Il a fait sa demande, vous avez téléphoné, avec une intonation un brin hystérique, à votre soeur pour la prévenir “Je vaaaaaaiiisss me mmmaaariiieerrr!”, et vous jonglez déjà entre la liste d’invités, les magazines de robes, et votre tableau de budget. Et dans la phase d’organisation, autant vous dire que ce tableau excel va devenir un peu comme votre meilleur ami, ou pire ennemi d’ailleurs c’est selon. Et oui, se marier coute cher! Enfin, non, se marier c’est totalement gratuit, au pire ça vous coûte le timbre pour poster votre dossier, mais sinon, dire oui devant le maire, ça ne coûte rien. Ce sont les à côtés qui font grimper la note. Et rien de pire à mon avis que de ne pas bien évaluer son budget.

Loin de moi l’idée de dire qu’il faut absolument débourser sans compter! Il faut simplement tenir compte de ses envies et des réalités. On peut faire une très jolie journée pour moins de 2000euros, à la maison, dans le jardin, avec ses amis les plus proches, qui auraient apporté des tartes maisons, ou de belles salades composées. Trouver une petite robe de mariée pour pas très cher sur le net, une robe de mariée qui n’en porterait pas le nom d’ailleurs, une robe blanche toute simple qu’il suffirait de bien accessoiriser. Et il y a plein de petites astuces qui vous aideront à dépenser de façon plus sereine. Bref oui on peut se marier avec un petit budget, en faisant quelque chose de simple et de bon goût, sans avoir à faire de prêt ou à manger des pâtes pendant les deux années suivantes. Il faut simplement avoir conscience des réalités.

©Xavier Navarro - Un apres midi pastel en Normandie - Shooting inspiration - MiY Made in You - Workshop - La mariee aux pieds nus

Non, vous ne pourrez pas inviter 200 personnes, leur proposer un dîner gastronomique, porter une robe de créateur, et louer un mas en Provence au mois de juin pour 5000 euros. Impossible et implacablement logique. Par contre, vous pourrez surement organiser un superbe mariage avec le même budget, pour 40 personnes, dans un petit restaurant charmant, et une jolie robe de mariée. Tout est une question de choix et de priorités. Prenons l’exemple du photographe.

Impossible de vouloir de superbes images, d’un photographe de qualité, déclaré, livrant 500 photos retouchées, un DVD, présent des préparatifs à la soirée, pour 400euros. Non! Je vous laisse lire ou relire ce très bon article détaillant la réalité et le détail de ce que vous payez effectivement lorsque vous engagez un photographe de mariage, et ce que gagne vraiment votre prestataire.

Oui, je comprend qu’une prestation de 1500, 2000 euros ou plus puisse paraître élevée, mais si c’est le cas, il y a une raison. Encore une fois, la question n’est pas de savoir si c’est cher, ou trop cher, ce qu’il faut se dire, c’est qu’on a ou pas, le budget pour telle ou telle prestation. Et ensuite tenir compte de ses priorités.

De quoi avez vous envie? D’inviter un peu plus de personnes, parce que vous tenez à elles et avez envie de les voir le jour J, et dans ce cas, si c’est le plus important pour vous, soit, vous rognerez sur un autre budget, la photo, la robe, les fleurs….ok, ça se comprend aisément, un photographe de mariage (ou un le traiteur, ou la wedding planner, ou les fleurs…), ça a un coût. Si pour vous, mettre 1500euros dans le reportage photo de votre mariage est trop important, soit. Vous demanderez peut être à un proche, de prendre quelques photos, il a peut être un bon appareil, un oeil affuté, et l’envie de vous faire plaisir. Mais en gardant bien en tête, que ce proche reste un proche, qui aura sans doute envie de profiter lui aussi de cette journée, de boire une coupe ou de grignoter au cocktail. Que même avec un bon appareil, il ne saura peut être pas gérer la lumière dans une église, ou qui ne saura pas capturer ce moment particulier où votre moitié vous découvrira. Bref, c’est un pari que vous prenez.

Ou alors vous avez vraiment envie d’avoir de belles photos, prises par un professionnel (ou une, on est pas comme ça!), qui aura pris du temps pour vous rencontrer, discuter avec vous de votre journée, vous aura accompagné le jour J, et au final, aura saisi et sublimer les plus beaux moments de cette journée, des souvenirs que vous garderez à jamais, et pour lequel vous aurez alloué un peu plus de budget. Bref, tout est une question de priorité.

Je le redis encore une fois, je suis de celles qui restent persuadées que l’on a pas besoin pour se marier, de dépenser sans compter. Parce que là n’est pas l’essentiel. Mais le mariage est aussi mon métier. Et voir certains couples penser que les prestations des professionnels doivent systématiquement prêter à discussions ou négociations, gonflent les prix parce que c’est un mariage, me rend triste. Alors oui, je ne dit pas qu’il n’y a pas parfois des pros qui en profitent, mais ils ne sont pas majorité. Encore une fois, il faut imaginer votre mariage en tenant compte de vos priorités, qu’elles soient affectives, ou financières. Et qui pourrait vous le reprocher!

Parce qu’il faut faire selon ses envies, mais aussi selon ses moyens, trouver l’équilibre, et faire des compromis…

commentaires

Je crois que les gens ne se rendent pas compte du travail que cela demande. Je fais de la photo et je possède un reflex. Mais je pense être incapable de faire un reportage photo d’un mariage. Il y a tellement de paramètres à prendre en compte. J’ai lu l’article et je comprends que tu sois triste. Dénigrer le travail d’autrui quand on ne le connait que de façade c’est triste.

Un mariage, c’est personnel. On le prévoit selon ses envies, ses moyens. Et quand malheureusement les moyens manquent, on s’adapte. Nul besoin de discréditer une profession pour justifier ses choix. Alors merci Nessa pour cet article sensé !

Je suis en effet assez triste de lire l’article en lien. Je ne suis pas une photographe mais j’apprécie la photo. Je prends beaucoup de photos de ma famille. Du coup j’aime m’offrir le plaisir d’être prise en photo. J’aime avoir de beaux souvenirs. De voir de belles photos affichées dans mon salon.
Je fais parfois quelques sacrifices pour cela car cela a un cout et je le comprends. Il faut bien que les photographes vivent de leurs métiers.
Pourtant j’ai l’impression d’être un peu isolée dans mon cas. J’ai beau expliquer tout ce que cela implique de prendre un photographe et pourquoi cela coute un certain prix. Mais peu de personnes comprennent.

C’est plein de vérité et ça me touche beaucoup. Malgré tous nos efforts, il n’est pas facile d’aider tout le monde …

Merci Nessa d’avoir pris le temps de rebondir sur cet article médiocre. Que penser de ces gens suffisants qui dénigrent la profession sous prétexte de manque d’intérêt et de moyens.

Oh merci pour cet article… Cela remet les pendules à l’heure et c’est important.
Aussi j’aimerais tant qu’autant de sites à l’image du tien donnent plus d’idées pour gérer son budget parfois riquiqui et donner du courage aux étudiants qui comme moi souhaite quand même se marier mais différemment ! Le photographe à mes yeux c’est comme l’alliance, ce qui restera de cette journée et ce que l’on pourra regarder tous les jours ensuite, c’est précieux et tellement important !

Oui, Nessa.. Effectivement, c’est triste :(
C’est surtout l’agressivité qui me scotche avec laquelle les pros sont fustigés par cette demoiselle.
Tout est question de centre d’intérêt. Répartir son budget intelligemment, en fonction de ses envies, et de ses moyens..
Merci encore pour cette mise au point que tu nous propose..

“Priorités”, voilà bien le mot juste et faire ses choix comme tu le dis si bien ne veut pas dire remettre en cause le travail d’un professionnel.
Merci pour ces éclaircissements et ce discours que nous tentons de faire passer avec nos clients afin qu’ils choisissent en toute connaissance de cause.

Que cela fait du bien de lire des mots sensés comme les tiens Nessa. Chacun fait en effet ce qu’il veut, selon ses envies et ses priorités, mais je pense malheureusement que certaines personnes sont en fait mal éduquées face a la photographie, dans le sens ou elles ne se rendent pas compte de tout ce que représente un reportage photo. Merci encore pour cet article !

Un grand merci à Nessa pour cet article ! comme beaucoup d’entre nous, je récupère aujourd’hui d’un weekend très chargé et cet article remettent les choses à leur place, avec diplomatie !

Merci pour cet article… toutefois, aurais-je mal lu ? Vous n’évoquez pas ma profession ?
Un mariage se terminant sans soirée dansante, ou alors avec une simple playlist préparée à la va vite et diffusée sur un ordi familial ne ferait pas l’affaire…
La soirée musicale reste le dernier souvenir pour tout le monde, la cerise sur le gâteau… il ne faut donc pas opter pour du bas de gamme. Il vaut lieux faire appel à un DJ pro, digne de ce nom ! :-)

Haaaaa qu’il est agréable de lire les gens intelligents !!!!
Merci pour ce si juste et si gentil post qui rétabli largement la vérité !
Nous ne faisons pas notre métier pour escroquer les gens, nous faisons notre métier car nous les aimons et voulons participer à leur bonheur !

“Notre mariage […] un budget très très serré sans renoncer à rien !!!” Apparemment si elle a renoncé à quelque chose de bien particulier et sa sœur également ! Triste uh ! Mais MERCI super Nessa d’être là, encore une fois !

Bonjour Nessa,

Bel article, plein de bon sens et de justesse. Toutefois, même si ce n’est pas vraiment mon rôle en tant que simple rédactrice bénévole du blog incriminé, je me permets de nuancer.
La chroniqueuse, très violemment prise à parti par des photographes pros ou déclarés tels, s’est excusée à plusieurs reprises de la maladresse de ses propos. Un billet a été publié pour expliquer les raisons de la publication de sa chronique. Il est visible ici : http://www.mademoiselle-dentelle.fr/suite-a-la-polemique/
Pour ma part, j’aurais aimé que vous preniez la peine de préciser ces éléments, pour une parfaite objectivité…

Nessa B. -

Bonjour Mademoiselle Tango,
merci pour votre message.
Mon article ne visait absolument pas à incriminer plus particulièrement la chroniqueuse en question, puisque j’appuie même ses propos, à savoir que oui, si les photos, (ou le traiteur, ou la robe, ou quelque soit le prestataire) ne représente pas une priorité pour soi, il n’y aucune raison de consacrer un budget à ce dit poste si ça ne nous semble pas primordial. Je le redis tout est une question de priorités.
Je trouvais simplement dommage de justifier plus ou moins ce choix avec l’exemple généralisé, d’une prestation qui selon l’auteur était hors de prix, et de mettre en avant par les biais d’un billet public le choix d’employer quelqu’un de façon non déclarée pour réaliser la même prestation, en dénigrant au passage l’ensemble d’une profession.
Je ne justifie évidemment en rien les réactions démesurées dont l’auteure a pu faire l’objet, et encore une fois, et comme j’ai pu le faire via les commentaires sur l’article en question, je souhaite plein de très jolies choses à Melle Cavala et son amoureux!

Bonjour,
Même si je suis d’accord avec vos idées sur les choix à faire Nessa et même si pour ma part, j’ai choisi un photographe pro aux prix que vous mentionnez au lieu de choisir des crus classés pour notre vin (et que je ne le regrette mais alors pas du tout !), j’ai envie de dire : Mais fichez lui la paix à cette chroniqueuse !!
Elle a bien le droit de penser et d’écrire ça et ça n’a pas à nous rendre triste. D’autant que Mademoiselle Dentelle est un site qui revendique les différences d’avis entre les chroniqueuses et qui ne pratique pas la langue de bois, ce qui est selon moi d’une grande richesse…Bref je ne comprends pas ce besoin d’en reparler ici.

Quand on fait une fête de famille ( chez moi on est bien 80 au mini) faut il prendre un traiteur au risque de dénigrer leur profession, ou peut -on s’en passer?
Quand ma marraine fait ma robe de mariée, dois je prévenir l’association des couturières et stylistes de France car je dénigre leur profession?
Quand je fais mes fleurs moi même, quand je n’embauche pas de DJ, suis je également entrain de dénigrer une profession?
De la même façon si j’organise moi-même mon mariage en disant que je trouve les tarifs des weddings planners bien trop cher pour moi, suis-je entrain de vous insulter?
Pourquoi parce qu’il y a des professionnels du mariage et pas de professionnels de la fête des 80 ans de ma mamie, suis je obligé de prendre des prestataires, et pourquoi dans des cas hors mariages, on ne considère pas, cette façon de faire comme du travail au noir, du mépris des artisans, du déni du talent des autres? Ça fait des années qu’on ne passe pas obligatoirement par des prestataires, pourquoi aujourd’hui corrèlement à la weddingfever nous venant tout droit des US, serait-on obligé de prendre un photographe pro? Je ne dis pas que vous dites que c’est une obligation, mais en négativant le fait qu’elle n’y trouve pas d’intérêt, n’avez vous pas l’impression que vous véhiculez une forme un peu élitiste du mariage.
Je vous prends un exemple, j’adore les lime pie, j’en ai mangé d’excellentes mais aucune n’est jamais arrivé à la cheville de celle de ma mère, suis-je entrain de remettre en question tout le travail et le professionnalisme de grands pâtissiers?
Là dessus et c’est bien une question que je vous pose, pourquoi ce qu’elle dit aujourd’hui et qui existe depuis des lustres et ce sur tous les postes d’un mariage, serait là une forme de dénigrement et un moyen de tuer cette spécialité?
Personnellement et je suis je pense comme beaucoup de néophytes, totalement insensible à une belle photo, je n’arriverais pas à dire quand une photo est belle et quand elle ne l’est pas. Si mon mari n’avait pas été là je n’aurai pas pris de photographe pro, est-ce que pour autant que je ne les tiens pas en estime? non je ne crois pas, c’est juste que je n’y suis pas sensible.
Un mariage c’est avant tout un chemin que l’on va faire à deux, c’est le commencement de quelque chose et non pas une fin en soi. Tout le reste n’est que fioriture, et ce n’est pas mépriser votre métier et celui de d’autres prestataires, que de dire qu’on a pas besoin de professionnels du mariage, car les deux seuls être essentiels à cette union seront devant le maire ou devant le célébrant.

Nessa B. -

Bonjour Olala13,
je suis tout à fait d’accord. Ca n’est nullement mépriser une profession que de se passer d’elle pour son mariage! Evidemment que si on peut profiter des talents de proches, d’une tante pâtissière, d’une maman couturière ou de ses propres talents d’organisation il faut en profiter!
Je suis la première à prôner le DiY, et les bonnes astuces. La seule différence avec le côté photographe, c’est surtout qu’un ami ou proche qui ferait les images le jour J risquerait de ne pas profiter de la journée. Non?
Et encore une fois mon but n’est pas de dénigrer le fait de ne pas faire appel à un professionnel (si je me remariais aujourd’hui, je ferai bien plus de choses moi même par exemple, et me passerai surement d’un vrai traiteur, ou d’un fleuriste), juste de souligner le fait qu’il faut faire selon ses priorités, ses envies, et surtout son budget, sans discréditer une profession en place publique, ni dénigrer ceux et celles qui auront choisi de faire eux même.
Et je suis bien d’accord avec vous, un mariage, ça n’est pas seulement cette seule journée, mais bien plus.

Je viens d’ouvrir un studio photo à Nantes. Un espace accueillant et bien équipé pour faire de belles images. Le naturel et la spontanéité, photographier un regard de complicité entre 2 personnes qui s’aiment prend du temps, de l’énergie, demande de l’experience, une disponibilité et une technique. Merci infiniment pour cet article qui en parle si bien.
Il faut connaître les réalités d’une profession pour comprendre les tarifs qui sont pratiquées. Le passage au pixel et à l’immateriel implique plus de communication. Merci encore !

LAISSER UN COMMENTAIRE

PETITE NOTE :
-
Les commentaires ne doivent pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Nous nous réservons le droit d'effacer tout commentaire raciste ou antisémite, diffamatoire ou injurieux ou qui serait contraire au bon déroulement des échanges.
Les reportages publiés sur LMAPN sont avant tout des morceaux d'histoires de vrais couples ayant accepté de partager ici leur ressenti et leurs souvenirs, merci de garder cet espace courtois et enthousiaste. -
Nessa