mois je pense)
    Je file à l’essayage. Rien de top (je commence à désespérer la…Y’a vraiment rien qui me va!?). Puis j’essaye la dernière.
    Elle avait un bustier! J’ai rigolé. Mais ce n’était pas un bustier comme les autres, il était ouvert en décolleté magnifiquement fait. Ma meilleure amie se lève et tourne autour de moi avec un “elle te va vraiment bien” En l’enfilant je pouvais déjà visualisé quelle coiffure j’aurais et comment je la mettrais en valeur. Je n’aurais jamais imaginé cette robe pour moi mais à l’essayage ce fut une évidence. C’était celle-la, elle me ressemblait, pas de chi-chi, simple et rock. Un merveilleux souvenir.

  12. Alice says:

    Quel joli concours !!
    Ayant abandonné l’idée d’exposer ma robe sous cloche, l’idée arrive à point nommé…

    Ma robe, c’est une jolie rencontre avec une créatrice “copine de copine” qui aujourd’hui fait parlé d’elle un peu partout : Laure de Sagazan !
    J’ai rencontré Laure sur les conseils de cette amie et j’ai tout de suite tout adoré chez elle : ses croquis, sa vision, son style, sa gentillesse… TOUT !
    Pourtant au départ j’étais assez frileuse à l’idée de faire réaliser ma robe entièrement sur mesure (elle n’avait pas encore sorti sa collection). Mais essayage après essayage, boutiques après boutiques, mon désir de faire confiance à Laure de Sagazan se confirmait.
    et franchement je n’ai pas regretté, quelle belle aventure ! Ma robe est bien plus belle que tout ce que j’aurais pu imaginer, moi qui ne voulait pas de bustier (mais pourquoi mademoiselle ????) de la jolie dentelle…
    mon seul regret : n’avoir pu la porter que 24h…

    Aujourd’hui elle est nettoyée et attend sagement que je lui trouve une place pour la ranger…

    Merci pour ce joli concours !

  13. Camille says:

    Quelle merveilleuse idée!!! Je ne peux que participer à ce joli concours!
    Ma robe m’attendait chez Metal Flaque, une création Leila Hafzi que j’ai repérée en deux secondes parmi les froufrous des autres robes… En mousseline de soie délicate, toute simple et si féminine, d’un joli ton champagne rosé… La vendeuse a bien essayé de m’en présenter d’autres, mais je savais que c’était celle-là. Je n’avais fait aucun essayage dans d’autres boutiques, je n’en ferai aucun autre et ne regretterai jamais!
    Je voulais la faire couper aux genoux pour la reporter, mais ce projet a été repoussé pour cause de bébé. En attendant que je puisse à nouveau me glisser dedans et faire faire les retouches, un bel écrin pour l’accueillir s’impose!
    Merci Nessa pour ce concours.

  14. Fanny C says:

    J’ai tout d’abord cherché une robe pour petit budget (je voulais y mettre moins de 1000€), dans un magasin qui proposerait plein de modèles très différents avec des vendeuses réputées pour être sympa (j’appréhendais un peu beaucoup les essayages).
    Une fois le rendez-vous pris dans ce magasin, j’ai montré le catalogue des robes à mon chéri, pour qu’il me dise un peu quels modèles il aimait, ceux qu’il détestait… et il a eu le coup de foudre pour une robe rétro. Lors des essayages, il s’est trouvé que c’était LA robe pour moi… et quand je suis rentrée à la maison, il n’a pas arrêté de me questionner, de me parler de cette robe, de me dire qu’il espérait que c’était vraiment celle-là que j’allais mettre… à tel point que je n’ai pas pu lui cacher, il sait que je l’ai choisi (mais il ne l’a pas vu sur moi!). Du coup ce n’est pas MA robe, c’est NOTRE robe et je suis vraiment super heureuse de voir qu’il a les yeux qui brillent quand il pense que j’ai choisi sa robe préférée…

  15. Camille says:

    Idée géniale ! Trois mois que ce joli jour est passé et que je ne sais toujours pas comment et où la ranger… Elle est toujours accrochée dans ma chambre, chez mes parents…

    Après quelques rendez-vous infructueux dans des boutiques “classisques”, j’ai recherché une solution pour enfin trouver ce qui me correspondrait. Ma robe est née d’une rencontre avec une créatrice rouennaise, Géraldine Lemonnier Leblanc.
    Merveilleux cadeau de ma maman !

  16. Lucie says:

    La quête de ma robe s’est faite en plusieurs étapes : fouinage et rêvasserie sans fin sur internet, sélection de modèles et wish list toujours sur le web, pour finalement peu d’essayages car dans ma région, il n’y a que des grandes chaînes où je savais que je ne trouverais pas mon bonheur.
    Finalement j’ai trouvé celle qui me correspondait dans la ville de mes beaux parents, en Provence, et j’aime bien penser qu’elle a été cousue juste pour moi , dans un atelier du Sud de la France. Cela lui confère un petit côté du Sud qui me plaît . Elle est en lin ce qui ajoutait à son caractère champêtre et naturel et collait parfaitement à notre mariage .
    Aujourd’hui elle est suspendue dans sa housse sur un cintre en bois et en métal, c’est à dire tout ce qu’il ne faut pas faire si je veux la conserver des années !!
    un coffret j’aime ma robe serait idéal 🙂

  17. soso16 says:

    oh chouet!!
    c’est vrai qu’on ne pense pas forcément à comment on va stocker notre précieuse après le mariage!
    Une très bonne idée, très belle aussi!
    merci pour ce concours!

    pour ma part, j’avais ce style de robe et un autre, en tête depuis un moment mais impossible de trouver le premier style.
    Je m’étais donc rabattue sur le second, pensant prendre cette robe, un peu par dépit, même si je la trouvais magnifique, simplement je n’avais pas vraiment eu le coup de coeur.
    Du coup, une escapade à paris…j’ai pu essayer une robe vera wang chez metal flaque, magnifique, mais beaucoup trop chère, mais heureuse d’avoir pu essayer ce style de jupe qui me plaisait (folie car je n’aurai jamais eu les moyens si j’avais craqué dessus, mais l’impression d’en avoir besoin pour pouvoir “oublier” et choisir sereinement la mienne).
    Derniers essayages, 3 magasins…je me dis “bon ce sera forcément l’autre”, mais j’avais repéré une robe dans le style que j’aimais aussi…que bien sur aucun magasin n’avait l’intention d’avoir ou n’avait pas encore.
    Et ce jour là elle l’avait, j’ai pu l’essayer et ca a été le coup de coeur!
    Après 45 robes essayées j’ai trouvé la mienne!^^

    merci pour ce si joli concours!

  18. Carole says:

    Ma robe est avant tout une histoire de rencontre avec sa créatrice, Rime Arodaky, qui a su imaginer et créer une robe parfaite comme j’en rêvais!

  19. Virginie says:

    J’aime ma robe,
    J’aime ma robe parce qu’elle correspond à ce que je rêvais. Sans trop le savoir sommeillait en moi un désir de petite fille, un désir de mariage féerique.
    J’aime ma robe parce qu’elle correspond à l’idée que je me fait de la femme lors de son joli jour. Elle doit être la pour sublimer ce qui existe.
    J’aime ma robe parce que je l’ai cherché. De Paris, à Lille. De Lens à Denain. De magasins en salons du mariage.
    J’aime ma robe parce que pour l’avoir il m’a fallu beaucoup de détermination. Faire face aux remarques acerbes des vendeuses, les convaincre que c’était elle est pas une autre.
    J’aime ma robe car elle correspond à l’opposé de tout ce que l’on m’a proposé. Elle est tout ce qu’on attendait pas de moi.
    J’aime ma robe, car elle a fait correspondre l’image que j’avais de moi en tant que mariée, et la mariée que je suis devenue.
    J’aime ma robe parce que j’ai eu de la part de chacun de mes convives un petit mot agréable la concernant.
    J’aime ma robe car elle a été un peu le fil conducteur de notre mariage. Sans tomber dans le trop ou le trop peu, une harmonie s’est créée autours de nous.
    J’aime ma robe parce qu’elle a fait briller mes yeux, ceux de ma belle-mère, ceux d’une de mes témoins, et ceux de mes amies lors des essayages. Et lors de notre joli jour ceux de mon mari et de mes proches.
    J’aime ma robe…..
    Virginie
    Ps : Merci pour ce joli concours. Voici donc ma modeste participation, même si les concours et moi cela fait toujours deux. Mais pour moi j’ai gagné le principal concours car j’aime ma robe et elle me l’a bien rendu.

  20. Maelle says:

    Quelle bonne idée ce concours !
    Ma robe et moi – Acte 1 : essayage de mille et une robes de mariée dans toutes les boutiques qui peuvent exister sur la presqu’île lyonnaise. Trop ceci ou pas assez cela, rien ne va. Il faut dire que lorsqu’on mesure 1m50 on ressemble vite à tout sauf à une jolie mariée.

    Ma robe et moi – Acte 2 : le rendez-vous est pris dans la fameuse braderie du créateur lyonnais à la mode. Et là c’est le COUP DE FOUDRE. Je l’essaye, ma mère en a les larmes aux yeux, ma soeur ne peut contenir sa joie et mes copines applaudissent. C’est elle, une robe vintage en dentelle et soie sauvage. Une robe inouïe, unique.

    Ma robe et moi – Acte 3 : j’ai hâte d’être le jour J et de la porter!!! On a le droit de la porter après parce que c’est sans doute la tenue la plus sentimentale et émouvante à acheter et on ne la porte qu’une seule fois!

  21. elo says:

    Encore un joli concours je ne savais pas qu’il existait ce genre de pochette pour conserver sa robe !
    Après la demande en mariage la première chose à laquelle j’ai pensé c’est la robe !
    J’allais enfin pouvoir porter la robe de mes rêves.
    Direction les boutiques pour faire des essayages avec mes amies puis séquence émotion en famille avec mes soeurs, ma maman et ma grand mère.
    Puis j’ai été avec une amie à une vente privée et la le coup de coeur pour une robe de princesse !! De la dentelle, des broderies un joli bustier et une traine en satin que demander de mieux !
    J’étais très émue d’avoir trouvé ma robe avec ma copine avec qui j’avais fait ma communion …
    Et me voila de retour chez moi avec ma robe !
    Je la sors de temps en temps en attendant Son jour, Mon jour et je m’imagine déjà remonter l’allée de l’église avec cette jolie traine ….

  22. sarah says:

    Hello Nessa!

    Quel beau concours et parfait pour les “deja mariées” que nous sommes! Ah la robe… c’est un petit morceau d’art, rempli de souvenirs d’une seule journée et qui a gardé des traces d’étreintes, de larmes (de joie mais aussi de stress!), de traces de pieds (à force d’avoir marché dessus, on y échappe pas avec une robe longue)… Cette robe je l’ai trouvé presque tout de suite grace à ma maman. Et moi qui avait toujours dis que ma robe de mariée serait blanche et noire… et ce fut le cas. Elle a été bien nettoyée mais maintenant elle est pliée (arggg) dans un placard donc je croise les doigts pour gagner ce petit concours trop sympa!!!

  23. yveline says:

    Alors ça c’est une sacrée bonne idée !!!

    Ahhhh … rien que de repenser à l’épisode “à la recherche de LA robe”, j’ai encore des frissons d’angoisse et des étincelles excitation qui resurgissent (2 ans après les faits!!!) …
    Episode 1 : L’illusion
    “Je vais me marier… Youpi…” je fais comme toute bride-to-be qui se respecte, je consulte, fouille et décortique les blogs de mariage, je rêve devant ces robes bohème et fluide, devant cette dentelle douce et délicate… Je ne sais pas encore ce que je veux, mais j’ai une idée qui se déssine petit à petit et surtout je sais ce que je ne veux pas : du bouffant, un jupon à arceaux, des avalanches strass ou de perles…ça c’est Niet!!!
    Episode 2: Le désenchantement
    J’habite Perpignan, et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est pas la profusion de choix en terme de magasin de robe mariée… Nous voilà parties avec ma maman un samedi après midi d’octobre, dans un marathon entre Béziers, Narbonne et Perpignan (y’a quand mm un magasin), les rendez-vous sont callés, je suis prête à me voir en blanc… Mais rien de ce qu’on me propose ne correspond à l’image que j’avais en tête… tout est “TROP”: trop chargé en perle, en plis, en strass, en dentelle qui brille… Je passe la journée en culotte à écouter les vendeuses m’expliquer ce qu’une mariée CE DOIT de porter (des gants, des collants blancs, un jupon, des chaussures beiges pointues), que ce que je cherche n’existe pas, que des chaussures vertes c’est débile (enfin elles l’ont pas dit comme ça exactement…mais c’est ce que la phrase :”Des chaussures VERTES!!! mais pourquoi faire????” signifie pour elles…). Il y en a mm une qui me dit que je suis trop grosse pour ce genre de modèle (je suis pas un brindille, mais je suis pas grosse non plus … faut pas pousser) Je sors dépitée de cette journée, je me sens moche et triste…
    Episode 3 : L’acceptation
    Je reprends du poil de la bête, je retente ma chance à Toulouse avec ma petite soeur… Ca va déjà mieux, les modèle sont plus proches de ce que voulais, mais c’est pas encore ça… Pas le coup de coeur attendu et dont toutes les filles parlent avec une étincelle dans les yeux… J’ai maintenant une idée très précise de ce que je veux, et je commence à comprendre que je ne le trouverai pas en magasin.
    Episode 4 : la solution
    Je fais appelle à une couturière à la retraite (amie d’une amie de ma mère) qui habite près de chez mes parents dans le Var. Je lui présente le dessin de ma robe que j’ai griffonnée sur un bout de papier, avec des photos de détails de différentes robes à l’appui… on est parti… Elle va me coudre ma robe comme je veux (enfin j’espère) . On va cherche du tissus à Marseille et je sais que je vais devoir faire de nombreux aller/retour pour les essayages, mais tant pis.
    Episode 5: le désespoir
    Après avoir essayé le” bati ” qui semblait prometteur, je fais le second essayage avec les vrais tissus… Je suis tétanisée, ma mère et ma soeur me regarde avec des yeux de poissons sortis de leur bocal… L’idée est là, mais la couturière s’en un peu embalée sur le drapé du bustier, le décolleté ne va pas, c’est ça sans être ça et on est moins de 2 mois avant le mariage !!! Je tente d’expliquer ce qu’il faut changer, puis je tombe en larmes dans les bras de mon cheri : ” Je vais être trop moche à notre marriiiiaaaggeee!!!!”
    Episode 6 : Le miracle
    3 semaines après, nouvel essayage, et là tout a été modifié dans le bon sens… c’est parfait, je fais des tours de joie sur place, je sautille… je l’ai enfin!!! (1 petit mois avant le jour J, oufff ).
    Tout est bien qui fini bien, j’aurai eu ma robe fluide et blanche, avec un soupçon de dentelle et des boutons blancs dans le dos, des bretelles en dentelles amovibles pour le soir, un peu plus courte devant pour bien voir mes chaussures vertes !!! La route aura été longue mais en bout de course, je savoure chaque instant de doute et je peux effectivement dire que “J’aime ma robe” !!!

  24. Alexia says:

    Excellente idée cette boite, d’autant que j’en recherchais une. Ma robe a été un coup de coeur sur internet qui fut confirmé en boutique en présence de mes 2 grand-mères!

  25. Pompongirl says:

    Excellente idée !
    Première boutique: Ze coup de foudre. J’ai presque été déçue d’avoir trouvé aussi vite !!!

  26. roxanne says:

    J’adore cette idée et même si je ne gagne pas ce concours je me laisserai tenter par ce joli concept pour ma robe.

    Pour trouver ma robe ça été d’abord un énorme coup de coeur voir même un coup de foudre pour une robe d’une créatrice parisienne. Mais avec la distance et le prix je ne pouvais pas faire appel à cette dernière.
    Me voilà donc à la recherche d’une créatrice prête à faire la robe de mes rêves. Grâce à une collègue j’ai trouvé la personne parfaite, créatrice de robe de mariée sur nantes. J’avais préparé un dossier avec photos, inspirations et même tissus que je voulais pour ma robe. Il y a quelques semaines j’ai eu mon second rendez-vouz pour la présentation des croquis et j’ai eu un coup de coeur pour l’un d’entre eux et heureusement ma mère à eu le même coup de coeur. Reste maintenant à voir le jour J si l’homme me trouvera magnifique…

  27. boubou says:

    Ma robe et moi, ou devrais je dire la robe de ma grand mère, ma mère et moi.
    Comme monica dans friends je rêve de mon mariage depuis toujours.
    Je ne m’amusais pas avec des taies d’oreillers mais avec une vieille robe qui traînait dans un coffre au grenier.
    L’annonce des fiançailles faites, j’apprends que cette robe avec laquelle je jouais enfant était celle de ma grand mère. Pleine de dentelle et style vintage (comme on dit)
    Après de multiples recherches en magasin, je me dis que non définitivement la robe de mes rêves je l’ai toujours eu. Ma mère m’a aidé a la customisé un petit peu, la mettre à ma taille. Cette robe c’est la mémoire de ma grand mère, des souvenirs d’enfants, une part de ma mère également et pour toujours la robe de mes rêves.

  28. Ceriise says:

    Olala j’adore ce concours !

    Comment j’ai rencontré ma robe ?
    Alors je voulais que ma maman vienne avec moi mais les boutiques c’est vraiment pas son truc “c’est long des essayages ?” “j’espère qu’on trouvera vite” ! Alors j’avais un peu la pression 😀 Nous sommes allés dans la grande ville près de chez moi et là je ne trouvais rien. Trop classique, trop de traine, trop de meringue, trop de strass mais j’ai quand même adoré ! Rien n’était à mon gout mais je trouvais quand même ça beau !
    Et puis finalement je suis allée dans une toute petite boutique dans ma petite ville et là je l’ai trouvé !!!
    Elle est comme je le souhaitais mais je n’en dirais pas plus ici ! 🙂 Et je me sens belle dedans, je crois que c’est le plus important.
    En tout cas c’est sa matière qui m’a fait craquer alors j’espère pouvoir la conserver longtemps longtemps et ce peut être grâce à vous !! 🙂 Je croise les doigts !
    Bonne journée à toutes

  29. Mélanie says:

    Merci pour ce concours…
    Pour ma robe, j’ai d’abord essayé de nombreux modèles chez divers créateurs… Puis, ça a été un coup de coeur avec une créatrice, qui me réalisera sur mesure une robe conforme à ma morphologie et à toutes mes envies…

  30. Aurélie says:

    Quelle jolie idée ! Je suis vraiment fan de ce concept qui nous permet de conserver la magie de cette robe qui nous a tant fait rêver.
    Pour ma part, la recherche de ma robe n’a pas été compliquée du tout. Tout a commencé par un coup de coeur pour un modèle de créatrice il y a 2 ans (oui ok je n’étais pas encore fiancée…) Dès que mon fiancé m’a demandée en mariage, j’ai pris rendez-vous pour le tout premier essayage accompagnée de ma maman et ma soeur. La robe coup de coeur ne m’allait pas du tout, mais un coup de foudre a eu lieu ! Pour une robe radicalement différente, qui reprend tout ce que je ne voulais pas mais qui au final est parfaite ! Comme quoi rien ne s’explique, il n’y a pas de règle et il faut oublier toutes nos idées pré-conçues sur ce qui nous plait. J’ai fait beaucoup d’autres essayages pour confirmer mon choix et suis retournée essayer LA robe ensuite. J’avais toujours les petits frissons dans le ventre en l’essayant. Il ne m’en a pas fallu plus pour confirmer mon premier coup de foudre. C’était toujours celle là et aucune autre. Maintenant, je me rêve dedans en attendant le jour de mon mariage !

  31. virginie says:

    super idée cette idée de boite…;)

    lorsque j’ai commencé à faire quelques recherches sur les robes de mariées j’avais une idée en tête que l’on puisse voir mes chaussures….alors quand je me suis rendu en boutique pour un essayage la première chose que j’ai demandé à la vendeuse/créatrice ce sont des robes courtes! les premiers passages de robes j’avais du mal à ma regarder dans le miroir, j’étais comme intimidée par ma propre image, je me suis même trouvée “jolie” dans certaines robes et puis comme je ne suis pas complètement bornée j’ai demandé a essayé des robes longues ( et puis normalement je ne referai pas d’essayage de robes de mariées alors autant se faire plaisir!). Mais quand même à chaque essayage me revenais en tête “là c’est sûr on ne verra pas tes chaussures” (et oui depuis le début je m’étais dis que si la robe je ne pouvais pas la reporter mes chaussures je me ferai plaisir sur le modèles mais tout en en ayant en tête de pouvoir les remettre). et puis j’essaye une robe longue…et là c’est le déclic! c’est la bonne, je me trouve jolie et là je n’arrête plus de me regarder dans le miroir!, ma mère et mes amies sont aussi conquises! c’est presque l’euphorie dans la boutique! on a l’impression d’être devant un cadeau de noël tant espéré quand on est enfant! mais elle est longue… et c’est là que la vendeuse me dis “avec celle ci en plus nous pourrons vous faire un système pour que vous puissiez enlever le bas de la robe et la transformer en robe courte!”

    je suis ravie! j’ai hâte d’aller à mon second rendez vous! heureusement en attendant j’ai la précieuse photo de ma robe que je regarde régulièrement en attendant le jour J.

    c’est étrange j’avais très peur de choisir la robe sans mon amoureux, peur de ne pas choisir la bonne et finalement après l’essayage de LA robe plus aucun doute je pense qu’il sera agréablement surpris!

  32. Clélia says:

    Bonjour,

    encore un joli concours !

    Au départ, j’étais attirée par les modèles originaux de la créatrice Rosi strella. Puis en allant prendre RDV pour un essayage dans une boutique de ma région, j’ai flashé sur Une seule robe … 1 mois après, 1er essai, et c’était le coup de foudre. C’était celle-ci et pas une autre. Mon père avait les larmes aux yeux, moi un sourire jusqu’aux oreilles. La première était la bonne. J’ai trouvé LA robe de mes rêves…du tulle, du plumetis, un magnifique bustier. J’ai hâte de la porter pour le grand jour !!!

  33. Rachida says:

    Oh encore un joli concours pour les futures mariées !!
    Comment j’ai trouvé ma robe? A la suite de beaucoup d’essayages !! Moi qui voulait une robe avec de la dentelle et du travail, j’ai fini par être deséspérée de ne pas trouver quelque chose de simple et sans chichis, j’ai fini par trouver mon bonheur chez Rosa Clara, alors que je n’y croyais plus, et aujourd’hui j’ai bien envie de remporter ce joli concours pour conserver ma précieuse que j’ai eu tant de mal à trouver 🙂

  34. Marion T says:

    Ma robe, c’est Ma robe!

    Après avoir écumé tous les magasins de Paris (bén oui, on se marie qu’une fois!) j’ai vu plusieurs modèles qui me plaisaient assez. Mais ils n’étaient jamais parfait et surtout inabordable financièrement.
    J’ai étais conseillée par une amie et j’ai pu rencontrer une couturière qui m a conquise et compris dès la 1ère rencontre!
    J’ai eu la chance de voir ma robe se créée sur moi, a mon image et selon mes envies!
    Parfaite!

    Délicate, vaporeuse et romantique.
    Si jolie que le pressing n’a pas voulu la nettoyer car elle était trop fragile.
    C’est donc dans la baignoire de ma maman que ma robe a repris sa blancheur (naturelle…).
    Maintenant elle a besoin d’être bien protégée, car souvent mon jeune mari me chuchote le soir en m endormant: “qu’est ce qu’elle était belle ta robe de mariée”.
    Alors rien que pour ces mots, je voudrai la garder une vie entière!

    Merci pour le concours

  35. Charlotte says:

    Ma robe … je la remarque lors d’un après midi de shopping … c’est noël 2010, je suis devant une boutique Naf Naf… le coup de foudre … mais pas de demande en mariage …
    je rentre donc le soir et dis à mon compagnon depuis plus de 9 ans et papa de notre fille de 6 ans, “j’ai trouvé ma robe t’as plus qu’à me demander en mariage”, sa réponse, “achète la alors !”.
    Février 2011, il me demande en mariage pour nos dix ans lors d’un week-end surprise à Rome, la semaine d’après j’essaye la robe et je l’achète. Le 11 juin 2011 on se dit oui et je n’entend que des compliments sur ma robe.
    Et dire que tout est partis d’elle !
    Merci ma robe.

  36. Partie avec ma môman pour une journée marathon essayage de robe… On avait un peu de temps avant la 1ère boutique… Elle m’a donc emmener dans une autre boutique (sans rendez vous)… Et là cri de joie en regardant la vitrine toutes les deux!!!
    Même après avoir essayé une quinzaine de robe c’était la 1ère que j’avais essayé qui a retenu mon attention! En plus je suis tombée sur une vendeuse très très sympathique…

    Enjoy!!!

  37. laura schaal says:

    J’avais décidé de passer une journée “robe” avec mes deux témouines! nous avons donc posé congé toutes les 3 pour ce special day!!
    une belle journée de juillet (période des soldes choisie volontairement), où nous avions pris rdv dans 3boutiques
    La première boutique ne m’a vraiment pas plu, pas trop le style de robe que je recherchais. Vient alors la 2ème boutique ou dès le premier essayage, en sortant de la cabine, mes deux témouines disent un grand “waouh” en me voyant! Mais là je ne suis pas convaincue, elle est belle mais je n’ai pas de réel coup de coeur! Après plussieurs essayages, je me retrouve à hésiter entre deux modèles, complètement différents, mais sans réel coup de coeur. La vendeuse me dit que la nuit porte conseil… En plus les deux étaient hors budget.
    Nous allons donc dans le 3ème et dernière (petite) boutique, sans grande conviction pour ma part, un peu déçue par les précédents essayages!
    Déjà nous arrivons, ils n’avaient pas pris en compte mon rdv, ca commence bien! Heureusement il n’y avait pas d’autres clientes!
    j’essaye plusieurs modèles, jusqu’à THE modèle! Ca y est je l’ai mon coup de coeur! et c’est partagé avec mes témouines! Ouf! Moi qui m’était jurée de ne pas acheté ma robe ce jour là, convaincue qu’il fallait que je réfléchisse qq jours avant de faire ce gros chèque, j’ai signé de suite !! Surtout en solde, il ne faut pas trop trainer! Et donc depuis juillet je la regarde régulièrement en photos et elle me plait tjs autant!!!
    Alors ce serait super de gagner ce super concours, histoire que ma robe se conserve longtps et dans de bonnes conditions!
    Merci

  38. Pauline says:

    Quel concept original, voilà une idée bien trouvée !
    Je suis en pleine recherche de robe ! Repérages sur internet depuis quelques semaines déjà, essayes cette semaine, et je prévois de l’acheter d’ici à fin décembre (pour un mariage fin juin).

  39. Marine says:

    Oh mais quelle merveilleuse idée !! Il fallait y penser, et bien c’est chose faite !
    Alors moi ma robe elle est actuellement en cours de création puisque je me marie en juin 2013 et qu’elle est faite sur mesure.
    J’ai passé la porte d’une créatrice bordelaise que j’avais repéré sur Internet, j’essaye quelques modèles et là, le dernier modèle, une révélation : c’était celle-là et pas une autre ! Ma mère, ma grand-mère et une de mes témouines étaient unanimes, c’était la plus belle !
    Donc le 22 juin 2013, je serai la plus belle pour aller me marier 🙂 🙂
    Et j’espère bien conserver ma robe en bon état pendant longtemps !

  40. Laurianne says:

    Quel joli concept! Et merci pour ce joli concours!
    Ma robe a été faite par une petite couturière que m’a présenté une amie. Après avoir tourné plusieurs dans plusieurs magasins je n’ai pas vraiment trouvé de robe qui me correspondait. Il y avait plusieurs modèles de Yolan Cris qui me plaisaient, la couturière qui est espagnol à tout de suite accrochée! Voilà comment la précieuse est naît. Je l’aime tellement!!

  41. Marjorie says:

    Génial ce coffret!
    J’ai trouvé ma robe de l’autre côté de l’Atlantique, dans un joli quartier de Washington. Ma soeur y était pour un an pour ses études, et mes parents, ma plus jeune soeur et moi meme lui avons rendu visite après plus de 8 mois de séparation.. Elle avait pris rendez vous pour moi dans une jolie boutique de robe de mariée, plus pour s’amuser en famille ( on ne pensait pas trouver la robe pendant nos vacances et aussi loin! ). A la duxième robe essayée, j’ai vu dans le miroir le eregard de mon papa et j’ai su que c’était celle la!!
    Bref, un beau moment d’émotion en famille!
    Je serai ravie de remporter ce coffret, qui m’aiderait à preserver ma jolie robe jusqu’au jour J en 2014, et pour le reste de ma vie!

  42. Leila says:

    chouette idée pour prolonger la magie de LA ROBE.
    en allant essayer les robes, tout ce que je savais c’est que j’aimais bien les robes Delphine Manivet… puis je suis arrivée chez Orlane Herbin, du cuir, du tulle, pas vraiment ce que je cherchais…mais voila, c’etait elle, j’etais completement seduite par LA ROBE et la créatrice!

  43. Justine says:

    merci pour ce concour. ma robe quand je l’ai vue j’ai su que c’etait elle.

  44. kheira says:

    quelle bonne idee!
    j’ai fait peu de recherches pour ma robe, j’avais une idee assez precise de ce que je voulais et j’ai choisi une creatrice qui a su adapter le modele a ce que je voulais!
    bonne recherche a toutes

  45. Laetitia says:

    Après 4 ou 5 essayages infructueux je commençais à désespérer et à penser qu’aucune vendeuse/créatrice ne comprendrait ce que je voulais (pourquoi toutes ces traînes? ces dentelles? ces froufrous??). Chez Metal Flaque j’ai essayé plusieurs robes. Pas de coup de cœur… Jusqu’à ce que la vendeuse me fasse passer un modèle bustier en tulle tout simple avec une ceinture en grosgrain. Vera Wang. Coup de foudre! Quelques mois plus tard ma robe a traversé l’Atlantique pour me rejoindre à Paris. Elle a beaucoup plus au marié.

  46. bérengère says:

    Bonjour,

    Ma robe, je l’ai trouvé par hasard sur un site en ayant mis comme moi clé “robe dentelle”.
    J’ai cliqué sur une photo qui tout compte fait ne sera pas MA robe mais m’a amené chez le créateur de la robe parfaite pour moi.
    Et les essayages n’ont fait que renforcé ma position, depuis aucune autre robe ne me plait autant!
    Original, dentelle, et petite traine, tout ce dont je revais..
    Alors gagné tout ce qu’il faut pour ne pas l’abimer ce serait parfait 😉

  47. Claire SC says:

    Encore un chouette concours 🙂 merci! Et une jolie idée: la rencontre avec LA Robe…
    La mienne, après avoir écumé les boutiques, rencontré de super créateurs, j’avais la tête pleine de jolie chose, mais pas de coup de foudre…soit j’aimais et la robe ne convenait pas à ma morphologie, soit il n’y avait pas de déclic…Et puis un jour où je me balladais dans le coin des galaf à Saint Lazaren, on est allé voir Cymbeline qui présentait la collection 2012, et là..au milieu de toutes les autre…une robe…la robe qui fait dire “waou” et qu’on a envie de porter pour se sentir en présence d’une amie…
    Je l’essaye…deuxième “waou”…tout le monde est d’accord, elle est faite pour moi 🙂
    J’avais enfin trouvé la meilleure alliée de ce jour si spécial..celle que j’avais envie de mettre, celle que je pouvais contempler en me disant que je n’avais porté rien d’aussi beau…j’avais trouvé la robe de ma vie, pour aller avec l’homme de ma vie 🙂

  48. Fanny says:

    Quand j’étais petite je passais toujours devant une jolie petite boutique de mariée et je disais toujours à maman : “quand je me marirai j’aimerai faire faire ma robe ici”! Des années plus tard : une rencontre, l’homme de ma vie et une demande en mariage… Mais la déception fut immense quand j’ai appris que la boutique avait fermée. Un petit tour sur internet plus tard et je retrouvais la petite créatrice et sa boutique non loin de ma nouvelle adresse ! Et le conte de fée commença… De vrais beaux moments et LA robe de mes rêves !
    Merci pour ce concours – mariée du mois de mai.

  49. Elise says:

    Très jolie idée moi qui conserve ma robe dans la housse pas très jolie du magasin…
    Alors pour tout dire entre ma robe et moi le coup de foudre n’a pas été immédiat ; je devrait dire qu’il s’est fait le jour de mon mariage ou je l’ai enfilé avec ma mère et ma soeur : moment unique!!
    Ça peut paraître bizarre mais pour moi pas de coup de foudre immédiat ; il a fallu que la couturière la retravaille, que je me l’approprie et ce n’est que le jour de mon mariage avec l’émotion du moment que j’ai eu ce fameux “coup de coeur”!! Et encore plus maintenant je l’aime d’amour ma robe c’est pour ça que la préserver du mieux que je peux serait formidable…

    Merci à vous 2

  50. Nadège says:

    Une magnifique boîte pour y ranger LA robe de mes rêves….j’adore l’idée.

    Je me lance alors pour vous raconter l’histoire de The robe, ma belle et précieuse.

    Je me marie en Juillet 2013 à Marseille et j’habite Paris avec mon cher et tendre. Après avoir arpenté les sites de robes de mariée, de créateurs et les blogs de mariage, j’avais déjà une idée assez précise de LA robe de mes rêves et surtout du créateur qui me faisait vibrer….Max Chaoul ! Autant vous dire que ses robes magnifiques étaient absolument hors buget. J’organise donc mi-septembre 1ère session d’essayages à Paris en présence de ma mère, mon frère et mes témoins adorées (la famille venant de Marseille, 1 témoin de Paris, 1 de Bruxelles et 1 de Londres….oui j’ai de supers témoins), dans l’espoir de trouver la robe qui ressemblerait de celle qui me fait rêver. Après plusieurs boutiques, j’ai terminé cette journée sans véritable coup de cœur mais heureuse d’avoir partagé ce moment avec ma famille et mes amies.
    Je ne me suis pas démontée pour autant, j’avais une 2ème session organisée le weekend suivant à Marseille sur laquelle je mettais peu d’espoir, mais sans stress non plus sachant que j’avais encore du temps pour continuer ma tournée des boutiques parisiennes. Nous voici donc arrivés à la session essayages N°2 toujours en présence de ma mère, mon frère et 2 autres de mes témoins (venant encore de l’étranger pour certaine). Un showroom dans une maison parme au gazon fushia….aucun doute, nous rentrons bien dans un univers girly à souhait ! Et là nous sommes reçus par la vendeuse et sa tante, toutes 2 couturières, adorables (ce qui n’est pas toujours le cas dans les boutiques de mariées) et me voilà parti dans la description de La robe de mes rêves, photo de la Max Chaoul qui me fait rêver à l’appui. Après cela, nous partons donc pour la sélection des robes ensemble et les essayages débutent. Je sélectionne des robes de la collection I Love You by Max Chaoul, une collection parallèle de ce créateur mais à des tarifs plus que raisonnables. Et là, contrairement à tout ce que j’avais essayé à Paris, je les trouve toutes belles, je m’y sens bien, elles sont toutes ce brin de folie que je recherche car je ne veux pas d’une robe classique. J’ai dû essayer une dizaine de robes, toutes aussi belles les unes que les autres, et je commençais à me demander comme j’allais pouvoir choisir…. Et là il ne reste plus qu’une robe sur le portant, la vendeuse me l’essaye dans la cabine et je ne me vois toujours pas, elle m’arrange la coiffure, me pose un voile et me laisse sortir pour retrouver mon précieux jury. Et là aucun bruit, pas de réaction, au fond de moi je me dis qu’elle ne doit pas du tout m’aller, et je me retourne vers le miroir (car non je ne m’étais toujours pas vue)….. et là je sens les larmes monter c’est celle-là, il n’y a pas de doute ! Je me retourne en pleurant en leur disant « elle est trop belle »… et on s’est tous mis à pleurer. Je ne peux pas la décrire, elle est simplement magnifique, c’est LA robe de princesse de mes rêves.

    Après la douche froide du prix et une très très grosse négociation, je suis repartie (enfin presque) avec MA robe Max Chaoul couture dans mes prix. Une merveille qui nous a tous ému pendant un bon moment de la journée. Un grand merci pour cela aux merveilleuses vendeuses de chez Passion’elles à Marseille et une raison de plus pour redescendre dans le Sud plus souvent.

  51. Laura says:

    Bonjour et merci pour ce concours ! C’est vrai qu’on y pense souvent trop tard : comme la semaine derniere ou j’ai essayé la robe de ma mère! Vraiment tres belle mais pas bien conservée, du coup elle restera pour moi qu’un essayage rigolo et émouvant à la maison 😉
    Donc ma robe à moi, j’aimerais bien la conserver en état pour que mes filles puissent la mettre si l’envie leur en prenait!
    Apres plusieurs essayages à paris, c est finalement lors d’un voyage à londres que j’ai trouvé mon bonheur! Une vente de prototype inopinée et me voilà repartie avec mon rêve de tulle sous le bras. C ‘etait inattendue et ca restera un souvenir mémorable !

  52. Charlotte says:

    Bonjour,
    Ma robe, ce fut une aventure à deux. Moi et la styliste d’Audrey et Louis. Dessins, choix de la dentelle, patron, essayages voilà comment ma robe est arrivée. Elle est magnifique. Même mon père le dit encore “Qu’elle était vraiment belle cette robe!”

  53. Loul says:

    Ma future jolie robe s’est longtemps cachée…
    Après un marathon de boutique en boutique avec Maman et ma grand mère, j’étais dépitée et déboussolée, très déçue par l’accueil parfois glacial qu’on nous a fait et n’ayant jamais ce petit “c’est celle-là” qu’on m’avait promis.
    C’est donc un peu (beaucoup !!!) larguée que j’ai poussé la porte d’Aurélie van den Broek. Et la, révélation, cette certitude que j’ai poussé la bonne porte. Une créatrice dans l’âme qui vous conseille et vous écoute. Bref, j’ai trouvé ma robe et c’est la plus belle…

  54. Anne says:

    Oh ! En voilà un joli concours ! J’aime beaucoup l’idée de pouvoir conserver au mieux sa robe, le packaging est vraiment superbe !

    Donc pour moi, ma robe je ne l’ai pas trouvée, elle est venue à moi. Enfin, ma belle mère s’est proposée de la coudre !
    C’est donc en ce moment que nous vivons une grande aventure : elle qui n’a jamais fait une telle pièce et moi qui la voit évoluer.
    Grâce à elle, nous partageons toutes les deux de superbes moments.
    Au départ, c’était une robe que je trouvais très jolie sur le net, on était parties sur ce modèle.
    Mais en discutant, en cherchant, on en est venues de “copier” à “créer”.
    Ma robe spéciale et unique 🙂

    Alors j’espère pouvoir gagner ce concours pour la garder précieusement 😉

  55. Gaëlle says:

    Merci! Super concours pour les mariées de 2012 qui continuent de vous suivre ! Le choix de ma robe fut assez simple, un mois avant la demande je reçoit une newsletter où il y a des robes de cocktail de la créatrice Suzanne Ermann, les fameuses volutes me tapent dans l’oeil…alors quand je commence mes recherches, je ne peut m’empêcher de regarder la collection mariée de la créatrice, allez il y a une boutique à Lyon je tente. En arrivant, la vendeuse me demande si j’ai repéré un modèle, et oui “Appoline” … c’est la première que j’ai essayé et ça sera celle là! J’en ai essayé d’autres pour me rassurer mais c’était la bonne, une robe de mariée sans avoir l’impression d’etre dans une robe de mariée, une sensation de légèreté…et le jour j quand tout le monde m’a dit elle te correspond vraiment cette robe je me suis dit que j’avais bien fait de suivre mon instinct!

  56. Marion says:

    Bonsoir

    alors ma robe à moi je ne l’ai pas trouvé dans un magasin, ni sur internet …
    ma robe à moi c’est tout d’abord une envie, une idée, une pensée, enfin plutôt un rêve !
    un rêve à deux ! le rêve d’un doux et d’une douce follement amoureux !
    Cette robe je l’ai créé en prenant en compte l’imaginaire de l’un et l’autre, comme un projet à deux : j’ai tout d’abord demandé à mon doux ce qu’il aimerait me voir porter, il m’a donc expliquer la forme de la robe de “ses rêves” !
    puis j’ai alliée mon univers au sien, j’ai tout posé sur une feuille blanche,et voilà ma robe était là !
    une robe qui nous correspond à l’un et à l’autre, une robe pleine de délicatesse, de naturel, et d’élégance ; une robe pleine d’histoire et d’amour, une robe qui je l’espère se transmettra tout comme notre merveilleuse histoire !
    (un grand merci à Marie notre couturière aux doigts de fée qui à su réaliser notre rêve du 13 juillet 2013).

  57. Dolceludy says:

    Bonsoir!!
    Bon j’vais déjà faire ma chiante mais vendredi on sera pas les 15 car le 15 c’est samedi et c’est mon Joli jour^^
    Ma robe a été trouvé dans une toute petite boutique de village Breton…j’y suis allée pas très convaincu et LA Robre se trouvée là…j’y suis allée seule car ma famille est toute dans le sud de la France…j’ai eu un pincement au cœur de ne pas partager ce moment mais finalement personne ne l’a vu et pour toutes et tous elle sera une surprise.
    Votre site a été (et l’ai jusqu’à Samedi ;-)) une véritable source d’inspiration, de réconfort et de moment de déstress pour moi….MERCI.
    Mon joli jour et celtico-breton et j’ai imposé un dress code car ce qui remplace les traditionnelle dragées est une écharpe en tartan au couleur de notre mariage( bleu roi) mon Mari (oui je m’habitu a l’appeler ainsi) lui sera en kilt et personne n’est au courant…et tout le monde sera mis au courant devant la Mairie j’ai hâte de les voir tous ainsi…
    Bref….j’vais pas en écrire trop mais peut être que mes photos seront partagé ici ^^

    Ludy

  58. Céline says:

    Oh quel joli concours ! Une très bonne idée !

    Ma robe je l’ai trouvé plutot rapidement puisque j’ai eu un gros coup de coeur pour la première essayée ! J’en ai essayé plusieurs autres, et je l’ai repassée ensuite, et re-Boum ! j’ai confirmé mon coup de coeur..!

  59. Mel says:

    Hummm… bonne idée ce concours !!
    Alors, ma robe. Laquelle ?? Celle que j’ai trouvé sur internet (Bash) en soldes qui est parfaite ou celle qui fait vraiment “robe de mariée” ? Je crois que c’était la robe et ma famille ou bien je me retrouvais orpheline !!! Elle est très belle et finalement, je suis ravie ! J’en ai essayé plusieurs dans un seul magasin (marque que j’avais repérée avec ma maman) et finalement, c’est celle que j’ai essayé en me disant “c’est pas mon style” pour laquelle j’ai dit banco !! Comme quoi…

  60. Nadège says:

    Très bonne idée ! On ne pense pas vraiment à ce côté pratique de l’après mariage.
    Pour ma part, après beaucoup de boutiques et d’essayages, j’ai finalement opté pour une couturière qui va me réaliser la robe de mes rêves, unique et à mon image !

  61. Nadia says:

    Super!
    Ma robe, je l’ai trouvé il y a juste un an après avoir parcouru tout les magasins de la région nantaise. J’étais démoralisée, découragée de ne pas trouver Ma Robe. J’ai alors poussé la porte de cette charmante boutique rose, avec une super vendeuse qui m’a écoutée puis ma proposée cette robe. Elle est parfaite! Simple, élégante, un brin original et je me sens belle.

  62. Flo says:

    Merci pour ce joli concours, cest vrai que conserver sa robe c’est important, c’est un élément tellement cher à nos yeux…
    Moi ma robe, je l’ai imaginé en regardant les différents blogs , les différents sites, en en essayant quelques unes aussi… Puis ma petite fée de couturière l’a dessiné sous mes yeux et nous l’ajustons ensemble au cours des essayages, c’est vraiment des moments magiques, alors OUI après mon joli jour je voudrai la protéger et dans une jolie pochette c’est encore mieux!
    Je croise les doigts!

  63. Alex says:

    Merci pour ce joli concours ! il est vrai qu’il faut en prendre soin de sa robe, c’est un bijou tellement précieux !

    pour ma robe, je n’avais pas vraiment d’idée bien précise sur ce que je souhaitais, en fait, à peine la bague au doigt, je pensais déjà à la déco… mais moins à la robe 🙂 j’aurais souhaité que ma grand mère, partie quelques mois plus tôt la fasse…
    Je l’ai trouvée grâce à ma témoin, qui était partie en week-end de noce en espagne, et qui a pris une photo d’une sublime robe Jesus Peiro… ni une ni deux, je file sur mon ami Internet, et je me trouve une adresse sur Paris ! Séléction faite, c’est partie pour les essayages. Petit coup de coeur pour l’une d’elle, mais je ne veux pas faire mon choix trop rapidement. je prends donc rendez vous dans d’autres enseignes, mais mon premier choix reste dans un coin de ma tête.
    je finis par retourner chez Nuit Blanche pour jeter mon dévolu sur Wallis… MA robe, ma précieuse, mon bijou… et une fois à ma taille, maquillée, coiffée… le jour J… je me trouve belle pour la première fois de ma vie.
    Je suis amoureuse de ma robe, et je souhaiterai trouver un écrin pour la protéger.

  64. Elina Na says:

    Merci pour ce chouette concours!!

    Ce n’est pas moi qui ai choisi ma robe mais plutôt elle qui m’a choisie…
    Un soir ma sœur m’amène devant un petit magasin près de chez moi (je pensais devoir faire des km pour trouver ma robe), je ne suis pas super convaincue mais elle me dit “il y a une super robe en vitrine, vas voir, on pourrait aller dans ce magasin, ça vaut peut être le coup et si tu ne trouves pas, tant pis, on ira ailleurs!!”. Effectivement dans la vitrine il y a deux jolies robes mais le magasin est fermé, on ira un autre jour… Nous passons la soirée avec ma sœur à regarder les robes des collections proposées et j’en trouve plusieurs que j’aime vraiment. Le lendemain, coup de téléphone de ma sœur, je saute dans la voiture, coup de téléphone à maman et à mon autre sœur, en route pour le petit magasin, à l’improviste…
    Un accueil adorable. Mais biensûr que je peux essayer des robes, je suis au bon endroit non? J’essaie ma préférée en premier et quand je sors de la cabine ” ouais, bof, non elle ne me plaît pas”. La vendeuse me présente une robe, avec des perles (je n’en voulais pas) avec une traîne (je n’en voulais pas non plus), toujours pas super convaincue, je l’essaie, je sors de la cabine et … Je pleure en me découvrant dans le miroir “ah ouais, elle est belle”. Ma mère, mes sœurs, tout le monde pleure et selon elles je suis “une princesse”. J’ai du mal à la quitter mais je veux essayer d’autres robes, je veux tout voir pour être sûre!! Et au final, je repasse la deuxième robe, elle est encore plus belle, elle me va encore mieux, je suis à l’aise, je suis toujours une princesse,m je n’hésite pas, j’ai trouvé LA robe de ma vie!!!
    Depuis, ma dernière témouine qui n’était pas présente pour l’essayage a eu sa petite larme en la voyant…
    C’est bien elle, elle m’a choisie, je l’adore et je me languis des prochains essayages…

  65. Batice71 says:

    Un vrai coup de foudre pour ma robe trouvée du premier coup, juste après la demande… et avant d’avoir une date !!! Alors que nous parlions mariage, j’ai commencé à regarder les robes et j’ai craqué pour une pronuptia. Une semaine après la demande, ma mère nous rend visite et nous partons faire une virée entre filles. Passant devant la boutique Pronuptia, nous y rentrons curieuses et voulant savoir jusqu’à quand la robe qui me plaisait était disponible. Comme il n’y avait personne d’autre, me voilà entrain d’essayer la dite robe qui finalement me plaisait moins une fois portée. la vendeuse me propose une robe toute simple ensuite et va chercher une avant-première qui pouvait me plaire. Et là, au premier regard, le coup de foudre qui s’est confirmé une fois portée et commandée aussi tôt…Un peu frustrée de ne pas en avoir essayer d’autres mais toujours aussi amoureuse de ma robe…
    merci pour ce chouette cadeau !!!

  66. Anne71 says:

    Merci pour ce concours.

    Ma robe…
    Fin Août 2007 ma maman & moi partons dans le petit centre ville de ma petite ville de province. Un seul magasin, nous entrons & j’essaie des robes..
    La vendeuse me demande si je suis contre ou pas de la couleur je lui réponds que non je ne cherche pas à me marier en blanc car j’ai déjà un enfant & pour moi cette couleur ne va pas à mon teint, à ma carnation. Elle me propose une robe bustier vieux rose & la jupe couleur vert tendre avec des reflets roses.. Je n’arrive pas à faire la description tellement ma robe changeait de couleur en fonction de la lumière.
    Je la passe & là c’est le coup de foudre !! La vendeuse de chez Pronuptia m’explique que peu de femmes l’ont porté en France, cette robe étant faite qu’en 5 exemplaires dont 3 sont partis sur l’étranger & l’autre vendu sur Grenoble.
    Reste la question du tarif car dentelle de Calais, soie.. & là soldée à – 50%..
    Je décide donc de la prendre.. Maman l’a trouve très belle mais elle est déçue que nous n’ayons pas fait la tournée des boutiques de robes de mariées.. Mais à chaque fois qu’ensuite j’ai vu d’autres robes la mienne était toujours la + belle & aucune autre robe ne m’a fait changé d’avis.

    Voilà donc l’histoire simple de ma robe & moi, rangé à plat dans un tiroir de ma commode de ma chambre depuis 4 ans déjà.. Alors quel joie aurais je de remporter un écrin pour ce magnifique souvenir d’un de mes plus beaux jours de ma vie.

  67. Alexandra says:

    C’est avec une idée bien précise de la robe que je voulais que j’ai franchi la porte d’une boutique de robe de mariée. Il n’y en avait que deux… Le deuxième essayage fut le bon !! Avec le recul je suis une peu frustrée de ne pas en avoir essayé d’autres mais la remettre la semaine dernière pour les retouches m’aura confirmé que c’est la bonne !!!

  68. Johanna says:

    Chouette un joli concours ^^

    Ma robe c’est des recherches internet et magazines pendant 2 à 3 mois afin de définir le style qui me plait le plus… Puis rendez-vous en septembre dans 2 boutiques différentes. Première boutique, j’en essaye 5 et ce sera la dernière… Des frissons, un sourire, des larmes, la sensation qu’elle a était dessinée pour moi…ça y est c’est ELLE ! J’en suis complètement euphorique ! Le lendemain, je vais quand même à mon second rendez-vous mais rien n’y fait, j’ai déjà trouvé la robe de mes rêves ! Je sors alors de la boutique et fonce commander ma robe dans le premier magasin =) Le soir, impossible de m’endormir, j’avais envie de crier au monde entier ” J’ai trouvé ma robe !!!!!!” Aujourd’hui je n’ai qu’une hâte, faire les prochains essayages et surtout la porter le jour J et que mon futur mari me découvre avec …

  69. Marjolie says:

    Très bonne idée!
    Merci pour ce concours.
    Pour ma part pas de réel coup de coeur foudroyant avec tambours, trompettes et larmes, pas vraiment de certitude non plus (je pense que plusieurs robes auraient pu être ma robe!), mais j’hésitais entre deux, et puis bon, quand j’ai repassé la première, ça m’a paru naturel d’être dedans et je n’ai pas trouvé nécessaire d’aller au RV suivant pour repasser l’autre. Et maintenant j’ai super hâte de la remettre!
    Bon et puis j’ai explosé le budget aussi!!

  70. Mya says:

    Quelle chouette idée !! Merci Nessa pour ce joli concours !! 🙂
    Ma robe… oh oui je l’aime !
    C’est l’histoire d’une rencontre entre une couturière lyonnaise d’exception et une bride-to-be avec des rêves plein les yeux ! 🙂
    Après 10 mois d’imagination, de confection, d’essayages, d’ajustements et d’embellissements, la voilà, cette robe d’un jour que je souhaiterais porter (presque ^^) tous les jours, tellement elle est “moi”, tellement elle me correspond, et tellement je l’aime ! 🙂
    Notre wedding day est si vite passé…mais c’est presque pendant un an que je l’ai portée, si on compte tous les essayages…alors une fois le mariage passé, la laisser simplement dans sa housse c’est un peu l’abandonner !… Pouvoir l’installer dans cet écrin “j’aime ma robe”, serait lui témoigner tout l’amour que j’ai pour elle ! 🙂

  71. Cleo says:

    Bonjour,

    Ma robe a été faite par une créatrice parisienne, Catherine Alhinc. Au départ, je voulais une robe 1950 vintage. Mais nous avons préparé notre mariage en 6 mois…. donc déniché la perle rare, et faire des retouches si nécessaire, paraissait un peu compliqué (et stressant a niveau timing!). Ma maman a repéré une robe sur internet dans le style 50: je suis allée l’essayer et là coup de foudre! en plus, je pouvais choisir le tissu, ajouter des détails….. l’idéal!

  72. Audrey says:

    Merci pour ce concours!

    Moi j’ai eu beaucoup de chance pour ma robe puisque c’est une amie créatrice qui me l’a confectionnée. J’avais une idée assez précise de ce que je souhaitais: une robe en dentelle, très romantique, avec les épaules couvertes et très près du corps et surtout une robe en deux parties pour en faire une robe courte le soir! Une fois mon modèle dessiné, c’est tout le talent de mon amie qui a permis d’avoir la robe de mes rêves!

  73. audrey says:

    Alors voici la longue histoire de ma robe:
    Visiblement je fais partie des mariées qui n’ont pas de chance….
    En juin 2012, je tombe littéralement amoureuse d’une robe pronovias, je prend rendez vous à la boutique la plus proche de chez moi pour un premier essaye plutôt catastrophique et bien sur mon coup de coeur n’est pas encore disponible en magasin, pas grave …du coup je passe tout l’été à guetter les collections 2013 et à attendre septembre pour pouvoir en fin essayer mon coup de coeur … RDV est pris le 20 octobre en précisant bien que je veux absolument essayer mes 2 robes favorites : la gambia et la valencia. La vendeuse m’assure qu’il n’y aura pas de problème si les robes ne sont pas en magasin, elle les fera venir d’une autre boutique.
    Vendredi dernier, en passant par hasard devant la boutique, je me suis dis qu’il valait mieux vérifier qu’ils auront bien les robes pour mon essayage du 20 octobre…
    Ni une , ni deux , je rentre dans la boutique et je suis plutôt bien accueillie (pour une fois)…. et là le drame, les robes que j’ai choisi sont des robes dont il n’existe ABSOLUMENT AUCUN exemplaire en france…. et impossible de les faire venir de l’étranger, si je veux une des ces robes je dois l’acheter sans la voir ni l’essayer …. je parle quand même de robes qui valent presque 3000€
    Vous trouvez ça normal vous de proposer des robes sur le site de la marque mais aucune dans toute la France ???? Moi ca me révolte!!!!!l’espace d’un instant je suis une vraie mariée en colère…..
    Résultat je rentre vendredi toute déprimée, plus aucune motivation pour ce mariage et surtout super abattue…. comment imaginer faire un essayage si on sait que la robe dont on rêve ne sera pas disponible… et qu’il faudra sans doute y renoncer (sachant qu ‘aucune autre ne me plait à ce point)….
    heureusement chéri est là ( je précise qu’on habite près de strasbourg) , il me remonte le moral et Lundi matin, il a appelé les boutiques Allemandes qui, oh miracle, ont cette robe, du coup il mm’a pris RDV pour ce samedi et par la même occasion m’a redonner le sourire….
    voilà j’avais besoin de partager ça avec vous, et surtout de vous dire qu’en tant que fan absolue de pronovias j’ai été plus que déçu de cette marque …. mais aussi que quand on crois que tout est perdu il y a toujours une solution et que tout fini par s’arranger….je passe toute la semaine sur un petit nuage rose et duveteux, je suis aux anges et attend avec impatience mon essaye de samedi. Vendredi arrive et vers 16h Chérinou appelle la boutique en allemagne pour savoir s’ils ont toujours les 2 modèles qui m’interesse à savoir la Gambia et la Valencia de Manuel Mota…. On lui dit que la Valencia a été vendu mercredi et que donc impossible de l’essayer car la politique de la maison veux qu’on essaye pas les robes vendue (visiblement en allemagne ca ne marche pas exactement comme en france) mais que la Gambia est toujours disponible… franchement c’est quoi les probabilité que sur plus de 200 robes, c’est mes 2 favorites qui partent en 1 semaine??? Franchement avec une chance pareil j’aurai du jouer au loto…. j’aurai eu presque plus de chance de gagner!!!!e suis un peu déçu mais quand meme super contente de pouvoir essayer la robe des mes rêves… A 18h30 on part du boulot et sur le chemin du retour vers 18h47 Cherinou reçoit un appel provenant d’allemagne sur son portalbe …. La gambia vient d’être vendu…. donc là aussi impossible de l’essayer le lendemain…. je suis au 36e dessous , je suis littéralement anéanti et passe ma soirée à pleurer…. Cheri essaye d’appeler d’autre boutiques en allemagne mais elles n’auront cette robe que courant janvier….
    Bref je vais devoir me faire à l’idée que je ne pourrais jamais essayer cette robe….
    du coup samedi après midi , chérinou me motive pour faire notre séance d’engagement , qui m’a permis de bien me changer les idées… ( merci à mariages.net qui m’a permis de trouver un super photographe!!!!!!!)
    je passe ma fin d’après midi à surfer sur le net pour essayer de trouver une autre robe qui puisse me plaire et tombe sur une pub pronovias qui dit “retrouver l’intégrale de la collection 2013 ce we dans la boutique de la rue Troncher à paris”. Ni une , ni deux j’appelle la boutique et leur demande s’ils ont la Gambie et là il me disent “oui nous venons de la recevoir”. Du coup j’appelle la boutique de strasbourg pour les en informer et demander expressément qu’il me la fasse venir pour mon RDV de samedi! mais vu le manque de motivation de la vendeuse qui avant même que j’ai fini de parler commence à m’expliquer combien ca va etre dure pour elle de me la faire venir, je ne me fais pas d’illusion, elle ne sera probablement pas là samedi prochain (20/10/2012), car je n’ai pas l’impression qu’elle va faire l’effort de la demander…
    Dimanche RDV au salon du mariage à strasbourg, on passe un agréable moment , je trouve une très gentille créatrice de bijoux, mais je lui explique que j’ai du mal à me projeter sur les bijoux n’aillant pas encore trouver ma robe, du coup je raconte mon histoire et elle me présente la responsable de la boutique les mariée d’alice. La responsable est charmant , elle est touchée par mon histoire et elle me promet d’appeler sa commerciale pronovias pour essayer de m’avoir cette robe, (et au passage me propose même de me faire une petite réduction sur cette robe) Elle doit me rappeler cette semaine pour me tenir informée….
    je ne me fait plus trop d’espoir de pouvoir essayer cette robe
    Samedi RDV10h chez pronovias Strasbourg, je pars super péscimiste et là la responsable m’annonce qu’elle a fait des pieds et des mains et que ma robe , celle dont je rêve, arrivera , rien que pour moi, par Chronoposte à 11h…. je suis aux anges!!!!!!
    Finalement en attendant j’essaye d’autre modèles (très beaux aussi) et j’avoue que je me trouve splendide dans la robe BERTA… Arrive 11h et la Gambia…. je la passe et elle me va aussi super super bien…. Mais quand ma robe arrive enfin par chronoposte, mon coup de coeur se confirme et sans hésiter une seconde , ma maman me l’offre!!!

  74. laetitia says:

    Une très bonne idée ce concours je n’avais même pas pensé à comment j’allais conserver La robe.
    J’ai eu un coup de foudre en voguant sur la toile pour les modèles d’un créatrice qui commence à être très connue, mais du coup mon budget robe ne dépasse pas les 1500€ et ses modèles sont plus à 2500€. Je suis aller dans différentes boutiques de robes de mariées après avoir essayé plusieurs robes, trop de robe, rien à faire je n’en aimais aucune. Bien sur dans ces boutiques aucun modèle ne s’approche du style de la créatrice. Désespérée j’ai fini par contacter une couturière près de chez moi. Elle comprend ce que je cherche un modèle dans un esprit bohème rétro, de la mousseline de soie, de la dentelle de calais, un grand dos nus…oui, oui, oui. On fais un croquis et c’est encore mieux que dans mes rêves. Impatiente maintenant de faire les premiers essayages.

  75. Zélie says:

    Ma mère l’a faite à partir d’un patron qui ma plaisait
    Merci!

  76. Marie says:

    Ma robe…. elle est parfaite pour moi. Et pour cause… je l’ai faite faire par une couturière, trouvée grace au net, chez qui je suis allée pour discuter et avec qui j’ai accroché desuite!
    C’était 3 mois avant notre mariage, j’avais déjà une robe trouvée sur internet aussi, mais à laquelle il manquait quelque chose, ce n’était pas vraiment “moi”.(le fait d’avoir un bébé de 6 mois et le corps qui va avec, ne m’a pas aidé non plus…) Alors je me suis dit qu’il fallait agir pour trouver une robe qui me corresponde vraiment!
    Ma robe, je l’ai dessinée, pensée….Je voulais une robe toute simple,avec un beau satin de coton, chic et classe. j’ai suivi toutes les étapes de sa création, les essayages de la toile, puis le haut de la robe, puis la robe en entier… c’était un vrai régal d’aller chez cette merveilleuse couturière, si attentionnée et à l’écoute.
    Au final, j’ai eu une robe qui me correspondait parfaitement, que je n’avais pas réussi à trouver dans les belles boutiques de mariée… Mon mari me dit souvent en regardant les photos du mariage: “je ne t’aurais pas imaginé avec une autre robe que celle là, cette robe “c’est toi!” Et ça pour moi, c’est la perfection!

  77. Cathy says:

    J’avais pris RDV dans une boutique à Marseille à plus de 100km de chez moi pour essayer des robes de mariée. Ce jour là, la météo ne m’a pas permis de m’y rendre. La pluie était diluvienne.
    Je me suis rendue dans une petite boutique au quartier de la Gare à Hyères, où j’ai déniché un trésor. Malgré ce gros orage, nous ne nous sommes pas rendus compte avec maman que pendant la séance d’essayage, les éléments s’étaient déchainés. A la fin de notre séance d’essayage, le soleil était revenu. Que du bonheur !!!

  78. Ma robe:
    Une grande histoire, je l’ai repérer dans une petite boutique. Au premier essayage c’est le coup de cœur,un peu de dentelle, une longue traîne. Juste tout ce qui me correspond.elle me va comme un gant, elle est tout simplement faite pour moi.
    Mais peu de temps après l’achat de ma robe. Je tombe malade…tout est repoussé.
    Donc ma robe, je l’ai mais je ne l’ai pas encore mise, elle attend notre jour J sagement dans un placard( enfin j’espere).
    En attendant ma robe, je l’aime, j’ai hâte de la mettre. Et je pense l’apprécié d.avantage avec “j’aime à robe” qui prendra soin d’elle le temps que je prenne soin de moi.
    Qu’elle bonne idée et merci pour ce concours!!!

  79. Audrey says:

    C’est une super idée pour stocker sa robe parce que bien que mariée depuis 4 ans, ma robe n’a pas trouvé sa place définitive !
    Ma robe m’a été offerte par mes parents. Vu le premier budget donné, je m’étais tourné vers les boutiques classiques style Pronovias et j’ai failli craquer sur une robe mais finalement, on s’est rendu compte que le budget avec tous les accessoires n’était pas si loin des robes de créateurs sur-mesure. J’ai finalement choisi ma robe chez Olivier Portais et j’en ai été très contente.

  80. Sandra says:

    Merci de penser à nous : mariées ou futures mariées ! C’est une très belle idée que vous avez eu. Je tente ma chance pour ce joli cofrret à gagner…..

  81. Amylee says:

    Bonsoir,
    Je participe à votre concours !
    Je n’ai pas encore ma robe, je me marie en 2014 et pour l’instant, je jette un coup d’oeil de ci, de là mais j’aime bien anticiper. Du coup, quoi de mieux que la boîte que vous proposez pour ranger après mon D-Day, la plus belle des tenues !!
    Merci bien pour ce concours et bonne soirée

  82. Dydy says:

    Que serait une mariée sans sa robe ? A priori si vous êtes invités a un mariage vous savez qui se marie… mais c’est quand meme bien d’avoir une robe de mariée. Si la mariée met une robe, c’est une robe de mariée… non ? a priori non, ca ne suffit pas ! C’est le rêve de toutes les petites filles d’avoir une robe de princesse LE jour de son mariage avec son prince charmant !
    Alors meme si je n’ai jamais vraiment rêvé au prince charmant… il me semble avoir trouvé un homme qui s’y rapproche fortement 🙂 alors ok, je veux une robe. Mais comment ?
    J’ouvre un magazine de mariage, il y a des robes… blanches, rouges ou meme noires; courtes ou longues; plissées, drapées, droites… et la je me rends compte que la tache ne va pas être facile !
    J’appelle mes amis, ma (future) famille : j’ai besoin d’aide !
    Le premier jour d’essayage s’est passé sans essayage… ou presque : une robe nous parait bien apres quelques modifs. On regarde beaucoup beaucoup beaucoup (!) de robes sur les catalogues.
    Le deuxième jour d’essayage compte un avis masculin : non ce n’est pas le futur marié precise-t-on dans les boutiques. Quelques heures d’essayages et une vingtaine de robes plus loin, nous voila avec une definition plus précise du “besoin” et une robe qui s’en rapproche.
    C’est finalement a la 3eme seance d’essayage (seule mais soutenue par mes amis qui ont du approuver la robe sur photos 🙂 ) que la robe fut trouvée : c’est dans celle ci que je veux dire oui a mon prince charmant.

  83. Jeanne says:

    Comme toute mariée, une idée bien précise de ce que je voulais, des images plein la tête, des esquisses de robes sur papier, des photos dans les magazines… et finalement aucun modèle qui ne correspondait à mes attentes.

    Six mois de recherches plus tard, c’est LA rencontre hors du temps. Thelma (Pronovias), un modèle rétro qui vous pousse cent ans en arrière, de la dentelle comme celle de nos grands-mères, la légèreté comme sur les photos jaunies des albums de famille… un rêve! Un modèle dont la production n’allait pas être reconduite: nous ne pouvions pas nous séparer!

    Quant à la conserver, impossible de la mettre en boule sur un contre en métal: cette merveille va de pair avec une boîte romantique et élégante.

  84. Lorenzo says:

    J’aime beaucoup ce concours et par dessus, j’adore cette nouvelle création ! Une belle idée ! Merci d’avance pour ce petit moment chargé d’émotions !

    Ma robe, ce fut une affaire compliquée.

    D’abord, un premier essayage où je sors attérée et où je réalise que je vais devoir 1. plaire à mon chéri 2. plaire à ma maman 3. être heureuse dedans aussi parce que ça compte. Et là, le 1 et le 2 ont du mal à être compatibles. 1 adore les froufrous, les trucs qui brillent, les strass, … 2 adore les trucs simples, sobres, les matières lisses et surtout déteste tout ce qui sort de l’ordinaire.
    Alors, après cette première prise de conscience, je me lance, armée de bonnes résolutions et d’un mental d’acier… mais surtout de BFFE (Best Friend For Ever alias Témouine of course) pour le 2e essayage. Et là je comprends que c’est moi qui dois d’abord aimer cette robe. Me voir dedans. M’imaginer gambader dedans et surtout imaginer le regard de Mr en me découvrant…

    Mais dire tout ça en omettant de parler de Mesdames les vendeuses des magasins de robes de mariée parisiens est un vrai oubli !! Parce que finalement, ce qui m’a permis de trouver THE robe (un mix entre 1, 2 et surtout une grosse dose de 3 qui se croit ressembler à Kate Middleton dedans…) c’est avant tout de gentilles vendeuses. Oui ça existe. Elles sont à l’écoute, honnêtes mais pas trash et surtout surtout ne m’ont pas du tout poussé à la vente ! A tel point que je suis revenue plusieurs fois histoire d’avoir essayé tout le magasin ! Pour finalement choisir un modèle que je n’avais pas du tout repéré sur catalogue !

    Et je n’ai pas été déçue. Des retouches sérieuses. Une bonne écoute de mes envies et surtout elles ont accepté de suivre ma courbe de poids… jusqu’à J – qq jours !

    Depuis ce superbe cadeau de Maman chargé de souvenirs dort chez Belle-Maman parce que je n’ai pas eu assez de place lors du déménagement… Elle me manque :-/

  85. Camille says:

    Alors ma robe et moi ça était un véritable coup de foudre 🙂
    Au départ, j’étais partie sur des robes très fluides, vaporeuses, près du corps avec une pointe de romantisme. La demande en mariage a eu lieu en février 2012, nous nous marions en mai 2013 et j’ai débuté mes essayages en juin 2012. Plutôt prévoyante, me direz vous… Comme j’ai eu raison, au mois d’octobre je ne l’avais toujours pas!! Plusieurs modèles qui me plaisaient mais pas les petits papillons dans le ventre.. Bref un deuxième essayage dans une boutique pour choisir entre les modèles retenus, avec ma maman et ma sœur. Une future mariée est là avec son témoin et essaye des robes plutôt style princesse, un peu volumineuse.. A l’opposé de là robe de mes rêves! Puis elle essaye un modèle de chez Pronuptia et là je la vois, et j’ai le coup de foudre, les larmes aux yeux et je veux absolument l’essayer! La vendeuse me dit que c’est pas du tout le style de robe que je recherchais mais peu importe je l’essaye.. Ma première impression s’est révélée la bonne: c’est la robe de ma vie 🙂

  86. Mél says:

    Ma robe est tout le contraire de ce que j’avais imaginé.
    Je m’étais dis que la dentelle ce n’était pas pour moi, qu’avec ma silhouette et mes formes, la robe près du corps était à éliminer, qu’avec ma petite poitrine, le bustier était proscrit, etc. Et au final, grâce à une vendeuse merveilleuse de chez Pronovias Lille j’ai essayé une robe bustier, près du corps, tout en dentelle, très raffinée. Cette robe en fait c’est celle dont je rêvais mais que je m’étais interdite d’essayer. Par peur de la déception.
    Dedans je me suis tout de suite sentie si bien ! Elle me donne de la prestance et à un brin de fantaisie qui me caractérise. Une vraie princesse. Je l’ai commandé il y a déjà quelques temps maintenant, je ne pouvais pas prendre le risque de la voir filer ! J’ai vraiment hâte de la porter en juin prochain !
    J’étais justement à la recherche d’un écrin pour cette petite merveille. Merci pour la découverte et pour le concours !

  87. Anne-Sophie says:

    LA robe. Certainement la seule et unique chose qui ne me passionnait pas dans l’univers des épousailles et que je n’ai pas pris 1000 années à choisir!
    Celestina A. m’a convaincue et depuis je la trouve si jolie…

  88. Sylvie says:

    Bonjour,
    Je participe à ce concours pour ma fille qui s’est mariée en octobre dernier.
    J’étais avec elle lorsqu’elle a choisi sa robe et ce fut magique, beaucoup d’émotions sont ressortis. Le fait d’être présente avec elle en tant que maman fut le plus beau des cadeaux. Le choix a été simple, elle avait déjà l’idée en tête de ce qu’elle souhaitait. De l’ivoire, quelques brillants, une robe simple mais qui lui allait tellement bien. Le jour du mariage passe trop vite, on souhaiterait que ça recommence !
    Merci, bonne journée !

  89. Coline says:

    Bonjour,

    Merci pour ce joli concours, c’est vrai que conserver sa robe c’est important, c’est un élément tellement cher à nos yeux de mariée …

    Alors ma robe et moi ce fut un véritable coup de foudre 🙂
    J’avais dans l’idée un robe simple, pas meringue, pas bustier, plutôt taille empire… je craquai sur les robes de créatrices comme Marie Laporte… mais que je savais malheureusement hors budget ! snif snif

    Je me suis donc mise à éplucher les catalogues de “grande marque” de robe de mariée, Cymbeline et Pronuptia pour ne pas les nommer 🙂
    Et là coup de foudre sur le modèle Degas de Pronuptia, une robe différente, en tulle a plumetis, avec un petit corsage en dentelle, sans traine (elle s’arrêtait juste au dessus du pied, ce qui était un énorme avantage vu que je mariait à à la campagne en avril et que la pluie pouvait être du rdv) … bref le coup de foudre 🙂
    Lors des essayages, j’ai d’abord essayé d’autres robes, dans des styles différents : bustier, meringue, fourreau, empire… toutes m’allaient parfaitement mais pas d’étincelle, il y avait toujours un petit quelque chose que n’allait pas, pas assez mariée, pas assez moi, trop quelque chose…
    Et j’ai essayé le dernier modèle, la Degas, MA ROBE… en la passant j’avais peur qu’elle ne m’aille pas, ne soit pas mon genre, bref une grosse boule dans l’estomac… Mais la magie opéra et en me regardant je su que c’était MA robe, ce qui fut confirmé par les regards de ma maman et de ma sœur…
    J’avais prévu le lendemain un essayage chez Cymbeline, j’y suis allé en pensant à ma robe… Après quelques essayage j’ai eu un gros coup de cœur pour une robe, d’un style totalement différent, une robe fourreau en dentelle avec un profond décolleté dans le dos et plein de petits boutons, avec des petits mouchoirs en dentelle qui s’évasaient pour former une traine… gros coup de cœur mais je ne pouvais m’empêcher de la comparer avec la robe Degas… Mais après réflexion assez rapide je me suis rendu compte que cette sublime robe ne correspondait pas vraiment, un peu trop sexy pour que je l’assume totalement lorsque tout les regards seraient braqués sur moi, et un peu trop chère aussi, et pas le même émotion dans le regard de ma maman 🙂
    Donc le choix c’est fait par lui même, je suis restée fidèle à mon premier coup de cœur, et le deuxième essayage confirma mon amour pour ma robe Degas 🙂 avec approbation de mon petit frère qui passait par là à ce moment là 🙂

    Mais le jour du mariage passe trop vite, une journée pour porter cette magnifique robe c’est trop peu… et je souhaiterais vraiment la conserver dans les meilleurs conditions pour pouvoir un jour la montrer à mes enfants et petits enfants 🙂

  90. Marinell says:

    Super!

    Je cherchais justement comment bien stocker et préserver ma robe étant donné qu’elle a une grosse jupe magnifique en satin assez volumineuse et lourde…

    Je l’avais trouvé lors de séances essayages avec ma maman, ma soeur et ma meilleure amie qui s’est marié 1mois avant nous! C’était un coup de foudre et plus j’essayais d’autres styles de robes, plus nous étions toutes persaadées que celle-là était “the one”! Quelques touches de personnalisation sur le buste et un joli bijou ancien offert par ma maman pour décorer la ceinture… et c’était parfait!

    Merci pour ces conseils et pour ce joi concours!
    x

  91. Je me suis toujours imaginée dans une robe sirène très près du corps et toute en dentelle. J’ai donc commencé mes essayages par ce type de robe mais le coup de coeur n’y était pas. En feuilletant les magazines, j’ai découvert des robes de mariée avec une jupe très vaporeuse en organza. En l’essayant, le sourire a tout de suite gagné mon visage et je ne voulais plus la quitter… le coup de coeur était là, mon choix était évident! Je vais donc avoir une robe de princesse avec un très gros jupon 🙂
    Il me reste encore beaucoup de choses à faire avant mon mariage en juillet 2013 mais j’ai déjà le principal: LA ROBE!

    Je l’imagine très bien dans la housse “J’aime ma robe”! Je croise les doigts pour le tirage au sort!

  92. emma says:

    Ma robe qu’elle histoire! J’habite à Londres, ma famille et meilleure amie à Lille. Du coup c’était un peu « l’amour a distance ».
    Quand j’étais petite, je n’étais pas vraiment du style «un jour un beau prince viendra me sauver »… Du coup je n’ai jamais eu de rêve de petite fille de robe… ou de mariage. Je n’étais donc vraiment pas partie avec des idées… mais internet est une mine d’or pour cela !

    Au début, je me suis donc concentrée sur des robes bohèmes, fluide et rock… mais plus je testais le terrain avec le chéri, plus je me rendais compte qu’il était plutôt branche « princesse mais pas trop, avec une touche de sexy » avec un amour pour les « robes qui font mariées » plus important que moi…. Et là, le moment magique : nous allons faire notre mariage civil et religieux a deux moments différents, régions différentes, avec deux styles différents ! J’aurais donc mon mariage civil bohème-relax, et mon mariage religieux avec une robe plus « classique »!

    Première bataille, et la plus difficile : celle de la robe du mariage religieux (celle que j’aimerai conserver avec votre beau set !)… Je savais déjà que je porterai le voile de mariée de ma mère, tout en dentelle de calais, que ma sœur avait porte. Je ne trouverai donc jamais de robe en dentelle qui aille avec le voile (me disais-je !). Moi qui aimait le un peu retro, fini… Je savais aussi ce que je ne voulais pas : trop déguisée, pas de mouchoirs, pas de traine de princesse, pas de brillants, pas de gros volumes, pas de moulant sur les fesses…

    Apres des heures passées sur internet, j’avais plusieurs idées qui me venait en tête, mais pas de vrai direction. Un petit coup de cœur pour une robe simple et plutôt unique de Cymbelline, mais qui était en dentelle et moulante en haut (zou, je vais etre grosseeee !) et qui semblait hors budget.
    Je réserve un weekend en France, marathon des essayages. Le but : finir le weekend avec LA robe. J’essaye ce qui semble être 10000 modèles et au bout du troisième jour, je ne sais toujours pas trop ce que je veux. Beaucoup de beau, tout est diffèrent, mais rien n’est exactement moi. Puis on passe devant le magasin cymbelline, après un rendez-vous dans un magasin multimarque… Sans rdv, je rentre, ma mère a 30 mins avant de se remettre a travailler… J’annonce la couleur au vendeur et lui, très gentil, me dit qu’il n’y a pas de problème, et que je devrais aussi en essayer d’autre si j’en ai envie… J’essaye d’autre pour garder mon coup de sœur sur la fin, mais pas de clic.
    Puis enfin, la fluvia de cymbelline. Il ne me reste que peu de temps pour l’essayer. Pas de jupon imposant, juste un peu de mousseline et de soie. Ensuite la sous robe, très très légère. Exactement ma taille. Juste un zip, facile, en 2 secondes je suis dedans. Ensuite la sur-robe en dentelle. J’aime le détail et la légèreté de l’ensemble, je me sens bien. Ma mère pose mon voile… et magiquement c’est exactement le même type de dentelle ! Je crois que c’est bien celle-là ! Je ne me sens pas trop « mariée » (pas déguisée) mais je pense que ca rentrera dans le style que je chéri aime.
    Je me balade un peu, je me sens à l’aise, comme une seconde peau, elle a une petite traine mais légère et qui se remonte facilement. Tout en détails et délicatesse, rien de criard…. Et au final, je ne suis pas si grosse que cela dedans…
    Je repars à Londres, y pense beaucoup. Reprend un billet d’Eurostar pour le weekend d’après. J’y retourne avec ma mère, et après avoir passé 30mins dedans je ne veux plus en sortir, c’est la bonne….

    Les commentaires le jour du mariage était du genre : on dirait que cette robe a été cousue sur toi et ce style, c’est tout toi … quoi de plus joli comme commentaires !

    J’aimerais pouvoir la montrer à mes enfants et petits-enfants, comme ma mère et ma grand-mère m’avait montré leur robe. Et aussi conserver ce joli voile comme il se doit.
    Et si j’ai une fille un jour, un peu plus princesse que moi, lui permettre d’avoir matière à rêver « dans le placard de maman » sans les trous de mites !!…

  93. Célia PAGE says:

    Excellent ce concours!

    J’ai trouvé ma robe dans la 1ère boutique où je suis allée. Une petite boutique dans paris, sans rendez-vous.
    Je ne savais pas du tout quel type de robe je voulais. Je souhaitais quelques détails : un peu de dentelle, des boutons dans le dos…

    L’essayage commence, la 1ère est éliminée d’office, la 2ème également et là… je passe la 3ème et bim! C’est celle là!
    Afin de conforter le coup de coeur, j’ai essayé 4 ou 5 robes supplémentaires mais rien n’y faisait…
    Nous sommes retournées 15 jours plus tard à la boutique pour voir toute la collection 2013 et mon choix s’est confirmé à ce moment là!

    J’ai déjà hâte de retourner l’essayer fin janvier!

    J’espère pouvoir la conserver et la resortir pour la montrer à mes futurs enfants!

  94. Noémie says:

    J’avais très peur avant d’essayer des robes, de ne pas trouver une qui me ressemble. En effet, j’ai un petit budget mais je n’aime pas les robes courte (c’est souvent le moins chère…). J’ai épluché la toile jusqu’à en devenir une pro (je connais toute les marque de robe de mariée branché dans l’ordre alphabétique). Finalement, ma mère à décidé que c’était trop! Et avec ma soeur nous avons mis en place un plan de bataille: nous avons pris un rendez-vous seulement dans les boutique dans nos prix. La première où je rentre, je ne vois que des robe à froufrou, à paillettes, ce n’est pas que j’aime pas mais ce n’est pas moi du tout!! La vendeuse ne me comprend pas, et finalement, mon oeil se trouve attiré par un tissus nu. Coup de foudre, je l’essaye, ça y est! Je ressemble à Grace Kelly!
    Il ne m’aura pas fallu plus d’une journée pour trouver ma robe.
    Et au risque de répéter cette phrase prononcé par toute les mariées: j’ai hâte de la retourner l’essayer!!!!

    J’aimerai vraiment la conserver pour la remontrer à mes enfants. Et, comme ma mère l’a fait avec moi, la leur faire essayer!

  95. Eva says:

    C’est fou, je ne me suis pas posé la question “comment vais je garder ma très belle robe après le mariage?”
    Donc merci pour cette idée pratique! 🙂
    Ma robe… est la première chose que j’ai trouvée après la demande en mariage. cela faisait des mois et des mois que Chéri et moi cherchions un endroit pour nous marier et rien n’y faisait! Tout était trop cher, ou moche ou les 2. Puis, je suis partie en Espagne avec ma mère pour le weekend…nous sous sommes arrêtées dans une ville qui avait une boutique. Samedi matin, à l’ouverture, moi pas coiffée, pas maquillée, je sonne, persuadée que les boutiques de robes de mariées ne recevaient les clients que sur rendez vous… Et bien non, ils nous ont gentiment reçu. J’ai essayé 4 robes. La première plaisait à ma maman mais ce n’était pas moi. La 2° était un GROS coup de coeur mais je me suis forcée à essayer les 2 autres… sans succès. J’ai réessayé la 2°, c’était toujours le coup de coeur… Donc je l’ai prise! avant même de savoir quand, comment, et où je me mariais.
    Il y a des achats comme ça, spontanés et incohérent…
    Celui là, je ne le regrette pas! 😉

  96. Alessia says:

    Une journée à Paris ma témoin et meilleure amie 2 boutiques et le coup de foudre est arrivé! C est une robe Vera Wang avec son ampleur son élégance et sa ceinture. Elle a une allure et une classe! J ai pris le temps de réfléchir et refait 2 autres boutiques mais je ne pouvais plus me la sortir de la tête Elle m’a accompagnée dans ce grand moment et j espère qu ellevrestera magnifique malgré le temps qui passe!

  97. Marine B says:

    J’ai d’abord pensé que trouver ma robe ne serait pas compliqué. Je savais ce que je voulais : des détails en dentelle, une ligne fluide et surtout une robe légère pour être à l’aise et danser toute la soirée. Après avoir sélectionné les créatrices qui me correspondaient le plus (CA, DM, RA) je prends rdv pour le mois d’octobre alors que nous sommes en juin. Bah oui j’ai le temps et de toute façon je sais ce que je veux. Et finalement ça s’avère bien plus compliqué, pas de coup de coeur, quelques robes me plaisent mais ce n’est pas MA robe. Je suis persuadée que MA robe doit être faite sur mesure, comme je l’imagine. Mais on me dit que les délais sont trop courts, où que la robe n’est pas modifiable. Le soucis c’est que le temps passe, nous sommes fin novembre et que je n’ai toujours pas ma robe pour le 1er Juin.
    J’arpente de nouveau les blogs à la recherche de LA personne et non plus de MA robe. Celle qui sera à l’écoute, qui me comprendra et sera capable de la créer cette fameuse robe. Alors j’ai contacté Marie de la belle bobine il y a quelques jours, suite aux nombreux articles élogieux sur la mariée aux pieds nus. Et là je suis enchantée. Non seulement Marie est une chouette fille, mais surtout elle a tout de suite compris ce que je voulais et en un croquis, je sens que c’est elle MA robe.
    Et maintenant, je n’ai qu’une hâte, voir ma robe se dessiner et prendre forme au fil des semaines!!
    Vivement le 1er juin!!

  98. Lilou says:

    Et bien moi je l’ai trouvée beaucoup plus vite que prévue… et pas du tout celle que je pensais… Reprenons au début.
    Il y a 1 an, le moral dans les chaussettes, je me mets à regarder ce qui se fait comme robe de mariée. Je n’y ai jamais pensé, on ne parle pas mariage, pour moi c’est encore trop tôt.
    Et là, je flash sur une robe en dentelle et de type sirène. Je n’avais pas encore regardé un blog mariage et vu que c’était LA grande tendance. Elle me ressemble, j’ai toujours aimé la dentelle et je ne voulais pas de volume, pour moi synonyme de “meringue”. L’année passe et je regarde “frénétiquement” les robes… et c’est toujours le même coup de coeur.
    Premier essayage et je sélectionne des modèles avec les détails primordiaux pour moi : taille très marquée et taille basse, de forme sirène si possible, de la dentelle et décolleté en V encore mieux, pas de forme trapèze.
    Et j’en essaye dans le 1e (et unique) magasin. Décolleté en V, taille très marqué et taille basse, bustier drapé et bas en mousseline. Superbe… mais ça ne me va pas.
    2e : taille marqué et basse, décolleté en coeur avec bretelles, bas de la robe en tulle façon tutu avec des touches de dentelle. Le tutu ne me dérange pas, c’est mon passé de danseuse classique. J’aime la robe malgré le volume, mais elle me rapetisse et m’élargit, donc non…
    3e robe : ma maman ne l’aime pas…Forme trapèze avec une traîne de la dentelle par petites touches, décolleté en coeur et encolure américaine en dentelle ouahh. Sur le cintre pas terrible mais sur moi ouaahh !

    4e : la robe parfaite…. en théorie : toute en dentelle, forme sirène parfaitement ajustée ! Mais fade ! arfff
    “Madame, je peux repasser celle d’avant” ?

    Et là c’est sûr, c’est la bonne ! Et ça ne contredit pas ma personnalité car j’adore la fin du XIXe siècle et leur robe (du volume en veux-tu en voilà). La forme trapèze est un peu arrondie comme j’aime, de la dentelle, une encolure qui me grandie et une traîne en super bonus ! Pourquoi je n’y avais pas pensé avant ?!
    Parfaite, j’ai les yeux qui brillent et ma maman qui s’efforce de prendre des photo pour qu’on se souvienne du tombé de la robe mais qui a bien compris qu’on avait trouvé (beaucoup) plus vite que prévu !!!
    Un seul petit remords : je n’ai pas fait la razzia d’essayages comme je le pensais. Ma témouine qui ne pouvait être présente pour cet essayage mais devait l’être pour les suivant n’a pas pu être là… Grande déception pour toutes les deux.
    J’ai ma robe et je me marie dans un an… En avance ? nonnnnnn !
    Il faut protéger ma précieuse des ravages du temps !

  99. Larroque says:

    De mon côté après avoir beaucoup essayé dans les magasins pour savoir ce qui m’irait, j’ai dessiné ma robe, avec ma formation de styliste ça me paraissait évident !
    Ensuite il a fallu trouver une couturière qui comprendrait mes idées, et on a trouvé une perle qui a même fait les tenues des soeurs et belle-soeurs !
    Maintenant ça fait 4 ans, et je suis triste de voir ma belle robe abandonnée dans ma penderie, je ne sais pas trop quoi faire d’autre ! Voilà une bonne idée et je suis ravie de participer à ce concours. Merci !

  100. Orlane says:

    Pour moi, ça n’a pas été simple. Je suis quelqu’un qui doute beaucoup, surtout pour un vêtement aussi cher pour son temps d’utilisation, je ne voulais pas me planter.
    J’avais lu que quand on avait trouvé la bonne, on le savait, qu’on avait un coup de coeur mais pour moi, je savais que ce ne serait pas complètement le cas car même en ayant un coup de coeur, mon côté cartésien reprend toujours le dessus.
    J’ai donc multiplié les essayages pour être sûre d’avoir vu un maximum de robes, de tissus, de coupes etc, une manière de me donner des éléments tangibles pour faire mon choix.
    Quelques 10-12 essayages plus tard (eh oui!), après environ 80 robes essayées (eh oui encore !), il n’en restait plus que deux.
    J’ai organisé un samedi essayages pour mes parents et ma super-témoin qui ont fait le déplacement sur Paris pour me donner leurs avis. Les deux robes pré-sélectionnées ont été confirmées par eux. Restait à choisir entre ces deux modèles.
    Alors au détour d’une conversation codée entre mes parents et moi autour de la table du dimanche midi, c’est au final mon fiancé qui a choisi (sans les voir bien sûr) ! eh oui, on parlait de “la robe du matin” plus élégante et de “la robe de l’après-midi” plus féminine et il a dit direct: ah ben alors c’est facile, c’est la plus féminine qu’il faut prendre.
    Une nuit de réflexion plus tard, j’appelais pour faire la commande de la fameuse robe plus “féminine”. C’est elle qui me plaisait le plus au fond de moi aussi alors c’est tout bon !
    Maintenant que je l’ai choisie, je me surprends à y tenir plus que je ne l’aurais cru, donc bien la conserver après le mariage pour pouvoir la montrer à mes futurs enfants, ça me plairait beaucoup…

  101. JellyBelly says:

    Oups ! J’espère qu’il n’est pas trop tard pour participer !

    La découverte de ma robe est un peu un miracle…
    En effet, je l’ai trouvé chez Emmaüs, par hasard, un an pile avant notre mariage.
    Je vais souvent dans ce Emmaüs, c’est un peu un autre chez moi, ce jour là j’étais avec ma maman et c’est elle qui m’a dit “tient, tu ne veux pas demander s’ils ont des robes de mariés ? On ne sait jamais”. Il y en avait deux, et j’ai eu le coup de foudre pour une de chez Pronuptia, bustier, assez simple mais avec une traine à tomber. Je n’avais encore fais aucun essayage nul part, c’était la première. Je me suis souvent dis “mince et si au final ça ne me plaisait pas ?” mais à chaque nouveau essaye la magie agissait !
    Alors oui, il a fallut entièrement la démonter et la remonter pour la mettre à ma taille mais je savais qui s’en chargeait et j’avais une confiance aveugle en elle. Mise à part ça, nous n’y avons pas touché. Ah si, pour remettre des boutons par dessus la fermeture (je voulais envers et contre tout des boutons).

    Aujourd’hui encore, aucun regret. J’ai fini par l’enlever du paravent de la chambre dimanche dernier pour la “plier” et la ranger dans une boite en carton… Mais je pense qu’elle mérite bien mieux ! Comme par exemple une boite J’aime ma Robe non ?

  102. malice says:

    Quelle belle idée “J’aime ma robe”.
    C’est vrai que je rêve que dans des années, des décennies, voir des siècles qq puisse encore porter cette robe.
    L’ ensemble de la famille a porté la robe de baptème de famille vieille cette année de 112 ans. Elle est encore très belle mais aussi très fragile.
    Pour ce qui est de ma robe de mariée. Je l’ai trouvé après avoir fait le tour de France. Des boutiques “classiques” du sud est, à une escale Parisienne chez Delphine Manivet pour finir à Toulouse chez Louise Dentelle. Coup de coeur pour la robe et aussi pour sa talentueuse créatrice. Cerise sur le gâteau la dentelle fabriquée dans le même atelier que celle de la princesse Kate. Minute princesse oblige. Mais aussi fabrication française et savoir faire à la française, que ce soit pour le tissu ou la création. Cette robe me ressemble et je l’aime d’amour.
    Belle soirée.

  103. Sonja says:

    Ma robe, c’est la robe de mariée de ma maman que j’ai sauvée de ses ciseaux qui voulaient recupérer le dessous pour faire un jupon… elle est pas très sentimentale ma maman… moi si, donc ma robe je voudrais qu’elle soit faite à partir de la sienne…
    Pour l’instant la robe est dans une housse sous-vide (ce qui n’est pas bien du tout, je viens de le lire). Il faut encore que je trouve une couturière.
    Merci pour ce concours!

  104. Christelle says:

    super concept, super idée!

    C’est une histoire de famille ma robe! J’avais quelques idées en tête, c’est ma mère qui l’a dessinée et ma belle mère qui l’a cousue!
    Nous avons été cherché toutes les trois les tissus et ça a été un moment précieux à partager.
    Encore merci à elles deux!

  105. Cressy says:

    C’est une super idée et justement je cherche une jolie boîte pour préserver ma précieuse !
    J’ai trouvé ma robe par hasard en décembre 2010, j’étais dans une boutique de robe de mariées avec une amie qui cherchait un jupon et je lui ai dit “puisqu’on est là, on essaye une robe chacune” et là, la première que je regarde me tape dans l’oeil, je l’essaye et c’est la révélation : c’est mon coup de coeur ! Et c’est dans cette robe, MA robe que je lui ai dit Oui…

  106. alors, moi, ma robe, c’est un vrai coup de cœur! j’ai eu 2 séances d’essayages! lors du premier essayage, je m’étais décidée pour une robe vraiment toute simple, et plus j’y pensais, plus je me disais qu’elle ne me correspondait pas tout! lors du deuxième essayage, j’ai voulu quelque chose de plus original! en cherchant, avec la vendeuse, je suis tombée sous le charme d’une robe de princesse, blanche, bustier, et tulle, la totale..!!!!! je me pose souvent la question de savoir comment je vais la conserver après le mariage !!!! c’est une très très bonne idée!!!

  107. Un joli concours et une belle création d entreprise pour le plus grand plaisir des jeunes mariées….

    Ma robe et moi? Une évidence… Un repérage classique sur le net, et quand je l ai vue chez cymbeline, quand Chantal joubert l une des 3 sœurs créatrices de la marque m a aidée a la mettre… J ai su… La sensation du taffetas sur ma peau, le mouvement de la jupe, le décolleté sage du bustier… Une robe comme je la voulais… Chic élégante avec une touche de fantaisie…
    Cette robe était faite pour moi… Et moi j étais faite pour elle….

  108. Noemie says:

    Super concours !!!!
    Eh bien ma robe est moi, une histoire classique!!!!
    Je l’ai vu sur un site internet, elle etait tout ce que je voulais ( courte, moderne…) tout ce que j’aime!!!!! Elle était pour moi, faites pour moi !!!!
    Et quand je l’ai essayé tout s’est confirmé !!! J’ai essayé plein de robes pour etres certaine de mon choix !!!!
    Et cette robe la je ne voulais pas la retirer, je dansais avec ….
    Voilà ma robe quoi, faites pour moi !!!!!!!!!

  109. coraliee says:

    Quelle belle idée ce concept ! Pouvoir conserver sa robe tant aimée dans de bonnes conditions, c’est une merveilleuse idée !
    Ma robe et moi? ça a commencé fin 2008 pour un mariage en sept 2009…
    Au début, on s’est vu, je l’ai aimé tout de suite, mais j’ai quand meme voulu en essayer d’autres, plein… dans diverses enseignes… et un jour, dans une autre boutique, la conseillère me regarde et me dit : ” arrêtez d’essayer des robes, parce que vous avez déjà eu le coup de coeur”, je ne lui avais rien dit pourtant… mais l’expérience aidant, elle l’avait remarqué. Ella a poursuivi en disant “allez la réessayer cette fameuse robe et prenez la parce que c’est celle que vous voulez”… en effet, j’y suis retourné et le coup de coeur a eu lieu à nouveau, c’était MA robe…. que d’émotions en repensant à ce moment ! depuis, elle est chez mes parents après être passé par la case “nettoyage” et en effet…. elle se trouve dans la housse ‘non règlementaire’ 🙁

  110. Hello,
    Et bien la mienne, rien de très romantique comme trouvaille, mais un peu un coup de foudre mal assumé …
    Des soldes un véritable coup de coeur en la passant bien qu’elle ne correspondait à quasiment aucun des critères que je m’étais mis en tête … Bref j’ai choisi ma robe de mariage

  111. C’est une super idée de proposer de quoi garder The Robe à l’abri du temps!!

    Ma robe ou The Robe comme je l’appelle, a été la troisième que j’ai essayée.. un vrai coup de foudre.. rien à voir avec toutes celles qui me plaisaient en photos! j’ai quand même attendu un mois et des dizaines d’autres essayages mais à chaque fois les nouvelles robes n’égalaient pas The Robe.. C’était juste une évidence.. maintenant j’ai hâte de la porter pour le Grand Jour….

  112. Clémence says:

    Ma robe de mariée? Au début rien comme coup de cœur, j’essaie plusieurs robe, je me dit que je trouverais et puis au fil du temps toujours rien…
    Et un jour, au bout de trois trajets d’une heure, je rentre ds ma boutique, et la en face de moi, il y a MA robe je le sais, je la trouve entre deux autres, elle EST LA! Enfin!! J’ai déjà les larmes aux yeux avant de l’essayer!!
    Je l’enfile et puis la je vois les larmes aux yeux de ma maman et de ma sœur, et puis je fond littéralement devant la glace, c’est celle la, je suis trop émue, et j’ai trop hâte d’être le 15.06.2013, et voir dans les yeux de mon amoureux autant de plaisir et d’émotions que j’en ai eu le jour ou j’ai trouver LA robe. Et je souhaite a toutes les fiancées de la planète d’éprouver autant de plaisir…. 🙂

  113. Nolwenn says:

    Ma robe ? C’était la première ! Et elle est tout le contraire de ce que j’avais imaginé… C’est une conseillère (que dis-je une vraie perle !) chez Pronovias qui me l’a trouvée. Au départ, je me suis quand même dit : “mais pourquoi elle me fait essayer ça ? alors que j’ai demandé ça ?”. Et puis, je l’ai mise et…… j’ai pleuré. C’était ELLE, MA ROBE ! J’ai ensuite passé tous les modèles que j’avais moi-même sélectionnés et ils m’ont parus bien fades… Maintenant, je n’ai plus qu’une hâte : la réessayer (et la porter bien sûr).

  114. Stephanie says:

    En bonne compagnie, avec ma maman et ma grand-mère, rendez-vous pris en juin dernier, “Aux robes d’Ambre” à Liège. On m’a prévenue, la patronne est, parait-il, super professionnelle et n’hésitera a mettre le doigt sur mes défauts et mes qualités, … JE VEUX (pas trop envie de ressembler à un sac le jour de mon mariage)! Le jour J, on flanne un peu dans la boutique en attendant d’être servie… rien ne m’inspire… J’enfile la paire de gants et je feuilette les robes les unes après les autres… “Qu’est ce que vous aimez comme robe mademoiselle?”… “Euh, ben j’en ai aucune idée!” La patronne me regarde de bas en haut et de haut en bas… SILENCE… On discute un peu de mes défauts et surtout de mes qualités et là elle me propose une robe qui ne m’affole pas du tout. Elle me dit alors qu’elle pense à une autre robe pour moi, mais que si elle me plait, je devrais la commander tout de suite car c’est la collection de l’année dernière. Bon ok voyons voir, elle sort la robe et franchement je la trouve pas mal du tout. Les choses sérieuse commencent… passons en cabine pour essayer tout ca. “J’enfile” (wé parce que rentrer dans une taille 40 alors que je fais du 44 bonjour! ) la robe second choix, dommage la magie n’opère pas, … mais stupéfaction la patronne propose d’enfiler la robe pour me montrer le rendu que cela doit normalement donner. Et quand je la vois arriver avec MA robe sur le dos… bouhouuu, sortez les mouchoirs! Maman et moi sommes en pleurs… Sous le coup de l’émotion et vu l’effet qu’elle m’a fait, je signe un bon de commande pour cette magnifique robe signé Linea Raffaelli Le premier choix de la patronne a donc été le bon, vivement que je puisse l’essayer à ma taille! En tout cas je garderais toujours un superbe souvenir de cette séance d’essayage entre filles, un pur moment!

  115. Nolwenn says:

    Ma robe ? C’était la première ! Et elle est tout le contraire de ce que j’avais imaginé… C’est une conseillère (que dis-je une vraie perle !) chez Pronovias qui me l’a trouvée. Au départ, je me suis quand même dit : “mais pourquoi elle me fait essayer ça ? alors que j’ai demandé ça ?”. Et puis, je l’ai mise et…… j’ai pleuré. C’était ELLE, MA ROBE ! J’ai ensuite passé tous les modèles que j’avais moi-même sélectionnés et ils m’ont parus bien fades… Maintenant, je n’ai plus qu’une hâte : la réessayer (et la porter bien sûr). Secrètement, j’imagine même la reporter tous les ans à l’occasion de notre anniversaire de mariage (et ma foi, je n’avais pas encore pensé à la conservation mais maintenant, c’est chose faite !).

  116. aurore says:

    Ma robe, je l’ai fait faire. A l origine c’est une photo… Un robe balanciaga, de marié collection 2007. Depuis ce jour ou je lai trouvé je la garde précieusement,et en 2012 j’ai pu me marier dans une robe inspiré de celle ci <3

  117. Pauline L says:

    Encore une fois, merci pour ce concours 🙂

    So happy

    Je m’étais fait une idée bien précise de ma robe, j’avais repérer un modèle sur catalogue, j’ai alors pris rdv dans la boutique, et là coup de théâtre il n’avait pas le fameux modèle !! Grrr!! Du coup la vendeuse me propose d’essayer quelques modèles avec une moue boudeuse, je me décide à en choisir quelques unes, et la vendeuse m’en propose une dernière, sur le cintre je me dis que je ne rentrerai jamais dedans et que la forme sirène ne me conviendrai pas du tout!

    J’essaie et puis viens le tour de la fameuse robe sirène, je rentre dedans, et puis… wouahhh, elle me plait me met en valeur, elle plait également à ma mère et ça c’est un miracle !

    Voilà l’histoire de ma robe 🙂
    Finalement plutôt simple !

    Je croise les doigts pour gagner ce magnifique coffret !

  118. Bérange says:

    Une Jolie boite pour la plus belle des robes, c’est vraiment un concours sympa!

    Ma robe c’est un hasard! j’en ai bien essayé une trentaine, et rien a faire pas de coup de coeur. j’ai vu de jolies robes au salon du mariage et j’ai pris rdv dans une boutique, ça tombait bien je pourrais reessayer celle qui me plaisait.
    une fois sur place j’essaye les modèles sélectionnés mais non je les élimine, la vendeuse me propose de passer une robe à laquelle je n’avais même pas prêté attention (la vue du catalogue ne m’a pas plu) et puis elle me va bien, j’aime bien.
    Je réessaye la première que je gardais en tête et subitement elle ne me plait plus tant que ça…
    J’ai repris rdv dans la semaine qui a suivi pour essayer la robe que la vendeuse m’avait suggéré et je me sens vraiment bien dedans, la matière, le bustier, tout me plait !
    C’est la bonne!

    Alors j’aimerai pouvoir la garder dans une boite adaptée a son tissu, pour que le temps ne l’abime pas mais la conserve précieusement.

  119. Anne says:

    Ma robe m’attendait depuis quelques années. Elle faisait partie d’une ancienne collection d’une enseigne. Et pourtant, ce n’était pas elle que j’avais repéré au début ! J’en ai testé seulement seulement 5 avant elle, lorsque en toute discrétion, on me l’a présenté. Au début, elle me plaisait un petit peu. Je l’ai essayé, elle m’a plus beaucoup. Je vais lui ajouter des accessoires de dentelle perso, elle le plaira à jamais. Finalement, la robe, c’est comme une histoire d’amour. Le petit écrin d’emballage la fera durer pour l’éternité, et surtout pour les futurs enfants …

  120. laura says:

    J’en ai essaye de plusieurs createurs divers et varies jusqu’au moment ou je l’ai enfin trouvee. Je savais que je voulais celle la et qu’elle me correspondait elle est sobre delicate et raffinee.
    J’adorerais la conserver intacte et que je la transmette a ma fille…bien sur en la confectionnant a son gout.
    Pour cela votre boite serait ideale.

  121. Cindy says:

    Tout a commencé par un coup de foudre sur un catalogue interactif…
    Persuadée qu’elle ne m’irait pas, j’ai essayé un tas de modèles, différentes coupes, différents tissus, différentes formes…
    Afin de ne pas avoir de regrets, je suis quand même allée l’essayer, puis la magie a opéré …
    C’est la mienne, la seule et unique qui m’a plu dans tout ce que j’ai pu voir, nous nous sommes trouvées… <3 Le mariage est aujourd'hui derrière moi, la robe sort de chez le teinturier la semaine prochaine, j'aimerai lui trouver une nouvelle maison toute douce pour sa retraite paisible.

  122. Emilie says:

    Ma robe, mon Graal
    Apres avoir fait comme presque toutes les futures mariées, le plein de magazines de mariage, le tour des blogs, et un repérage intensif dans les magasins pendant quelques mois, je me suis rendue a l’évidence que malheureusement mon rêve ne se trouvait pas en boutique. J’ai donc fait appel a une couturière formidable et a l’écoute de mes envies et de ma morphologie. Voilà comment est née ma robe de princesse

  123. Julia says:

    Encore un beau concours. Merci !

    Avant de trouver LA robe dans laquelle j’allais devenir sa femme, j’en avais essayé plusieurs (20 environs). J’avais eu un coup de coeur pour une, mais vraiment hors budget ! Je me suis décidée à aller dans le magasin le magasin d’usine de cette marque, pour voir, comme ça. Et c’est là, qu’un samedi matin, devant mon père, ma belle-mère (qui est costumière), et deux de mes petites soeurs, que j’ai trouvé LA robe. La vendeuse n’avait pas fini de me la passer, que j’ai senti que c’était la bonne. Je suis sortie de la cabine toute émue. J’ai donc sans regret oublié mon premier coup de coeur.
    Et le jour J, quand j’ai vu le regard de mon mari lorsqu’il m’a découverte, j’ai su que je ne m’étais pas trompée.
    Alors comme toutes, je rêve de la conserver le plus soigneusement possible et pouvoir ainsi la garder très longtemps.

    Merci pour cette belle idée en tout cas.

  124. Sarah says:

    Ma robe… Je suis toute émue quand j’y pense:)
    Dans ma famille il y a une créatrice de robe. Depuis que j’ai 15 ans elle me dit qu’elle a hâte que je me marie pour qu’elle crée ma précieuse…
    Il y a 4 ans ma meilleure amie s’est mariée je l’ai accompagnée dans sa boutique et alors que mon mariage n’était pas a l’ordre du jour j’ai vu cette robe qui me faisait de l’œil…
    4 ans plus tard c’est mon tour et bien évidemment c’est la bas que je prend rdv avec pour demande particulière cette robe que je n’avais pas oublie.
    Depuis un nouveau modèle était en création. Dont une qui était dans un coin parce que la conception du modèle n’était pas fini. Mais elle aussi l’appelait…
    Et pour cause! C’est la même base avec des petits détails qui changent. Et bien c’est elle c’est LA robe dont je rêvais et dont je compte prendre grand soin après le mariage alors cette boîte… Super!

  125. Chouette, un concours pour les déjà mariées! Merci! Et quelle belle idée pour ma Précieuse qui dépérit dans mon armoire! J’adôôôôre!!!

    Aaah, l’histoire de la Précieuse (soupir!)… J’ai commencé par visiter pas mal de boutiques : en solo, avec ma Maman, avec mes témoins, avec elles 3… J’étais à 18 mois de mon mariage, j’avais le temps (mais pas tant que ça si j’écoutais les vendeuses!). Je ne savais pas trop ce que je voulais. Par contre, je savais parfaitement ce que je voulais éviter : l’éternel combo bustier-meringue dans lequel j’avais vu se marier presque toutes mes amies. Notre mariage serait non-conventionnel, la robe aussi! (Na!)

    J’avais fini par me décider pour un modèle très simple de chez Villais. J’allais craquer quand, pour faire plaisir à mes parents qui m’en parlaient depuis un moment, j’ai demandé à un ami de ma belle-soeur, couturier de son état si l’on pouvait se rencontrer, juste comme ça. J’allais au RV persuadée que cela ne mènerait nulle part. J’ai compris mon erreur au bout d’1/4 passé au marché Saint-Pierre. Rien qu’à le voir toucher les tissus, j’ai compris à qui j’avais affaire! Quelques croquis et un café plus tard, j’étais sous le charme. On allait créer un modèle entièrement original en fonction de mes envies et le réaliser avec des matériaux de récupération. Chouette perspective!

    9 mois plus tard, pas mal de croquis, une toile, quelques RV difficilement arrachés à nos agendas surchargés et à notre éloignement géographique, quelques sueurs froides (qui dit “modèle original” dit fortes capacités d’abstraction pour imaginer le résultat, petits soucis de poids en mode yoyo entre les essayages…) la Précieuse était terminée! Et à la découverte du résultat… WAHOU!! La synthèse de tout ce que j’avais adoré dans mes coups de coeur en boutique. Un vrai bonheur de mikado et de tulle de soie! J’ai adoré la voir naître et évoluer sous mes yeux. C’était vraiment génial!

    Mais plus que la réalisation d’une robe merveilleuse, j’ai fait une jolie rencontre!

  126. tiphaine6080 says:

    Un magnifique coffret dans lequel je verrai très bien ma robe!!!

    Ma précieuse… je suis tellement compliquée que je pensais que la trouver serait mission difficile, voire impossible!!
    Mais… un jour sur un coup de tête j’ai proposé à ma chère maman d’aller dans une boutique à 1h30 de chez moi qui proposait des marques intéressantes.
    Quelques essais…et j’ai trouvé THE ROBE!
    Un petit MMS à ma soeur pour lui demander son avis et Op! Je suis repartie avec elle sous le bras! Aussi simple que ça!
    Je me suis surprise moi même!
    Que du BONHEUR…

  127. Bridget says:

    J’ai rencontré Mon Misterwonderful via internet…autant dire j’ai trouvé mon aiguille dans une botte de foin…
    3 mois plus tard je lui faisait découvrir ma ville rose…et mes parents.Les premiers début en somme…
    Au hasard des rues je suis tombé sur une superbe petite boutique de robe de mariée…et là je l’ai vu elle était en vitrine, long jupon aérien,haut tout en dentelle,un brin poétique et un brin décalée… et elle tentait de me dire ‘c’est moi houhou….’ bref il me semblait malvenu de parler mariage…3 mois plus tard ballade dans la ville rose,Mon Misterwonderful m’emmenai dans un lieu tenu secret …Je le suivait aveuglement (il m’avait bandé les yeux) et puis quand j’ai pu enfin regarder où j’étais …j’étais devant cette vitrine et il me demandait ma main….Voilà pourquoi ma robe doit être protégée dans un écrin 🙂

  128. Clémentine says:

    Très jolie idée!
    J’ai trouvé ma robe à mon premier essayage.
    Je l’ai essayée juste pour voir, parce que je ne pensais pas choisir une robe courte à la base, mais ce fut comme une évidence!
    J’en ai essayé d’autres par la suite qui étaient très jolies, mais je repensais toujours à la première robe.
    Au délà de la beauté du modèle, il y a aussi une sorte d’alchimie qui opère…ou pas.
    Bref, cette robe, j’ai hâte de la porter!

  129. marine says:

    Tres chouette ce concours..
    Ma robe, The robe.
    Je l’ai trouvé au cours d’une journée essayage entourée de ma maman ma soeur mes amies…
    Apres quelques boutiques quelques robes quelquelques doutes j’arrive dans cette boutique explique le style que j’aime ce que je veux comme bustier comme forme… La vendeuse revient avec une robe je l’enfile et la bingo elle est parfaite elle z tout ce que j’ai demandé les details sont sublime j’ai une silhouette magnifique et les larmes aux yeux…

  130. Laetitia says:

    Mesdames, Mesdemoiselles,
    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire vos commentaires et vos histoires de robes. Ils m’ont émue et même fait rire parfois!
    C’est justement pour que vous puissiez au mieux préserver votre précieuse robe que j’ai créé ” J’aime ma robe”.
    Merci pour vos jolis compliments et merci à Nessa pour cet article.
    N’hésitez-pas à me contacter via le formulaire du site si vous avez des questions sur la préservation de votre robe.
    Je vous souhaite à toutes de très belles fêtes de fin année.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Stories

Search stories by typing keyword and hit enter to begin searching.