Aujourd’hui sur La mariée aux pieds nus, on part à l’aventure découvrir à bord d’un van l’elopement dans les montagnes photographié par Margaux Gatti et Julien Navarre.

Margaux nous en dit plus sur l’origine de ce shooting… « L’histoire de ce projet c’est surtout beaucoup de force de caractère, de conviction et de rêverie. Allez monter une boule à facette de 50cm, 4 perches en bambou de 7m de long, un groupe électrogène, une machine à fumer… En haut d’une crête. Cette séance photo a finalement été une véritable bouffée d’air frais à réaliser et surtout un plaisir intense de tous se rencontrer et de passer ce moment si particulier ensemble. »

Une rencontre à la conférence Get Together et un confinement plus tard…

« C’est après un véritable coup de cœur humain, artistique et beaucoup de discussions sur le sens de nos vies respectives pendant cette période de confinement, que nous avons décidé de monter cette séance photo collaborative. Julien était confiné chez sa sœur, dans les Pyrénées, dans son Van, Sioux The Bus pendant les 2 derniers mois.

Il me parait la beauté de ces montages et cette vue incroyable qu’il avait sur les neiges éternelles. Ces journées étaient rythmées entre retrouvailles en famille et travail du bois pour sa nouvelle marque en cours de développement « Wild Spoons ».

Il nous semblait avoir déjà le lieu, mais également les alliances qu’il proposa rapidement de fabriquer lui-même dans un bois récupéré lors d’un de ces nombreux voyages en Inde. »

L’amiance

« Nous cherchions une ambiance nature et sauvage, avec un bel elopement sur les hauteurs des montagnes. Inspirés par cet environnement, la roche, le bois et surtout par ces belles lueurs de coucher de soleil, nous avons ainsi choisi les prestataires et créateurs en fonction. L’idée du tipi nous a rapidement traversée l’esprit comme une évidence mais nous le voulions beaucoup plus moderne et surtout à l’image de ce shooting : « épique » . On décida donc de l’accessoiriser d’une boule à facette de 50cm. L’ambiance « disco mountain » était alors installée dans nos esprits. »

« Lorsque la créatrice Elisa Ness a généreusement accepté de nous suivre sur cette belle folie, nous savions que ce projet allait nous animer et réellement nous inspirer. Elisa Ness c’est un duo mère et fille et surtout beaucoup de douceur et de talent. Nous avons choisi deux robes extraordinaires de sa collection dont cette pièce exceptionnelle avec ces jeux de transparence et ses plumes qui virevoltent lorsque le vent se lève.

Nous avons demandé à Floriane, Undixneufseptembre de nous suivre sur cette aventure. Le bouquet devait donc traverser la France entière et surtout être résistant au changement climatique. Nous avons évidemment choisi les fleurs séchées, nous souhaitions un petit bouquet qui puisse être pratique et surtout ton sur ton car nous savions que la robe d’Elisa Ness était déjà parée de petits détails. »

« L’organisation n’a pas été une mince affaire puisque nous ne savions pas exactement si celle-ci allait réellement être possible et surtout quand est ce que nous allions enfin réussir à tous se réunir. Entre dates de déconfinement, disponibilités de chacun et météo capricieuse, nous avions là un beau défis qui a révélé la motivation de chacun.

L’essentiel était alors de trouver un couple, un vrai. Quoi de mieux que de vrais amis également ? Il y a quelques temps, Julien a croisé la belle Toulousaine Cassandre sur les routes de Bretagne lors d’une rencontre entre nomades. C’est emplie de motivation et de bienveillance que Cassandre et Baptiste ont ainsi accepté de se dire « oui » en haut des montagnes. »

L’équipe était pratiquement au complet et nous avons rapidement eu envie de profiter de cette ambiance « VanLife » pour utiliser Sioux The Bus pour les préparatifs de nos 2 mariés. L’histoire d’Anouk et Sam débutait alors sur le Col d’Aspin.

La papeterie, réalisée d’une main aiguisée par Audrey a été également un véritable coup de cœur. Elle a rapidement cernée l’ambiance particulière de cet elopement et nous a concocté un travail à la hauteur de nos envies et particulièrement personnalisé. Elle a écrit une véritable histoire rythmée d’amour et de poésie dont en voici un aperçu : « Anouk & Sam ont débuté leur histoire par le plus grand des hasards sur les bancs du lycée. Lui comme médusé, n’osait poser les yeux sur elle. Lui, comme médusé n’osait poser les yeux sur elle. Elle, si apprêtée qu’on eut cru à un déguisement, se demandait pourquoi il ne la voyait pas…

Après 10 ans, 5 déménagements, 15 359 kms en train, 1 chien, 5 plantes et 2 apocalypses, Anouk lança « Et si on se mariait ? » ! »

Le mot de la fleuriste (un dix neuf septembre) : « Pour les fleurs, des teintes neutres, un joli dégradé, du blanc pur au beige sable. Des textures et de la délicatesse. J’ai construit u bouquet de mariée avec de la profondeur et des nuances, un mélange de forces et de tendresse. Le tout pour se marier avec la nature sauvage du paysage »

Crédits

Robe: Elisa Ness | Accessoires: Horticulture en Papier & Jeannette Atelier | Mise en beauté: Sarah Fekir | Alliances: Wild Spoons | Photographes : Julien Navarre & Margaux Gatti | Fleurs: Undixneufseptembre | Lieu: Col d’Aspin | Faire part et papeterie : Allons-y Alonso |

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Recherchez en tapant un mot-clé et appuyez sur Entrée pour commencer la recherche.