Une petite surprise se prépare pour la Saint Valentin, et c’est la douce photographe Nathalie Codant qui cette fois a pensé aux jeunes mariés du Sud de la France, et plus précisément de Montpellier, Agde, Sérignan ou alentours…

Vous êtes amoureux? Jeunes mariés? Racontez nous votre premier baiser, votre demande en mariage, votre couple, votre mariage bref dîtes nous tout sur vous et votre histoire. Que celle ci soit drôle, touchante, inattendue, tendre ou complètement folle, une seule chose à faire vous dévoiler, et laisser un commentaire à la fin de cet article, avec pourquoi pas le lien vers une photos de vous le jour de votre mariage.

La séance offerte, d’une valeur de 200 euros, comprendra :
* 1h à 2h de shooting
* 20 des plus belles photos retravaillées livrées en HD sur DVD
* un packaging en métal personnalisé
* le colissimo d’envoi par la poste

 

L’histoire qui nous aura le plus touchées permettra aux amoureux de remporter une séance couple à réaliser avant le 15 mai 2012, avec ou sans leur tenues de mariés au coeur de la jolie région du Langedoc-Roussillon, à 15 km autour de Montpellier. Alors jeunes mariés du Sud de la France, c’est à vous de jouer!

Le concours est à présent clos.

commentaires

MonsieurCa et moi, nous sommes rencontrés à un mariage, celui de mon amie d’enfance, auquel je ne voulais pas aller, parce que seule, et auquel il ne devait pas aller, mais ayant rendu un service au marié, il a été invité à la dernière minute.
Nous ne nous sommes pas lâchés des yeux, toute la soirée, tels des ados qui n’osent pas faire le premier pas… Et à mon départ, tard dans la nuit, aucun pas n’avait ét franchi… C’est donc sans espoir que j’ai demandé à mon amie de lui donner mon numéro de téléphone, s’il le demandait. Ce que je ne savais pas, c’est qu’il l’avait déjà!
Sans nouvelle pendant 2 jours (et c’est long deux jours!), j’ai été étonnée de recevoir un message de ma copine, me proposant une soirée chez eux, avec famille et amis, avant leur départ en lune de miel. Ok pourquoi pas, surtout qu’elle m’a précisé qu’IL serait là! En raccrochant, elle lâche un “Ok super, je vais prévenir tou le monde alors!” Euh quoi tout le monde? La soirée n’était pas vraiment prévue???
Eh bien non, la soirée était organisée juste pour qu’on se rencontre, et tout le monde a joué le jeu. Nous, nous n’y avons vu qu’une évidence.
Aujourd’hui, 5 ans après, c’est nous qui nous marions, et Olivia est évidemment ma témouine. Nous sommes de Montpellier, et avons sans hésiter choisi Nathalie comme photographe. Ce concours est donc, une fois de plus, un signe du destin! Et comme je rêve d’une Séance Day After, je croise les doigts!

MadameCa.

Nous sommes en couple depuis le 20 septembre 2004, notre rencontre c’est faites à la fête de la musique 2004 sur montpellier . Je devais rejoindre une copine de l’époque las bas elle ma motivée car je n’avais pas du tout envie, et après elle m’a présenter son oncle le plus jeune frère de sa maman et coup de foudre total pour tous les 2 ( on a 5 ans d’écart je précise je mon mari n’est pas 1 papi mdrr) . Nous nous sommes revu plusieurs fois et 1er bisous chez lui à 4h49 , depuis nous sommes inséparable je l’ai suivi a Béziers. Nous avons 1 magnifique pepette qui fait notre bonheur depuis bientôt 4 ans. Et 5 ans plus tard mr c’est ENFIN décider à me demander en mariage. Mr était contre le mariage , il me l’avait dit des le début. Mais je comptais bien le faire changer d’avis 😉 ( ben oui, les filles on est forte pour ça non?^^ )
Nous avons voulu nous marier à Montpellier ( surtout moi^^) nous habitons Béziers mais je ne me voyais pas me marier ailleurs que ma ville à moi puis le contexte las bas c’est comme 1 conte de princesse avec le chateaux de Grammont. Je me suis battu pour pouvoir le faire car de base cela n’était pas possible vue qu’on habitait pas la ville. 1 ans à l’avance j’ai fait 1 lettre à la maire pour lui demander de faire 1 exception pour nous, et 3 mois plus tard je reçois 1 réponse favorable! elle nous a accorder ce qu’on voulait tant!! J’étais sur 1 nuage. Donc en 2010 nous nous sommes marier le 4 septembre, septembre car anniversaire de mr, 1er bisou, et pacs aussi^^ donc représentatif pour nous. Une journée magique rempli d’émotion de joie, j’ai rêver de cette journée depuis petite fille! et être en mariée las bas c’était encore plus émouvant pour moi. 1 journée de princesse comme dans mes rêves les plus fou. Et ensuite nous nous sommes envolé pour notre voyage de noces à Majorques. Notre 1er vrai voyage ou on a pu se retrouver et profiter pleinement.

http://img338.imageshack.us/img338/8516/20100904celinelaurentcr.jpg

Au milieu de l’été, par une nuit sans lune,
Nous partîmes pour la plage. Le sable de la dune
Enfonçait sous nos pas. Un étrange silence
Pesait sur la nature. Nous étions en vacances,
Prêts à rire, à chanter, mais, pour l’heure, captivés
Par la lueur des étoiles trouant l’obscurité.
Le calme de la mer fit cesser nos propos,
Le murmure des vagues troublait seul le repos
De la grève endormie. Le charme de la nuit
Ensorcelait les cœurs, quand dans le ciel un bruit
Perça le vent du large : passait un goéland,
Il regagnait son nid, suivi d’un cormoran
Qui, comme à l’habitude, volait au ras des flots.
Nous étions, tous, ailleurs, personne n’osait parler,
Le silence était lourd, le temps comme arrêté…
Il fallut pour renaître un long appel d’enfant ;
De la maison voisine, il hélait ses parents.
Réveillés, stimulés, nous revînmes à la vie
Et quittâmes sur le champ, nos longues rêveries.
Le charme était rompu, mais la vie était là !

C’est ainsi que je vis mon amour infini,
Avec Laurent, comme abasourdie…
Et chaque petits moments en sa compagnie,
Sont comme des refuges, amis assoupis
Dans le monde d’aujourd’hui quelque peu agité ? Un oasis de paix et de sérénité.

Texte à deux mains, un Grand Père et sa petite fille.
Nous avons beaucoup à apprendre de nos aïeux, qui savent savourer les instants et leur donner la part belle à travers leur plume.

Comment ne pas être sous le charme de votre concours quand on est passionné de photographies??? Il nous est donc impossible de ne pas tenter notre chance pour voir notre rêve se réaliser…
Avec Guillaume, nous nous sommes rencontrés en 2006 à Sophia Antipolis.
Nous avons appris à nous connaître, à se charmer pour enfin se décider à passer le cap d’être ensemble, quand j’ai une merveilleuse proposition d’emploi sur Lyon.
C’est donc ainsi que débute notre amour: avec la distance géographique. Cela ne nous a pas arrêté pour autant, au contraire, elle nous a apporté du pétillant, et a renforcé notre lien, et ce, malgré un déménagement pour Guillaume sur Lille au bout d’un an ensemble.
En tout et pour tout, nous sommes restés 3 ans 1/2, séparés toute la semaine pour ne se voir que le week-end.
Mais nous n’étions pas fait pour cette vie-là, notre désir le plus cher était simplement de pouvoir se dire bonne nuit, se lever tous les matins aux côtés de l’être aimé…
Nous avons donc fait des pieds et des mains pour se retrouver et enfin vivre chaque journée ensemble!

Aujourd’hui, cela fait un an que nous habitons ensemble pour notre plus grand bonheur… A tel point, que mon chéri n’a pas attendu plus de temps pour me faire sa demande en mariage.

La plus belle de toutes les demandes (forcément :)), tout était réuni, le cadre, les attentions et les émotions… C’était le jour de mes 31 ans, le soir venu, il m’emmène découvrir un nouveau restaurant, au bord de l’eau…
Mais le meilleur allait se dérouler après le restaurant: il me guide vers un petit coin tranquille de la plage, étend un plaid, allume quelques bougies, puis l’ordinateur portable et me met un casque sur les oreilles… Bon, d’accord, le casque, ce n’était pas très glamour, mais le jeu en valait la chandelle.
Il se blottit contre moi, je sentis son cœur battre à vive allure, sa voix tremblotait, et ses jambes frémissaient… Mais, que se passe-t-il?
Il avait retranscrit notre rencontre sur un film en récupérant nos photos, il a décrit notre couple avec tendresse sur une musique émouvante (“The Story” de Sara Ramirez), pour finir sur une page où il me demande de l’épouser…
Comment refuser une telle demande??? Impossible, surtout avec notre amour aussi fort! Nous ne désirions qu’une seule chose, vivre ensemble jusqu’à la fin de nos jours… (Sûrement pas très original pour un couple qui s’aime…)
C’est à partir de ce moment-là que je suis devenue une “accro” du mariage, à la recherche de nouveaux blogs, de nouvelles idées, de la création, le DIY est devenu mon mot d’ordre et ça tombe bien car ça nous éclate… je ne me lasse pas, et j’ai de la chance que mon chéri me suive pas à pas dans ma “transformation” :)
On en rigole beaucoup et nous pensons sincèrement que cette séance photo serait la cerise sur le gâteau sur notre GRAND JOUR, il apporterait tout l’amour que l’on a pour l’un et l’autre, tout l’humour et la tendresse que le 09 juin 2012 représente pour nous!
Nous aurions enfin la chance de pouvoir être ensemble sur les photos sans que j’installe mon pied pour mon appareil, sans que je “dirige” la séance… un peu de “laisser-aller”, d’originalité et de merveilleux souvenirs pour la vie!
Une séance qui nous ressemble, qui raconte en images toutes les émotions, tout l’humour, toute la force et la tendresse de notre histoire.
… Nous vous remercions du fond du cœur pour votre initiative afin de contribuer à la magie de notre vie à 2.
Nous vous souhaitons une très bonne journée et espérons vous avoir apporté, à notre manière, une part d’enchantement!

Laetitia FILIPE & Guillaume LAFON

Allez, je tente !

Moi la blonde du Pas-de-Calais, je rencontré Jérôme le beau brun marseillais en 2003.
Moi, larvant sur la plage du Prado à Marseille, lui rejoignant un collègue sur cette même plage. Ce jour là, rien n’est fait pour que l’on se rencontre. Il y a un grand prix de formule 1 à la télé, il n’en rate aucun. C’est la finale d’un tournoi de Beach Volley, donc la galère pour trouver une place. Monsieur est timide, donc aborder quelqu’un n’est pas chose aisée. J’étais donc échouée comme une baleine sur le sable depuis environ 2h quand je décide de partir.
Je marche environ 20m quand un charmant jeune homme m’aborde, c’était son collègue, Italien, sicilien même qui me dit avec son accent “Vous partez déjà ?” (celle-là, je la recommande à tous mes amis célibataires, ça marche à tous les coups). Je n’ai pas le temps de répondre qu’il m’explique que son ami me trouve charmante blablabla…
bonne pomme, je me dis que j’ai bien une demi-heure à tuer et que je ne crains rien à discuter avec deux beaux mecs au milieu d’une plage… sauf qu’au final je craque sur le Jérôme qui joue l’indifférent…j’ai juste compris où il travaillait (un kiosque à journaux) et je m’y rends le samedi qui suit, pour y acheter un malheureux téléZ (bref, le pire achat que l’on peut faire dans un kiosque). On discute, on rigole…c’est samedi. Le mardi on faisait notre premier bisou, le vendredi je dormais chez lui pour ne plus repartir.
Depuis ce jour, nous avons deux petits blonds qui nous émerveillent jour après jour. Nous allons nous marier en 2013 pour nos 10ans de rencontre.
Lui et moi sommes d’accord sur le fait que nos enfants nous lient à jamais, mariage ou pas. Il n’y a pas eu de demande en mariage d’ailleurs. On sait juste que notre mariage, c’est notre cerise sur le gâteau, c’est le sapin qui manquerait à une fête de Noël, c’est les oeufs en chocolat qui manqueraient pour Pâques…etc…
Nous préparons un mariage avec plein de DIY, sur le thème du vin et nous allons commencer la préparation avec notre célébrant qui habite Lunel…
Voilà pour notre petite histoire. Merci pour ce concours <3

Nous sommes ensemble depuis 3 ans maintenant. Notre jeune âge (21 et 22 ans) fait que nous ne sommes pas encore mariés, même s’il nous y pensons pour plus tard.

Nous nous sommes rencontrés totalement par hasard, en soirée. Je fêtais le nouvel an avec une amie, et la boite où nous étions était encore vide. C’est là qu’Alexis est arrivé, accompagné de son frère. Pour tout dire, je ne l’avais absolument pas remarqué, je ne prêtais attention qu’à son frère!
Un peu plus tard, tous les deux sont venus nous aborder, moi et mon amie, pour s’assoir avec nous. Alors que je voulais dire “non”, allez savoir pourquoi un “oui” est sortit de ma bouche!
C’est là que tout s’est enchaîné, le courant ne passant pas avec son frère, moi qui n’avait porté aucune attention à Alexis depuis le début de la soirée, je me suis alors tournée vers lui et j’ai croisé son regard. Je crois que je pourrais jamais expliquer ce qui s’est passé en moi à ce moment précis, mais j’étais attirée par lui comme un aimant.
Au cours de la soirée, nous nous sommes rapprochés doucement, jusqu’au premier baiser. Ce qui m’a le plus marquée au cours de cette soirée c’était sa gentillesse, et son rire, que j’aime toujours autant aujourd’hui.

Avec son travail, il partait souvent en déplacement, nous passions donc beaucoup de temps au téléphone. Je me souviens de soirées où l’on parlait et parlait encore pendant des heures sans nous arrêter. Nous avons donc doucement appris à nous connaître. J’ai alors peu à peu découvert un homme exceptionnel, qui ne cesse de me rendre heureuse aujourd’hui.

Aujourd’hui, cela fait plus de trois ans que nous sommes ensemble, on ne se voit pas toujours autant qu’on le voudrait à cause de la distance (je suis étudiante et lui travaille), mais chaque moment ensemble est un cadeau que l’on prend le temps d’apprécier.
Nos weekends à deux à Montpellier sont toujours trop courts à nos yeux.

Notre rencontre était le fruit du hasard, mais à chaque moment avec lui, je ne peut pas m’empêcher de penser à la chance que j’ai eu de le rencontrer ce jour là.
Notre histoire est jeune comparée à certains couples, mais malgré des hauts et des bas il n’en ressort que du bonheur qui, on l’espère, durera encore très longtemps.

Alors, étant moi-même passionnée de photo, je pense qu’une séance serait une très belle façon d’illustrer notre amour, et tous ce que nous éprouvons l’un pour l’autre.
Dans tous les cas, ce concours est une très belle initiative, qui fera à coup sur un couple d’heureux!

Christelle et Alexis

Tout d’abord merci pour ce concours. C’est génial d’avoir la possibilité de gagner une séance en amoureux avec une photographe que j’apprécie déja énormément et qui n’habite pas à 800 kms de chez moi! 😉

Notre histoire à Grégory et moi débute le premier jour de fac en 2002. Dans l’amphi, un seul visage connu, le sien, aperçu vaguement au lycée dans les salles d’études ou dans la cour mais laissé de côté pour cause d’âge et d’orientation scolaire différente (2 ans de plus et en scientifique rendez-vous compte !!!).
Mais là, dans l’amphi de droit, il va devenir mon meilleur ami, mon confident et mon compagnon de travail pour nos cas pratiques et dissertations.
Je ne suis pas libre à ce moment là mais il va savoir être patient et attendre qu’enfin, au bout de 8 mois, j’ouvre les yeux et réalise que c’est avec lui que je veux être!

Notre couple a évolué tout au long de ces années non sans difficultés. D’abord passionnels, puis trop éloignés, nous avons réussi à trouver un équilibre. Un peu de temps pour nos familles, nos amis, ma salsa et ses footings et aussi un peu plus de temps pour nous!

Après 6 ans d’études, 7 déménagements (ensemble ou éloignés: l’un à Angoulême, l’autre à montpellier) et enfin un travail pour chacun dans la même ville, Grégory m’a fait sa demande:
Le 13 aôut dernier, départ comme prévu pour les vacances en Espagne dans l’appartement de ma famille. Et comme d’habitude pendant les longs trajets, je dors comme un bébé dans la voiture. Sauf que cette année, pas de bagages à porter sur 4 étages, je me réveille devant un superbe hotel à Valencia où mon chéri qui ne parle pas un brin d’espagnol (mais sauvé par google traduction!) m’a concocté un week-end romantique et une demande en mariage avec un sublime solitaire!

Alors, après avoir montré à tous le monde (y compris à TOUS les serveurs de l’hôtel!) ma magnifique bague de fiancailles et souri bêtement pendant plus de 15 jours, j’ai commencé à organiser notre joli jour en écumant tous les blogs de mariage et en particulier celui de la mariée aux pieds nus.

Notre mariage est prévu le 2 juin et je sais déja que ce sera un jour parfait car je serais enfin mariée à mon meilleur ami!

Aurélie

Choueeeeeette enfin un concours avec une photographe de chez ma région!!! D’abord un grand merci à notre bride next door et à Nathalie Codant pour ce joli cadeau…

Futurs mariés du 13 octobre 2012, Pär et moi rêvons d’une séance d’engagement… Voilà bientôt 7 ans que nous sommes ensembles, 1 joli bébé de déjà 14 mois et enfin nous allons nous unir cette année…
Nous nous sommes connus tout juste ados, lui est né en Suède, moi à Paris, et le hasard a fait que nos parents respectifs ont choisi le Sud, précisément un village proche de Pézenas comme région d’adoption…
Nous sommes devenus amis, puis, un soir, lors que nous n’avions que 17 et 18 ans, un véritable coup de foudre… Oui, nous nous connaissions déjà et nous appréciions, mais ce soir là, tout nous est apparu comme une évidence!! Rien de “prémédité”, juste une révélation, nous ne pouvions pas lutter! Nous ne nous l’expliquons toujours pas… Nous avons donc grandi ensemble, avons découvert la vie de couple, ses aléas parfois, mais l’un sans l’autre nous ne serions plus complets, il est mon meilleur ami, mon confident, mon Amoureux… Nous avons toujours fait en sorte d’apprécier le moment présent, profiter de cet Amour si fort, ce sentiment qui peut un jour nous filer entre les doigts, s’évanouir comme il est apparu! Il nous semble donc important de savoir l’apprécier sans se poser de questions… Auhourd’hui notre petit bonhomme est venu cimenter notre histoire, il est notre plus bel engagement…
Cette séance photo nous permettrait de nous rappeler toujours, quoi qu’il puisse se passer dans nos vies et dans nos coeurs, à quel point nous sommes heureux actuellement, nous aimerions figer en images ce sentiment de plénitude qui nous envahit..

En attendant le verdict, je croise bien fort mes doigts et vais continuer de me remplir le coeur avec toutes ces jolies histoires d’amour qui finissent bien <3

Encore merci pour ce concours et une belle St Valentin à tous les amoureux du monde :)

LUI :
Samir, 29 ans, grand et beau jeune homme au teint mat et aux yeux verts.
Originaire d’Avignon, il fait toutes ses études d’école de commerce à Troyes, petite ville de l’est froide où il manque la mer, le soleil et l’accent du sud…
Puis il trouve un poste sur Paris.
Son meilleur ami : Edouard

MOI :
Elise, 27 ans, blonde et curieuse de tout.
Originaire de Troyes, jolie ville médiévale où je grandis jusqu’à mes 20 ans et y reviens par la suite très régulièrement. Je
participe quasiment à toutes les soirées étudiantes organisées par l’école de commerce Troyes.
Puis je trouve un poste sur Paris.
Mon meilleur ami : Edouard

Malgré ce parcours (géographique) et ces intérêts (soirées étudiantes notamment !) plus que commun, on se rencontre parfaitement par hasard, sans se connaitre du tout, dans la file d’attente d’une soirée parisienne au Cabaret Sauvage. Le contact passe immédiatement et de discussions en anecdotes on se rend vite compte que l’on parle du même Edouard, de la même école de commerce dans la même ville et des mêmes soirées…
FOU, complétement FOU. Des années dans une même ville, avec un ami commun et il faut que l’on se rencontre à Paris !

Depuis ce 6 mars 2009 on ne se quittera plus : une mutation sur Lyon, un emménagement ensemble, un pacs et un mariage le 24 septembre 2011 dans le sud.
Puis bientôt, on espère, un bébé mis en route pour la fin de l’année…

Une jolie histoire d’amour, une équipe soudée contre tous les obstacles de la vie, un mariage magique et encore tout à construire à 2, 3 ou même 4…

Ce “day after” serait encore une belle occasion de profiter de beaux moments en amoureux !

Et pour voir quelques photos c’est ici même : http://www.lamarieeauxpiedsnus.com/vrai-mariage/joli-mariage-elisesamir

Bonne Saint-Valentin à tous

Elise

À distance, on est plus forts. Premier regard dans un aéroport. Aventure en Australie. Premiers projets moi à Lyon, lui à Paris. Je plie bagage : cœurs éloignés, cœurs peinés… Quel est le décalage horaire entre la France et l’autre hémisphère ? Retour en sursis, lui à Lyon, moi à Paris. Enfin, nos premières clés. Un rêve éveillé.

Un appartement, un chat, un appartement, une année dans le flou, un appartement que l’on appelle enfin chez nous. Plus de décalage horaire, seulement le plaisir de respirer le même air. Plus d’allers-retours en train, seulement des projets communs. Plus de difficultés, seulement des sourires partagés. Toujours le même chat. Une bague au doigt.

Un classique:
Lui est chirurgien.
Je suis infirmière.
Nous nous sommes rencontrés à une soirée internat. L’ambiance aidant, j’ai osé l’aborder sous un faux prétexte. Nous avons discuté pendant des heures.

Il ne m’a pas embrassé ce soir-là, et m’a donné rendez-vous trois (interminables) jours plus tard, à un concert (Mickey Green, vous vous souvenez?). Il m’a enfin embrassé, et on ne s’est plus quittés.
C’était il y a 4 ans.

L’année dernière, nous sommes partis en Egypte. Je souffrais alors d’une sciatique, qui rendait pénible la marche. Et étonnamment, Lui insistait tous les soirs pour que nous nous promenions sur la plage. Et je refusais…
Jusqu’au dernier jour avant notre retour en France, où, dans un élan de courage (si, si), je l’ai suivi. Nous nous sommes assis sur la plage.
J’étais de mauvaise humeur, j’avais mal à la jambe, du sable dans mon pantalon, et il y avait un vigile de l’hôtel qui nous observait du coin de l’oeil… Bref, j’étais soûlée (et soûlante)!

Et pourtant, cette soirée restera à jamais gravée dans ma mémoire.
C’était au bord de la mer Rouge et sous un ciel étoilé qu’il me fit sa demande en sortant de sa poche la bague de mes rêves…

Nous nous marrions dans exactement 81 jours (le 05 mai), et je meure d’impatience de devenir sa femme…

Merci a tous de votre participation… Je me régale de lire toutes vos histoires…!! Ça va être bien difficile de choisir pour Nessa et moi, je le sens…! 😉

Juste une précision : vous n’êtes pas obligés de vivre à Montpellier pour participer. Si vous vivez plus loin, c’est simplement vous qui devrez vous déplacer pour la séance 😉

Allez qui ne tente rien, n’a rien, comme on dit 😉
Yochka et moi, nous nous sommes rencontrés en Malaisie, et oui de l’autre bout du monde!!! Originaire de Paris et mon âme soeur de Marseille… Nous pouvions nous rencontrer ailleurs!!! 😉
Il y a déjà 10 ans et quelques mois…
Nous nous sommes rencontrés au lycée de Kuala Lumpur, et comment on dit déjà; quand je l’ai vu, j’ai su….
A, à peine, 15 ans, j’ai vu l’homme de ma vie en face de moi!!! Les deux premières années ont été entre avions et trains, entre singapour et kuala lumpur, et entre Montpellier et Paris!
Puis enfin le bonheur de vivre près l’un de l’autres, et ensuite enfin notre petit chez nous…
On en a parcouru des villes et des apparts, après s’être lancé dans le tour en van de l’Australie, nous avons décidez de former notre petite famille à Montpellier!
Il y a quelques mois, nous nous sommes unis pour la vie devant toutes les personnes que nous aimons, une journée juste magique.
Et voila les mois passent, et notre petite famille va s’agrandir, car oui nous attendons une petite merveille!!! <3

Je ne suis pas certaine que le destin existe, mais ce dont je suis certaine, c'est que j'ai rencontré mon âme soeur, et de la rencontrer à 15 ans ou plus tard, je suis sûre que nous en avons tous une…

Nous nous sommes rencontres car nous travaillions pour la meme entreprise.

Lui, il revenait de l’etranger, et etait base a Montpellier, (sa ville natale)
Il cherchait a refaire ses marques en France malgre ses deplacements,

Moi, je travaillais a Paris, et je cherchais a me rapprocher de mes racines asiatique et partir travailler en Chine ou au Vietnam.

Apres avoir fait une mission ensemble,on a appris a se connaitre,
Tres vite les choses se sont enchainees,
il passait la moitie de la semaine a Paris avec moi,

3 mois plus tard, ma boite acceptait ma demande de mutation a Shanghai !!

Accroches l’un a l’autre mais sans oser se le dire,
Je n’osais lui demander de venir,
Il n’osait me dire qu’il m’accompagnerait …

Separes pendant 3 semaines parce qu’il devait faire une formation en Inde,
il m’apelle tard un soir, et me dit …
“C’est pas possible, ca me travaille …
Je ne te laisse pas partir sans moi !!!”

Coup de chance inespere, quelques jours plus tard, une entreprise l’apelle pour le debaucher pour un poste …. en Chine … a Shanghai !!!!

6 mois plus tard je partais la-bas,
1 mois plus tard, il me rejoignait.

C’etait il y a 5 ans, et depuis on ne s’est pas quitte… !

On profite de la vie a tout instant, on voyage et on fait de nouvelles decouvertes tous les jours dans un pays si loin du notre!

Et lors de notre voyage l’annee derniere aux Philippines, sur une ile paradisiaque: eau turquoise, plage de sable fin blanc, un petit bungalow sur le bord de plage …
Il m’a demande en mariage !!!

Le mariage est prevu pour le 25 Aout 2012 !! :)

Nathalie, à la vue de votre commentaire, nous tentons notre chance en tant que Toulousains!! Ce serait un beau cadeau de St Valentin pour mon chéri passionné de photographies. Mais chut…c’est un secret!!

Nous nous sommes rencontrés,
Sur les bancs du lycée,
A travers les théorèmes des suites infinies,
Nous dansions jusqu’au bout de la nuit,

Les belles amitiés se sont formées,
Et notre amour a poussé.
Les études se sont déroulées,
Et notre amour s’est propulsé,

Mais un matin, le travail a surgi,
Et la distance aussi.
L’idylle est devenue plus fragile,
Et nous presque malhabile,

La chance nous a à nouveau souri,
Et nos destins se sont réunis,
Plus fort ensemble après une décennie,
Le 9 juin, ce sera oui pour la vie.

[Certains disent que ceux se rencontrent tôt, voit leur amour éphémère. A l’opposé j’en conclurais que quand on s’est construit ensemble, on ne peut plus se passer l’un de l’autre.]

Bonjour,
Je participe au concours mais pas pour mon couple, eh oui, mais pour celui que forment ma tante et son mari.
En effet, Annie et Guy sont aujourd’hui âgés de 60 ans, mais ils se sont rencontrés à leur adolescence. Leur histoire n’a pas duré….
Annie s’est occupé de sa mère, malade. Annie a une amie voyante qui lui a dit Guy est le bon, c’est l’homme de ta vie, Annie n’y a pas cru…Et a poursuivi son chemin seule.
Guy de son côté a consacré sa vie a son travail et a également poursuivi son chemin seul.
Et 40 ans plus tard, leurs chemins se croisent dans la rue, “on ne se connaitraient pas?”, un café, un ciné et quelques années plus tard, ils se marièrent devant toute la famille ..; mais n’eurent pas d’enfants! Pas grave, ils revivent, profitent de la vie et forment un couple adorable….à immortaliser sur photos!
A bientôt

Notre rencontre racontée par Maxime :

Il y a plus de 5 ans aujourd’hui, en septembre, je commençais une formation en IUT de mécanique sur Aix en Provence (la ville de mes parents) et à l’époque, je ne courrais pas après les filles. Non, le jour de la «rentrée», j’attendais plutôt impatiemment que commence les premières heures de cours en atelier !

Notre promotion de 130 étudiants n’était pas riche en demoiselles, 10% de l’effectif à tout casser… Et bien que je ne sois pas là pour ça, j’ai remarqué en moi un phénomène assez étrange : une fâcheuse tendance à regarder une certaine fille.

Je ne connaissais pas son prénom, mais à chaque appel en début d’heure, j’attendais que le professeur égraine les noms pour la voir réagir à l’appel du sien. Les semaines passaient et toutes mes tentatives de rapprochement fonctionnaient plus ou moins bien. Cependant, je n’avais toujours pas entamé la moindre conversation avec elle.

Les jours passaient et l’envie d’aller à l’IUT se faisait de plus en plus forte pour apercevoir, sourire et regarder toujours un peu plus ma belle inconnue.

Le moment décisif de ce petit jeu eu lieu le 6 octobre 2006. Ce vendredi là fut organisé un week-end d’intégration. Sachez que je ne bois pas une goutte d’alcool et donc que ce n’était pas le leitmotiv de ma venu ! J’ai en effet appris que l’inconnue (qui l’est chaque jour un peu moins) serait là aussi !

Arrivée en autocar au « Camping des chênes », photo de groupe et premiers bizutages. Nastasia (c’est son nom) est vite mise en condition après avoir reçu un seau d’eau froide lâché quelques mètres plus haut. En gentlemen très réservé, je ne suis pas là pour lui tendre de quoi
se réchauffer, mais je me cache derrière mon appareil photo pour immortaliser l’instant !
(perlbal.hi-pi.com/blog-images/130442/gd/1162041609/_.jpg)

Puis, notre petit jeu s’accélère et on profite de la journée sous le soleil pour se rencontrer un peu plus. Ce n’est pas très glamour, et ce n’a pas été ambiance romantique au restaurant ou au cinéma devant un film de fille mais mini golf, ping-pong et poker !

Quelques heures plus tard, nous nous embrassions pour la première fois et que je sache ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Ps : Dès le premier regard nous le savions et comme deux aimants, il n’y avait pas d’autre issue. Cela nous a pris un peu plus d’un mois mais nous nous sommes trouvé. Aujourd’hui, on en rigole et on se rappelle de tout le temps qu’il nous a fallu…

La prochaine date à retenir est le 6 octobre 2012, cela fera 6 ans d’amour mutuel et nous continuerons en nous disant OUI !

Notre histoire racontée par Nastasia :

Maxime et moi se fût juste une évidence…

En 2006, nous étions deux jeunes étudiants, en première année d’IUT en Génie Mécanique et Production. Dans notre promotion, il y a 130 élèves dont 120 garçons. Mais, dans l’amphithéâtre, je ne vibre que pour lui. Il a un petit quelque chose de différent, un petit brin de mystère et un peu de tristesse dans son regard. Il me fascine. Je le regarde de loin, je l’observe discrètement, mais je n’ose aller plus loin. Pourtant au fond de moi, sans le connaître, je sais que l’on va être ensemble, je sais que c’est lui, je sais qu’il y aura un Nous.

Un mois passe et vient le jour du départ pour le week-end d’intégration. Je suis avec cinq de mes amis et lors de notre arrivée au camping, nous devons nous inscrire dans des bungalows. Je décide, bizarrement, de m’en charger et sur la feuille d’inscription, je cherche son nom et le numéro de son bungalow. Il n’est pas encore inscrit… Déçue, je nous note au hasard sur un bungalow. Mes amis et moi allons installer nos affaires et jouons aux cartes (activité la plus pratiquée à l’IUT). Une heure après, je le voie marcher vers nous, guitare sur le dos avec une autre personne et… il pose ses affaires dans le même bungalow que moi. Un petit miracle vient de se produire !

Nous sommes donc enfin ‘obligés’ de faire connaissance et nous commençons à parler, comme si nous étions de vieux amis. C’est une sensation étrange et à la fois si douce. Nous passons la journée à discuter, la nuit à rigoler. Nous trouvons rapidement tous nos points
communs. Vers une heure du matin, nous nous couchons à trois dans le même lit, faute de place. Je me rapproche, me colle doucement contre lui. Je sens son cœur battre fort et le mien est sur le point d’imploser. Après un petit moment, nous réussissons à nous isoler dans une pièce et parlons encore, encore et encore. Premier baiser vers 5h du matin, dans la nuit du 6 au 7 octobre 2006.

Après deux années d’études, ensemble six jours sur sept, nous avons du vivre à 500km l’un de l’autre durant trois ans. Ce fut une longue période, difficile à gérer, à se voir une fois par mois, à passer des heures au téléphone pour combler l’absence. En plus de la distance, la
famille de mon chéri ne m’aiment pas, ne me trouvent pas suffisamment bien pour Maxime, me trouve superficielle et sans intérêt. C’est un combat permanent qui commence.

En février dernier, nous partons ensemble en Erasmus aux Pays-Bas (nm2groningen.over-blog.fr). Nous commençons enfin à vivre ensemble et à nous aimer encore plus. En Août, nous signons notre baille et nous installons à Montpellier et le 6 octobre 2011, nous décidons de nous marier exactement six ans après notre rencontre : le samedi 6 octobre 2012.

Nous l’annonçons à sa famille et à la mienne en Janvier. La réaction de la belle-famille ne se fait pas attendre. Ce moment qui aurait du être un rempli de joie a été gâché, gâché par de la stupidité, gâché par des personnes sans cœur. Depuis, nous craignons qu’ils ne fassent de même pour ‘le plus beau jour de notre vie’.

Nous allons donc faire un mariage dans les règles de l’art, un mariage qui dégagera tellement de bonheur et de joie, que rien ni personne ne pourrait ternir notre journée !

Et rien de tel pour commencer que séance d’engagement ! Avoir des photos qui débordent de bonheur et d’amour, des photos que l’on pourrait fièrement montrer à toutes ces personnes qui n’agissent que pour notre séparation, des photos qui montrerait au monde que nous sommes heureux et que nous voulons passer notre vie ensemble !

Super ce concours ! Merci Nessa, si y en a un que j’ai très envie de gagner, c’est bien celui-là.

Vous connaissez toutes la phrase qui dit « souvent on cherche le grand amour alors qu’il se trouve juste sous notre nez » ? Et bien cette phrase ne peut pas mieux nous correspondre !
Loïc et moi nous connaissons depuis que je suis née et nous nous côtoyons depuis toujours.

Cela fait 26 ans que nous nous connaissons mais seulement trois ans et demi que nous sommes ensemble et 6 mois que nous sommes mariés.

Notre histoire d’amour n’a donc pas été une évidence. Au contraire même. Nous nous connaissions bien mais nous n’envisagions rien d’autre. Du moins, c’est ce que je croyais…

Car Loïc lui, espérait depuis un moment que notre relation évolue. Mais c’est un homme très discret et très réfléchi. Il ne voulait pas agir trop brusquement et risquer de tout gâcher.

Heureusement, un jour, à ma grande surprise, il s’est lancé et m’a invitée au restaurant. Moi, je n’ai pas réfléchi et j’ai dit « ok ». Je n’ose même pas imaginer tout ce à côté de quoi je serais passée si j’avais dit non… Je pense sincèrement qu’il ne se serait pas risqué une seconde fois…

Notre amour s’est construit tout doucement mais surement. Je m’étonnais chaque jour de réaliser à quel point nous étions faits l’un pour l’autre.

Pour sa demande en mariage, il a encore réussi à me surprendre. Cela faisait seulement 1 mois que nous vivions ensemble et sa sœur allait se marier un mois après. J’étais donc loin de me douter qu’il me demanderait de l’épouser à ce moment-là. Une chose est sûre, c’est qu’une fois de plus je n’ai pas réfléchi et j’ai dit OUI !

Alors un petit conseil à tout le monde : n’hésitez plus, lancez-vous, on ne sait jamais ce qu’une amitié de longue date nous réserve !!!

Pour les photos c’est par ici : https://picasaweb.google.com/111791897569469682094/15Fevrier2012?authkey=Gv1sRgCIeBu5znpsKL9wE

Une chose est sûre c’est qu’on peut dire que Gilou est un petit rigolo… et c’est bien ça qui fait craquer Christou.
Depuis le jour où il lui a promis des feux d’artifices dans chaque mail qu’elle ouvrirait, il comptait bien illuminer sa demande par une jolie belle bleue ou une jolie belle rouge…
Mais il faut savoir que Gilou est aussi impatient qu’un enfant devant un gâteau au chocolat…
Le week end s’annonçait si romantique, idéal pour une demande en mariage : un joli mois de mai, le golf de St Tropez… (do you, Gilou ?).
Il aurait pu s’agenouiller dans ce petit restaurant avec vue sur la mer, ou pourquoi pas sur le port au son du clapotis des vagues, ou bien près de cette chapelle où un mariage venait juste d’avoir lieu? Mais la clarté du jour ne lui convenait guère, il attendait la nuit.
C’est à ce moment que tout bascula…
Gilou idéalisait Ste Maxime, un diner romantique, un cocktail dans un bar chic… que nenni : on y a trouvé qu’un karaoké et quelques minets…
Un peu déçu, ils s’en sont retournés à leur maisonnette auprès de la piscine… La curiosité est certes un vilain défaut, mais l’impatience vaut se pesant de cacahuètes.
Angoissé et tout stressé, depuis deux jours, le poing serré au fond de sa poche sur son précieux anneau diamanté : Gilou a craqué entre la gazinière et l’évier il a balancé “veux tu m’épouser ?”. Il y a bien eu les feux d’artifices (comme promis) mais certainement pas dans le ciel, plutôt dans les yeux de Christou qui est devenue joliment rouge en prononcant le mot magique “oui” ! Et pour fêter ça, pourquoi pas une coupe de Champagne ? Euh… non car Gilou est aussi tête en l’air et la bouteille est restée à la maison !
“Une bière alors ?” 😉

A nous, notre histoire, notre Evidence…

Moi: retour de Polynésie après avoir suivi un homme vivant au bout du monde, un prince charmant au cœur défaillant.
Bronzée mais meurtrie, je faisais comme si, jusqu’à cette soirée… sur mon lieu de travail.
Quelques coupes de champagne plus tard, je craque sur un regard noisette, masculin, fort et doux. Je raccompagne une petite trouve au restaurant, j’abîme la voiture de mon meilleur ami, les bulles me montent à la tête, cet Homme là me trouble bien plus qu’il ne faudrait.
Je décline son invitation, mon cœur ne veut plus aimer.

D’autant que cet homme là n’est pas libre… Alors non, je m’y aventurerais pas.

4 mois plus tard, nous nous retrouvons… Il est au bureau, je lui dis bonjour en le taquinant. Le temps de retourner m’asseoir, mon ordinateur clignote… mail: “tu es encore plus belle que dans mon souvenir!”.
Je fonds, je craque, de correspondances en pause ensemble, plusieurs jours de regard croisés, de découverte. Je finis par l’embrasser dans l’ascenseur, moi pourtant si joueuse… tout est si doux, si naturel, si excitant entre lui et moi. Il a quelqu’un, je ne dois pas…

Je m’en veux, il part au bout du monde pour raisons professionnelles durant 15 jours. Là, c’est comme s’il était près de moi, nuit et jour nous nous écrivons, nous racontons, nous découvrons, nous aimons… J’aime cet Homme, je l’ai dans la peau alors que nos lèvres ne se sont effleurés qu’une fois.
Lors de son retour en avion, je reçois un dernier mail de lui “lorsque j’arrive, je quitte mon amie… tant pis si tu ne veux pas de moi, si tu ne me répondras plus, je comprendrais, juste tu m’as ouvert le cœur pleinement et totalement comme jamais. Je dois me séparer”.
Aucune angoisse, moi pourtant stérile de l’engagement. C’est lors de son précédent voyage professionnel que j’ai installé ces affaires chez moi 8 jours plus tard.

Depuis, notre vie est un bonheur permanent, un ami, un amant, un frère un confident, des éclats de passions, de rire et son sourire…

Un oui à Rome lors d’un concert de Sting, notre première chanson échangée par mail “ne réponds pas tout de suite” osa-t-il me dire, un second oui devrait être prononcé le 08.09.12.

Des photos de nous, nous n’en avons pas, j’aime photographier les autres…
Elles seraient pourtant la preuve de notre Amour, immortalisant notre superbe sentiment, nouant un peu plus l’évidence de nos instants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

PETITE NOTE :
-
Les commentaires ne doivent pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Nous nous réservons le droit d'effacer tout commentaire raciste ou antisémite, diffamatoire ou injurieux ou qui serait contraire au bon déroulement des échanges.
Les reportages publiés sur LMAPN sont avant tout des morceaux d'histoires de vrais couples ayant accepté de partager ici leur ressenti et leurs souvenirs, merci de garder cet espace courtois et enthousiaste. -
Nessa