Myrtille Beck, joaillère et créatrice

Un mariage épuré en blanc - A découvrir sur le blog mariage www.lamarieeauxpiedsnus.com - Photos : Chloé Lapeysonnie

Il y a comme ça des rencontres qui marquent les esprits et les parcours. Et Myrtille Beck, est de celle là. Un univers particulier et des bijoux absolument uniques.

C’est une délicatesse, une douceur et une présence qui a chaque fois que je la croise m’évoquent un tableau de Fantin-Latour. A quarante ans, joaillère depuis plus de vingt ans, Myrtille Beck partage aujourd’hui avec nous son parcours, ses inspirations et ces choses qui la font avancer.

Quel a été le déclic qui a fait que tu t’es lancé à ton compte ?

Une dernière expérience professionnelle terriblement douloureuse, l’envie de tout lâcher et de devenir fleuriste, et surtout un mari en or qui m’a rappelé que mon rêve était celui ci, et qu’il faut toujours réaliser ses rêves

Que trouves tu le plus enthousiasmant dans ce travail? Qu’est ce qui te motive et te fait avancer ?

La passion de la beauté, le contact avec la matière, les émotions que l’on procure à nos clients, le partage, et surtout l’envie de réussir et d’aller toujours plus loin.

Comment définirais-tu ton style, ce qui te différencie ou te lie aux autres professionnels ?

Je pense que ce qui définit le mieux notre approche, c’est l’importance de l’humain et de l’artisanat, et du sens que nous mettons dans tout cela. Nous fabriquons tout sur place, à la main, avec coeur et à l’ancienne, et nous privilégions le contact avec nos clients, nous accordons une très grande importance à la qualité de l’écoute que nous leur portons, tout en restant dans une grande simplicité.

Quant à mon style, je dirais que c est un doux mélange d’ancien et de contemporain, de discrétion et de raffinement. Les bijoux ont vraiment une allure de bijoux anciens, délicats et raffinés, mais ils sont aussi résolument modernes et confortables… Si je passe souvent pour une sauvage un peu isolée aux yeux des autres professionnels, je crois que ce qui touche les mariées, tant dans notre approche, c’est justement cette écoute que j’évoquais plus haut. Je pense qu’il y a une grande part de sensibilité dans notre métier. Nous les aidons à aller vers ce qu’elles ressentent au plus profond d’elles même et le choix de la bague devient une évidence. Comme si leur bague était à elles depuis toujours. Je sais pas trop comment l’expliquer, mais ce moment où elles passent une bague à leur doigt, et qu’elles se disent “Voilà, c’est elle, c’est celle-là !“. Il y a souvent une part d incrédulité tant l’effet est fort et tant les clientes se reconnaissent avec leurs bagues. Ce moment est incroyable à chaque fois et elles me disent toujours ” C’est dingue, ça fait des mois que je cherche une bague et là c’est tellement moi!!!!“. Bref, nous les aidons à cheminer vers leur sensibilité profonde…

Pour toi, le plus important pour continuer à être inspiré par ce que tu fais ?

La passion, la curiosité et le besoin de faire de belles choses.

Quel regard portes-tu sur le monde du mariage, sur le réseau, la concurrence ?

En 2014 quand j’ai lancé la première collection de bijoux d’amour, j’étais loin d’imaginer l’ampleur que cela prendrait. Je trouvais qu’il y avait vraiment un manque dans ce domaine, ( et qu’il y avait vraiment une réelle demande des clients). J’ai l’impression que le marché du mariage alternatif est en pleine expansion. Que les gens sont avides d’expériences différentes et qu’ils ont envie de changer les codes parfois trop classiques et de se les réapproprier.

Moi qui ne viens pas directement de cet univers du mariage, je suis fascinée par l’entraide que j ai pu découvrir entre vous et j ai trouvé cela merveilleux et hallucinant, chez les photographes par exemple, ou avec les workshops et le fait de s’aider mutuellement de différentes façons, de partager son savoir, de relayer sur les réseaux sociaux pour se donner plus de force et plus de visibilité. Je trouve ça génial. C’est comme une grande famille, pleine de gens de qualité et de valeur. Quant à la compétition, je ne la ressens pas vraiment dans mon milieu et ce n’est pas un truc que j affectionne personnellement.

Et les réseaux sociaux, comment appréhendes-tu ce moyen de communication ?

Instagram est un outil fantastique…. je ne suis pas très calée sur les autres réseaux, c’est celui que j’utilise le plus. Cela offre une visibilité directe et puissante, ainsi que des rencontres humaines fantastiques.

Quel est ton plus grand succès, ce dont tu es la plus fière ?

D’avoir tenu, de réussir en respectant mes valeurs, d’apporter un peu de beauté dans ce monde et de rendre autant de gens heureux et touchés par mon travail.

Quelle leçon, si il y en a une, as-tu apprise au cours de ta carrière ?

Suivre son instinct, développer sa sensibilité, ne pas ménager ses efforts, travailler dur et persévérer. Clefs du succès garanti.

Quel conseil donnerais-tu au toi de tes débuts ?

Aies confiance et trace.

Ton mantra, ou l’expression qui définit le mieux ta philosophie ?

Tout arrive comme il faut et quand il faut.

Et pour la suite, tu prévois quoi ?

De bien structurer tout ça, d’avoir une équipe soudée et talentueuse, de travailler un peu moins, d’avoir un bureau , et d’être vendue dans quelques beaux points de vente au Japon, aux États Unis, à Londres et où le vent nous portera….

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Stories

Search stories by typing keyword and hit enter to begin searching.