Portrait de Jérémie Pennequin – vidéaste de The Quirky

Portrait de Jérémie Pennequin - Vidéaste mariage The Quirky - La mariée aux pieds nus

Jérémie Pennequin  la seconde moitié du duo de The Quirky ( que vous aviez pu découvrir dans le portrait de Béatrice de Guigné ). Un autodidacte passionné, féru de technique et de technologie, bosseur acharné, qui partage avec nous aujourd’hui son parcours, ses inspirations, et ses envies !

Quel a été le déclic qui a fait que tu t’es lancé à ton compte ?

Le déclic a eu lieu un matin comme les autres lorsque j’exerçais mon boulot de commercial. Cela faisait 4 ans que j’étais dans la même boîte. 4 ans à répéter sans arrêt la même chose aux clients, effectuer les mêmes taches, les mêmes horaires. Ce matin-là, une énième journée comme les autres, j’ai donné ma démission, je suis rentré chez moi et j’ai dit à Béa les yeux pleins de larmes : « je crois que je viens de faire une connerie ». Voilà comment tout a commencé. Sur un coup de tête. J’ai acheté un petit boitier, un D5200 je m’en souviens. Et je suis parti sur les terrains de cross faire des vidéos.”

Que trouves tu le plus enthousiasmant dans ce travail? Qu’est ce qui te motive et te fait avancer ?

“Tellement de choses. La première pour moi, apprendre de nouvelles choses jour après jour. Le monde de la vidéo ouvre tellement de possibilités ! Et comme je suis un geek en puissance, acheter du matos, tester, trouver que c’est de la merde, le renvoyer, racheter, trouver ça génial. J’adore !

Ensuite, les rencontres. Car quand tu taffes depuis 4 ans dans la même boîte, tu as ton petit cercle d’amis ; et à la pause-café tu racontes tes sorties du week-end. That’s it. Rien de bien excitant. Depuis que je suis à mon compte, tout a changé à ce niveau. Je rencontre des pros du milieu aux parcours tous aussi différents les uns que les autres.”

La compétition me pousse à me surpasser, à proposer des choses différentes, à me démarquer constamment ! 

Comment définirais-tu ton style, ce qui te différencie ou te lie aux autres professionnels ?

“En ce qui concerne la vidéo, j’ai un style qui s’affirme de plus en plus. Un mix entre un côté ciné et un côté très clipé. Mes deux moments préférés dans une journée de mariage, les prépas et la soirée. J’adore travailler la lumière au moment des prépas. Et dès que le soir arrive, que l’ambiance monte, et que les gens se lâchent, je m’éclate. Donc je dirais que ce mix plait bien à mes couples. Un avantage indéniable est de bosser avec ma moitié à la photo, et que du coup notre style match.”

Pour toi, le plus important pour continuer à être inspiré par ce que tu fais ?

“Que les mariés que je suis lâchent prise. Fassent les choses comme ils l’entendent sans forcément respecter les codes qu’on leur impose. Je découvre encore le métier après trois ans, j’arrive encore à m’émerveiller par des lieux, des lumières, des rencontres. Ce qui me ferait arrêter, c’est cette maudite phrase : « On ne va pas faire ça, ça ne fait pas mariage ». “

Quel regard portes-tu sur le monde du mariage ? L’entraide, la compétition, l’évolution du marché ?

“Alors, j’ai eu énormément de chance quand je suis arrivé dans ce qu’on appelle la weddosphère. Mes premières rencontres se sont faites lors d’une love.etc. La Love, c’est comme une famille qui s’agrandit édition après édition. Et là, j’ai rencontré ( je devrais dire, la chance d’avoir rencontré ) Pascal Délé. Il m’a certainement fait gagner 3 ans sur mon parcours. Il a commencé par m’inspirer, puis me faire éviter les erreurs qu’il a pu faire. Je lui en serai éternellement reconnaissant.

La « communauté vidéo » n’est pas énorme en France. On doit être une petite trentaine sur un groupe facebook, à s’échanger des doublons, se conseiller sur du matériel. Je trouve ça génial ! Pour ce qui est  de la compétition, je prends le côté sain de la chose. Ça me pousse à me surpasser, proposer des choses différentes, afin de me démarquer constamment. “

Et les réseaux sociaux, comment appréhendes-tu ce moyen de communication ?

“Je tâtonne encore. Quoi montrer, quand le montrer, quoi dire, comment le dire. C’est un art. Savoir partager des choses de son quotidien sans tomber dans le Vlog de base, car cela permet d’affirmer notre personnalité et du coup de définir notre univers.
Je m’étonne encore de me retrouver dans des hôtels de luxe sur certains mariages, avec mes tatouages et ma gueule de viking. Ça me fait marrer. De voir la réaction des invités ou des parents parfois. Puis ils viennent me voir en me disant qu’ils ont regardé mes vidéos, et qu’ils ont adoré. J’ai certains projets en route, et je sais qu’il va falloir que je me fasse violence en terme de communication pour atteindre mes objectifs.”

Quel est ton plus grand succès, ce dont tu es le plus fier ?

“Que l’on me contacte depuis l’autre bout du monde pour m’avoir moi, et pas un autre. C’est de l’ego trip, je sais. Mais de savoir qu’un couple, fera tout pour t’avoir toi, ton taff, c’est un sentiment indescriptible. Sinon, ce serait lorsque le couple de mariés que l’on a suivi à Hong Kong ont diffusé leur film, lors de leur mariage en France. Devant plus de 100 invités. Beaucoup d’entre eux sont venus me voir, me féliciter. J’en ai chialé bordel ! “

Quelle leçon, si il y en a une, as-tu apprise au cours de ta carrière ?

Le travail paie. Bosse comme un dingue, tu n’es pas plus bête qu’un autre. Alors oui certains ont des facilités, et si tu n’en as pas, comble les par le travail.”

Quel conseil donnerais-tu au toi de tes débuts ?

Ne te dévalorise pas. Crois-en ce que tu fais, ne te repose pas non plus sur tes acquis.”

Ton mantra, ou l’expression qui définit le mieux ta philosophie ?

“Stay true. Si ça marche pour toi reste le même (tu ne sais pas combien de temps ça va durer)”

Et pour la suite, tu prévois quoi ?

“Plein de choses !! Ouvrir ma chaîne Youtube, tester du matos. Faire plus de corporate, réaliser de belles pub pour de grands noms. Faire un court métrage ? La vidéo ouvre tellement de possibilités. Si ça se trouve je serais mauvais dans ces domaines, mais j’ai tellement envie d’essayer. On verra bien ! “

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Stories

Search stories by typing keyword and hit enter to begin searching.