Des fiançailles sous la pluie dans une bergerie

Des fiançailles sous la pluie dans une bergerie du Var - Photos : VAléry Villard - Blog mariage : La mariée aux pieds nus

Une journée toute simple, plein de joie et de rire dans un endroit cher à leur coeur. Eva et Max ont choisi de célébrer leurs fiançailles entourés de leurs proches au coeur d’une forêt de Var et dans une ancienne bergerie, et de partager avec un eux un moment particulier photographié par Valéry Villard .

Eva partage avec nous leur histoire…”Nous nous sommes rencontrés en 2004, en école de graphisme et d’illustration. Nous étions les meilleurs amis du monde, très complices, toujours ensemble…. et amoureux sans oser se l’avouer. L’école s’est terminée et nous ne nous sommes plus revu pendant 10 ans. Max est parti à Paris vivre et travailler. Par hasard (ou pas) un ami commun m’a dit qu’il était revenu sur Aix en Provence pour le travail et je suis allée le voir à l’improviste. En quelques minutes, tout est redevenu comme 10 ans auparavant . Max m’a demandé en mariage, en haut de la Ste Baume, en plein soleil, un beau jour d’Avril 2017 après une jolie randonnée et un passage à la grotte, que nous aimons tant (où il a béni nos bagues par ses prières, sans que je le sache) . C’est un lieu symbolique pour nous, plein de magie, qui a compté dans notre histoire.”

“Nous avons choisi de nous fiancer dans la forêt Varoise près de Barjols, à la Lauve. Un lieu symbolique pour nous car c’était là que nous avions passés nos derniers moments ensemble, il y a 10 ans. C’est une sorte de renouveau pour notre couple, comme si l’histoire devait en quelque sorte reprendre là où nous l’avions laissé.
C’est aussi un lieu qui nous ressemble, en pleine nature, choisi pour sa beauté et son charme. Et qui est très important et marquant de l’enfance de Max, domaine de famille, bergerie de son grand-père qui s’appelait comme lui Max.”

La décoration en lien avec le lieu, des matières brutes, nobles, intemporelles et des objets anciens, souvent hérités de nos famille (les savons de Marseille étaient à mon arrière-grand-mère Sarde, lavandière / la vaisselle était à mes grand-parents) ou glanés lors de nos brocantes. Nous avons fait les choses nous-mêmes car le lieu et le temps des vacances se prêtaient à ça, et avec ce qu’il y avait sur place en faisant appel à notre créativité, comme les panneaux de bois avec les textes que nous avons peints nous-mêmes ou les petits bouquets de plantes séchés ramassées dans la forêt. Etant illustratrice/graphiste, j’ai moi-même réalisé notre faire-part de fiançailles, toujours en rapport avec le lieu et le biotope local. Pour la robe il s’agit simplement d’une robe ASOS* reprise et arrangée par une couturière.”

“Nous avons fait appel à peu de prestataires, nous souhaitions quelque chose de simple, intimiste et surtout pouvoir allouer plus de budget pour le Mariage l’été suivant. Parmi les prestataires il y avait bien entendu notre ami Valéry, talentueux photographe rencontré il y a moins d’un an sur un shooting d’inspiration ( Un vrai coup de coeur humain et créatif ). Nous avons également sollicité Clémentine, une jeune chef à domicile rencontrée à travers mon travail d’illustratrice, elle se lançait dans son activité de chef à domicile, souhaitait une illustration pour son logo et ses cartes de visite. Là encore il s’agit d’un vrai coup de coeur. Nous avons privilégié l’aspect humain, sentir que ces personnes seraient comme nos autres invités, dans le même ressenti. Toute notre vie est dictée par un seul élan, celui du coeur.”

un moment en particulier

“Il y a des moments qui nous marqueront encore et encore sur cette journée ; parmi ceux-ci il y a par exemple la pluie qui s’est mise à tomber vers midi, le temps de prendre l’apéritif dehors et les hommes de la fête ont tout rentré à l’intérieur de la bergerie. Vision magique que cette grande pièce illuminée par un grand feu de cheminée et des dizaines de bougies et lampes à pétrole ! La cérémonie spirituelle au kiosque (une ancienne vigie incendie), dans la forêt, menée par notre amie Ahlem qui nous a invité à une grande méditation partagée. Ou bien encore la séance photo avec Valéry dans la nature mouillée, une ambiance qui nous rappelait particulièrement les circonstances dans lesquelles nous l’avions rencontré.

La pluie n’était pas prévue, mais au final elle nous a permis de passer une journée mémorable au charme simple et sincère, de nous rapprocher, de nous connecter ensembles alors qu’il n’y a pourtant aucun réseau téléphonique ou internet sur ce domaine perdu au milieu des bois. «  There is no wifi in the forest, but you will find a better connection » Je ne me souviens plus de l’auteur de cette citation, mais elle est pleine de vérité.”

les crédits

Robe : Asos* | Photographe : Valéry Villard | Papeterie : Lutheen shop | – Fleuriste (pour la couronne et la boutonnière) : La fabrique des étoiles filantes | Couturière : Severine Couture | Chef à domicile : Clémentine Peyrol 

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Stories

Search stories by typing keyword and hit enter to begin searching.