La créatrice Manon Gontero a dévoilé il y a peu les images de sa nouvelle collection de robes de mariée et fidèle à l’essence de sa marque, révèle une fois de plus, des créations audacieuses, sexy, féminines et impertinentes.

Décolletés, jeux de transparences, découpes évocatrices et matières délicates, Manon Gontero joue avec les codes et réinvente une mariée pleine de caractère. Basée à Marseille, la créatrice réalise elle même dans son atelier, des robes sur-mesure personnalisées collant au plus près des envies de ses futures mariées.


Manon nous en dit un peu plus sur ses inspirations, ses envies et ses jolies mariées… “En recherche permanente de créativité et d’originalité, je souhaite proposer à mes mariées de la nouveauté. Les mariées qui font appel à mes créations sont, pour la plupart, des femmes d’une trentaine d’années, qui, après avoir vécu plusieurs années avec leur conjoint, souhaitent le surprendre le jour J. Elles aiment la mode, les tendances actuelles mais veulent se démarquer. J’utilise des matières naturelles comme le crêpe de soie et la dentelle de Calais.

J’adore proposer des robes transparentes en dentelle mais tout en suggestion, qui dévoilent le corps sans jamais tout montrer. Je trouve que les robes simples en soie ont une élégance folle. Ce que j’aime,  pouvoir créer des robes très différentes, parfois opposées les unes des autres, géométriques ou romantiques, en restant dans la fluidité.”

crédits

Robes : Manon Gontero | Photos et Vidéo : Soul Pics  | Maquillage : Manon Amiel | Modèle : Laure Stefanini

Donatelle Godart a dévoilé cette semaine sa collection 2017 de robes de mariée. Une collection qui s’inscrit dans la ligne de ce que la créatrice parisienne propose aux mariées depuis trois saisons maintenant ; des lignes fluides, un univers onirique, aérien…

14 pièces composent cette nouvelle collection, féminine et impertinente, où les décolletés se font tantôt chastes tantôt ravageurs, où les épaules parfois se dénudent ou se parent de dentelles délicates… Bref une collection pleine de caractère qui ravira encore une fois les mariées.

Les robes de Donatelle Godart sont disponibles sur rendez-vous dans son showroom parisien, mais aussi chez Daylove à Lyon, chez Félicie oh Oui à Bordeaux, chez L’adresse coeur à Nantes, mais aussi chez The Mews à Londres.

Pour cette nouvelle collection, Céline de Monicault, créatrice de Carnets de Mariage, imagine huit modèles inédits aux lignes intemporelles, alliant traines, décolletés dos, drapés, fluidité et transparence. Une collection toute en délicatesse et féminité composée de robes, tops, jupes et même un tailleur, à mixer les uns avec les autres.

“Dans la continuité de sa ligne capsule Stopover, Céline de Monicault présente ce printemps la collection Carnets de Mariage Serendipity. Ici, pas de ligne directrice, si ce n’est de prendre son temps pour chercher les bonnes combinaisons, de se laisser guider par le hasard des drapés et le choix des matières.”

” Sensuelles et légères, ces nouvelles robes profitent de volumes discrets, de coupes délicates et de lignes épurées. En s’encanaillant de décolletés profonds et jouant sur les transparences des dentelles, cette nouvelle collection révèle toute l’audace de la créatrice pour cette cinquième saison.”

les adresses

Robes :Carnets de Mariage | Photographe : Yann Audic – Lifestories Wedding  | Modèle :  Delphine Portfolio | Artiste Floral : Lily Paloma | MUA : Anissa Renko

En septembre dernier, la créatrice Laure de Sagazan dévoilait sa nouvelle collection de robes de mariée. Une collection  actuelle, simple et décontractée alliant l’esprit rétro aux nouveaux codes de la mode mariée. Pour la première fois, j’ai eu la chance de découvrir l’envers du décor. Des robes de Laure, je n’en avais croisé que les images, et quelques sublimes pièces dans des boutiques au goût pointu. Hier accompagnée de Chloé, j’ai poussé la porte de l’atelier de Laure de Sagazan, et la magie a opéré.

Je découvre le fabuleux  écrin où sont reçues les futures mariées. Un atelier de 450 mètres carrés baigné de lumière, au charme fou et où l’on se sent bien. Sur les portants, les robes de la créatrice sont suspendues et délimitent l’espace. On reconnait au premier coup d’oeil les dentelles de calais emblématiques  de la marque.

Une jolie fiancée accompagnée de sa maman, est en train d’essayer une robe, une chose est sûre, elle sera ravissante. Laure nous accueille et nous fait découvrir ce sublime endroit. Ici, elles oeuvrent entre filles ou presque, les futures mariées essaient leurs robes certes, mais c’est aussi et surtout ici que celles-ci sont fabriquées. Parce qu’entre deux éclats de rire de la fiancée et de sa maman, c’est le bruit des machines à coudre à l’étage que l’on entend.

Un sublime escalier mène à l’atelier situé à l’étage. Ici Laure et Mathilde, peaufinent la prochaine collection, au milieu des échantillons de tissus et des croquis, pendant que les petites mains s’affairent sur les mètres et les mètres de soie et de dentelle entreposés ici. Sur les tables de couture, ou devant les machines, chacune de ces couturières prend soin des robes de jolies fiancées, ajoutant les détails au fur et à mesure des rendez-vous de ces demoiselles.

Pas moins de cinq rendez-vous sont nécessaires à la confection d’une robe réalisée entièrement sur-mesure dans l’atelier parisien et chaque couturière prend ici soin de la robe d’une future mariée du début à la fin du processus de création.

J’ai aimé découvrir l’attachement de ces mains pour les matières, le détail et surtout pour leurs mariées. Dans un coin de l’atelier, sont accrochés sur le mur les mots et les photos envoyés à l’équipe par les mariées une fois le jour J passé. Laure nous explique ses envies, son parcours, et sa vision de l’expérience que doit ici ressentir chaque fiancée. C’est ici un morceau d’histoire particulière qui se tisse entre la couturière et sa modèle, entre la mariée et sa robe. Un moment hors du temps qui doit être parfait et unique.

Encore merci à Laure et son équipe de nous avoir si chaleureusement accueillies dans ce sublime atelier niché dans le 10 ème arrondissement de Paris et rendez-vous en début de semaine prochaine pour découvrir trois nouvelles robes de mariée courtes imaginées par Laure de Sagazan.