Une séance engagement réalisée dans les rues de Paris, par un photographe basque expatrié en Alsace? Et oui! Christophe Mortier a immortalisé le couple Sabrina et Christophe, dans les plus endroits les plus pittoresques de la capitale.

{crédits photo}

A propos de Christophe Mortier

Qu’est-ce qui t’a amené à la photographie?

A 8 ans, mon grand Père m’a offert un de ses appareils photo, un kodak 620 modèle 40 (et oui  je n’ai plus 25 ans). Je me souviens encore de ce jour et de mes premières photos. J’adorais cet appareil. Plus tard j’ai rejoint les clubs photo au collège et au lycée, un truc pour les rêveurs ou les gars à lunettes (personnellement, je me plaçais dans la première catégorie) et puis cette activité est devenue secondaire. Il fallait faire les études et mes choix professionnels m’ont emmené vers le commerce. Je suis pourtant resté un inconditionnel des films en N&B, les grands classiques du Cinéma d’Hollywood, et un grand admirateur des reporters comme Cartier Bresson, Robert Doisneau, Willy Ronis, et tant d’autres. Il y a 2 ans, j’ai dû changer beaucoup de choses dans ma vie, (même si je suis toujours marié à la même épouse). La photo est devenue pour moi un moyen de guérir. Je n’oublierai jamais toutes les émotions ressenties quand j’ai recommencé à photographier avec mon cœur. Des images de mon enfance me sont revenues.

Et notamment à la photo de mariage?

Un ami photographe, Kevin Tran, avait observé mes photos de famille et pour m’encourager m’a invité à être second shooter pour quatre mariages. Dès le premier jour ça a été le « coup de foudre » (pas avec Kevin !). Le mariage était pour moi l’endroit idéal pour faire un reportage. Je pouvais aborder le reportage comme il me plaisait. J’ai beaucoup travaillé, j’ai commencé à acheter du matériel neuf correspondant à mes attentes. Comme le dit Yervant « On n’apprend pas la photographie», et c’est tellement vrai pour moi car la photo c’est surtout une affaire d’émotion et de passion. Je reste très reconnaissant de la chance que Kevin m’a donnée. J’ai reçu de nombreux messages d’encouragement de photographes de mariage membre de la Ispwp et la wpja qui m’ont donné du courage et de la foi dans mes aptitudes à faire ce métier.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ce genre de photo?

De rester invisible et de capter les émotions, il m’arrive parfois d’avoir la larme à l’œil (je suis un grand émotif).

Et que cherches-tu à mettre en lumière à travers tes clichés?

Mes photos sont dans l’esprit du photo-reportage ou photo-journalisme. Elles essaient de simplement raconter une histoire où les lumières, les émotions, le cadrage et la chance sont des acteurs incontournables de la réussite du photographe.

Comment envisages-tu la relation photographe-couple?

Cette relation se base en premier lieu sur un coup de coeur des mariés (très souvent de la mariée) sur les photos et mon travail. En premier lieu j’aime écouter les mariés me raconter leur histoire. Très souvent nous nous retrouvons pour une session d’engagement qui nous permet, autour de la photo, de créer une relation de confiance qui se transforme en amitié. Je rentre dans l’intimité du couple en découvrant leurs émotions qui rejaillissent dans le reportage.

Est ce que tu as un instant particulier qui te plait dans le déroulement d’un mariage?

Je n’ai pas vraiment d’instant particulier, car les émotions évoluent durant cette journée et elles ont toutes une place importante. J’aime cela, rien n’est écrit à l’avance.

Selon toi à quel(s) détail(s) les mariés devraient penser lorsqu’ils réfléchissent à leurs photos de mariage ou de couple?

Dans le cas de mes clients, ils recherchent uniquement des « moments volés » et désirent des photos différentes, de celle de leurs amis ou de ce qu’ils voient souvent sur internet (même si elles sont très belles). En tous les cas, pour le moment, les demandes et les feed back sont à l’image du témoignage du papa d’une marié qui m’a écrit ceci « Cher Mr Mortier, avec beaucoup de discrétion, vous avez su vous faire oublier, pour mieux nous restituer, avec pudeur, ce temps des préparatifs; puis avec émotion et souvent votre regard d’enfant émerveillé, la belle célébration du mariage de Gaëlle et Matthieu; que de beauté dans vos clichés, de profondeur et de sentiments dans ces regards captés! Arrivez-vous à rester indemne à tant d’émotions? Un grand merci pour votre travail qui magnifie cette journée qui nous a parue déjà si belle, et qui nous permet de  partager encore avec nos amis et notre famille! »

* * * *

Si vous êtes un couple de futurs, jeunes mariés ou mariés tout court, Pacsés ou tout simplement amoureux, que vous vous retrouvez dans l’esprit de La mariée aux pieds nus, et que vous souhaitez nous faire parvenir des photos de votre D-Day, d’une séance d’engagement, ou d’un save the date original…Ne soyez pas timide et envoyez nous un mail à lamarieeauxpiedsnus{@}gmail{.}com.

commentaires

Bravo Christophe, tu le mérites, et Nessa tu es une vraie dénicheuse de talents photographiques !

LAISSER UN COMMENTAIRE

PETITE NOTE :
-
Les commentaires ne doivent pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Nous nous réservons le droit d'effacer tout commentaire raciste ou antisémite, diffamatoire ou injurieux ou qui serait contraire au bon déroulement des échanges.
Les reportages publiés sur LMAPN sont avant tout des morceaux d'histoires de vrais couples ayant accepté de partager ici leur ressenti et leurs souvenirs, merci de garder cet espace courtois et enthousiaste. -
Nessa