Greg Finck - La mariee aux pieds nus - Editorial - Paris Nature - 4

Hier au détour d’une conversation, je tombais sur un article intéressant publié sur un blog US dédié au mariage. Christie, la rédactrice d’Hindsight Bride y évoque un sujet qui préoccupe pas mal de futures mariées et de photographes apparemment, et j’avais envie aujourd’hui d’en parler un peu plus avant avec vous.

Je vous invite vraiment à lire cet article qui a le mérite de mettre en lumière plusieurs points relatifs à ce qu’on appelle aujourd’hui wed’bloging. Voilà en substance les points évoqués par une photographe qui se pose la question du choix des reportages, que certains photographes soient plus souvent publiés que d’autres et de l’uniformisation des mariages publiés sur les wed’ blogs et qui en fait part à Christie.

Oui, certains mariages ont lieu dans la salle du village, pas forcément avec ce truc vintage-en-plus-qui-fait-tout-le-charme-de-la-chose-à-la-mode-en-ce-moment. Et non, toutes les mariées n’ont pas choisi la dernière-robe-en-dentelle-de-la-créatrice-so-trendy-qui-a-fait-la-robe-de-la-cousine-d’Annabel-tu-sais-celle-de-l’étage-du-dessus. Et que non ce couple qui travaillent 60 heures par semaine n’a pas eu le temps de faire ces-adorables-petits-oiseaux-sculptés-dans-un-arbre-planté-à-ma-naissance-et-peints-à-la-main-c’est-si-chou! Ah bon? Et à celle qui vient de tomber de sa chaise au premier rang en apprenant la nouvelle, je peux lui dire…“Et bien si, c’est vrai, ça arrive!” Et ça n’en fait pas de moins jolis mariages!

Oui soyons réaliste, et je vais parler pour moi, c’est vrai que je préfère publier de jolis mariages plein de détails charmants. En même temps est ce que ce n’est pas la raison de votre venue ici (en plus de mon sourire à tomber et de ma bonne humeur légendaire je veux dire)? Le but premier de ce blog est de vous donner des idées, pas de faire un copier coller…Et d’y piocher ce qui vous plait, de picorer ici et là et de créer votre univers.

Certains futurs mariés se disent surement, toujours selon cet article que leur mariage ne sera jamais à la hauteur de ce qu’ils ont pu voir sur des sites (comme le mien), et en arrivent même à penser qu’un photographe sera déçu de s’occuper de leur mariage. Mais il faut se dire une chose, les reportages publiés sur les blogs ne sont qu’une infime partie de la journée, et surtout une vision totalement subjective de la blogueuse qui l’aura publié. Parce que oui je l’avoue, je ne publierai pas la photo où la mariée congratule l’objectif d’une grimace on ne peut plus féminine (option Roger le camionneur), et que le coussin d’alliances en forme de coeur en satin bien brillant rebrodé de dentelle fait par tata Jeannette, et bien à priori il y a peu de chance que vous le voyez …

Pourquoi je décline les propositions de certains reportages mariage? Je reçois de nombreux mails chaque jour de photographes me proposant de publier l’un ou l’autre de leur reportage. Et attention révélation suprême….Je ne publie que ce que j’aime… C’est du scoop n’est ce pas? Oui je ne suis qu’une grosse égoiste. Je ne remet jamais en cause le travail ou l’oeil d’un photographe, ce n’est pas mon travail, non je ne suis pas photographe je n’ai donc rien à juger. Mon choix est fait uniquement selon mes goûts. Noir et blanc graphiques, photos dont les textures sont retravaillées, ou images passées aux actions photoshop, j’aime beaucoup de choses,et je ne suis pas là pour juger des qualités techniques d’un photographe , je ne fonctionne qu’à l’affect. A l’auteur de la lettre ouverte aux wed’blogueuses, qui se demande pourquoi le travail technique des professionnels n’est pas forcément reconnu, au bénéfice du bénéfice justement (parce que oui certains photographes paient pour être publiés sur certains blogs US notamment), je dirais à chacun sa conscience. Ainsi, les photographes présentés sur le site, ou mentionnés dans le carnet d’adresses sont des gens que j’aime (autant professionnellement qu’humainement, appelez-moi-guimauve) et non, je ne suis pas payée pour vous les présenter. Et alors surtout surtout, je ne remet pas en cause les mariés, leur amour, leur joie de vivre ces instants, le temps qu’ils ont passé à préparer leur jolie journée, ou leur budget.

Et oui j’aime les petits piou-piou-tout-mignons, les bocaux, les clefs chinées ou les machines à écrire, mais ne pas en avoir à votre mariage n’est pas déterminant d’une publication (et quand bien même, est ce une fin en soi?). Et vous aurez peut être donc remarqué que non je n’aime pas les orchidées blanches, non les verres à martini géants en guise de centre de table ça ne me fait pas rêver, et effectivement je ne suis pas fan fan des robes meringues au décolleté plongeant avec des plumes qui dépasse…Et alors? Si c’est ce qui vous plaît tant mieux, et foncez (en même temps si toi qui me lit tu voulais des orchidées option verre à martini saupoudrés de meringues, as tu vraiment trouvé ici ce que tu cherchais?).

Oui, comme beaucoup de choses, la déco de mariage est une affaire de mode, ce serait illusoire de vouloir changer ça… Alors si vous aimez les urnes en formes de boîtes aux lettres, les tandems, les détails rétro, les vieux vinyls ou les lunettes de soleil en forme de coeur, utilisez les et faites vous plaisir! Mais ce n’est pas parce que vous aurez réuni tous ces jolis détails dénichés sur les blogs mariage que votre mariage sera plus émouvant ou plus rempli d’amour et de partage. Non ce n’est pas parce que vous n’avez pas un budget équivalent au PIB d’un petit pays du tiers monde à consacrer à cette journée, que votre mariage sera totalement tartignolle. L’essentiel est de faire un mariage qui vous ressemble, de partager ces moments avec vos plus proches, de faire plaisir, de vous faire plaisir, et surtout de profiter de ces instants trop fugaces et trop rares pour n’être que pensés en terme de publication…

Greg Finck - Un mariage a Paris - La mariee aux pieds nus

J’aimerais revenir encore sur un point . L’auteur fait le lien entre presse écrite et bloging, notamment sur le pouvoir des images, et cette tendance à ne montrer que de jolies mariées, taille mannequin, option mari taillé en V… Et force est de constater que oui c’est le cas sur de nombreux blogs, mais là aussi, c’est une histoire de choix.

Parce que j’aime le vrai, dans “vrai mariage”. J’aime quand les mariées, peu importe la taille de leur robe, rayonnent sur les photos. Parce que j’aime le regard des maris, tout maigrichons ou petits soient-ils, en découvrant leur femme au bout de l’allée. Parce que j’aime les ballerines aux pieds des mariées d’1 mètres 90 et les escarpins de celles qui atteignent le petit mètre 50, et vice versa. Parce que oui j’aime les mariés, peu importe leur photographe, leur taille, leur âge, leur déco ou leur lieu de réception. Et que j’aime vous faire partager ce qui m’inspire et me transporte, merci encore à vous de partager vos précieux instants avec moi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

PETITE NOTE :
-
Les commentaires ne doivent pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Nous nous réservons le droit d'effacer tout commentaire raciste ou antisémite, diffamatoire ou injurieux ou qui serait contraire au bon déroulement des échanges.
Les reportages publiés sur LMAPN sont avant tout des morceaux d'histoires de vrais couples ayant accepté de partager ici leur ressenti et leurs souvenirs, merci de garder cet espace courtois et enthousiaste. -
Nessa