Un mariage en rouge en Bourgogne

Ils se sont rencontrés à l’école, et sont en couple depuis la terminale. Treize ans et une petite Emma plus tard, My Hang et Bastien se sont dit oui il y a quelques mois en Bourgogne… Un mariage photographié par Coralie Lescieux que vous pourrez d’ailleurs retrouver à nos côtés en février prochain à LOVE.ETC !

« Nous nous connaissions de vue depuis le collège via David, un des deux témoins de Bastien avec qui je jouais de temps en temps au tennis. Puis nous nous sommes retrouvés dans la même classe en première, au lycée et c’est là qu’on a commencé à se parler. Notre histoire aurait pu ne jamais démarrer : je me souviens très bien que le jour de la rentrée, en regardant la liste des élèves de ma classe, j’ai dit à ma copine « oh non, on est avec David et Bastien ». Il faut savoir qu’à l’époque ces deux-là étaient des vrais « terreurs » de classe. Mais l’année passant, nous avons appris à nous connaître et à s’apprécier. « 

« En rentrant d’Asie, où Bastien s’est rendu pour un gros projet, au printemps 2016, on s’était dit que c’était le bon moment pour fonder une famille. A notre très grande surprise à tous les deux, je suis tombée enceinte rapidement. Et puis, janvier 2017, il m’a organisé une charade à travers les rues de notre quartier à Lausanne qui nous a menés vers le lac où il m’a (enfin) fait sa demande. »

« Etant enceinte et avec des jobs prenants, on s’est dit que si on voulait se marier l’année suivante, il nous fallait quelqu’un pour nous aider. Et c’est là que Sarah, ma témoin, m’a conseillée de contacter Kristell de l’agence A Very Special Day basée à Genève. On l’a rencontrée et le feeling est tout de suite passé : Kris est pleine de pep’s et nous correspondait bien. Français mais habitants en Suisse depuis plus de 10 ans, nous avons souhaité se marier d’abord civilement en Suisse en petit comité, puis réunir tous nos amis et famille pour une grande fête en France. D’ailleurs, on a bien fait car après avoir vécu le civil on s’était dit que c’était trop bien et trop court mais qu’heureusement on avait la deuxième partie qui arrivait. »

« Nous avons choisi la Bourgogne pour deux raisons simples : le vin de la région qu’on apprécie et la localisation juste parfaite, quasi pile au milieu entre la Suisse et la région parisienne où vit quasiment toute la famille de Bastien.

Kris a fait une première sélection de lieux répondant à nos critères puis nous en avions visité deux. Et nous sommes tombés amoureux d’une grande demeure de maître avec son espace forestier, qui nous offrait un cadre idyllique pour notre mariage avec beaucoup de verdure et d’intimité. Elle nous donnait la possibilité d’accueillir sur place notre famille proche et nos témoins. Avec l’aide de Kris on a ensuite petit à petit construit notre univers. Bien que Kris était là pour nous aider, on tenait à créer nous-mêmes nos save-the-date et faire-parts. On souhaitait aussi s’occuper des boissons : en effet, nous connaissions un très bon vigneron à Nolay, rencontré lors d’un salon en Haute-Savoie, et nous avons souhaité qu’il soit de la partie. Et puis c’était un bon prétexte pour retourner dans son domaine pour goûter de nouveau ses vins et refaire notre stock par la même occasion. Pour le champagne, idem, nous avons travaillé avec la maison Pol Cochet que nous avions rencontré par le passé et gardé en mémoire la qualité du produit. Le reste des prestataires ont été conseillés et/ou dénichés. Notre leitmotiv : bien manger, bien boire, bien rigoler. Pour les parents avec enfants en bas âge, nous avons fait appel à des éducatrices et pour que tous puissent rentrer en sécurité un système de navette avait été mis en place. C’était notre façon à nous de remercier nos amis et familles. »

« Nous sommes arrivés vendredi dans l’après-midi et on a pu s’installer tranquillement. Le soir, on a mangé à la bonne franquette (grosses marmites de pâtes carbo sans les lardons oubliés de la liste de courses) avec les personnes sur place et quelques autres amis arrivés ce soir là. Bastien et moi avions fait une soirée tranquille mais nos amis avaient déjà démarré les hostilités. »

« Puis le jour J arriva enfin ! et wow que du bonheur ! Tout n’était pas parfait avec des petits couacs par ci par là et le stress mais nous avons pu vivre la journée qu’on voulait avec nos amis et notre famille ! Avoir Kris à nos côtés tout le long du processus a été la meilleure des décisions qu’on ait prise. Elle a pu coordonner les prestataires et s’appuyer sur nos témoins pour l’aider. Nous avons pu profiter un maximum de notre journée. »

« L’église était à environ 20 minutes de la demeure : mon ami du lycée Alexander m’y a conduit avec mon papa dans sa vieille Rolls Royce qui par hasard était aux couleurs de notre mariage. Quand on est arrivés devant l’église, les invités étaient encore sur le parvis, on a donc fait un petit tour et on s’est arrêté une quinzaine de minutes sur un parking. Pour me faire déstresser il m’a fait boire sur le parking un petit shot de porto sorti de nulle part. Effectivement, cela nous a tous fait du bien ! »

« A partir de ce moment-là tout s’est déroulé à grande vitesse. La cérémonie avec son lot de surprises et d’émotions, le retour à la demeure pour lancer le cocktail et les photos. Puis le repas dans cette magnifique tente cristal en plein milieu des arbres. Et pour finir, la fête jusqu’au petit matin.

Pour pouvoir profiter encore plus de notre entourage, un brunch était prévu le dimanche : rien de mieux qu’un bon burger pour les lendemains de soirée servi par un food truck du coin ! Il faisait beau, on mangeait par terre sur des couvertures. Un moment tranquille qui nous a aussi permis de retrouver notre petite Emma. Certains jouaient au Mölkky, d’autres lézardaient sur un transat, encore du bonheur ! Nous avions préparé des Hangover kits et on pense qu’ils ont bien servi ! »

« Puis, on a terminé notre weekend de mariage comme on l’a commencé : avec un petit groupe d’amis proches. On a quitté les lieux du mariage en fin d’après-midi pour passer la nuit vers Beaune et le lundi on a fait tous ensemble quelques caves avant de repartir chacun chez nous. Belle façon de clôturer un weekend merveilleux : être avec des gens qu’on aime. Encore merci du fond du cœur à nos amis et familles d’avoir été présents à nos côtés. »

Un souvenir en particulier

« Pour My : Tout le weekend a donné son lot de souvenirs et bons moments. Donc difficile d’en donner qu’un. Mais je me souviendrai longtemps de deux choses : Mon émotion en voyant Bastien m’attendre au bout de l’allée dans cette église. Elle a été plus forte que ce que je m’y attendais. Je ne suis pas chrétienne et j’ai accepté de me marier à l’église pour Bastien car pour lui c’était important. Mais je n’aurai pas pu le faire si on n’avait pas eu un prêtre comme Amédée, qui a donné les cours de catéchisme à Bastien. Ce fut pour moi une belle rencontre. La préparation de notre mariage était basée sur des discussions ouvertes et j’ai apprécié de passer ces moments.

Notre danse pour ouvrir le bal sur un morceau joué au piano par David : un moment rien qu’à nous.

Pour Bastien … »Difficile de sortir un moment parmi ce week end hors du temps. Même si cela reste un peu cliché, l’entrée de My dans l’église aux bras de son père restera le point culminant en termes d’émotions. L’autre période qui m’a marquée est la séance de photos avec tous nos proches, famille et en intimité My et moi. »

un conseil à partager avec les futurs mariés

« Pour la cérémonie religieuse, il était prévu que notre prêtre passe des chansons et il nous avait dit qu’il s’occupait de tout. On était bien content d’enlever cela de notre « to do  list ». Mais le jour J on a découvert qu’il pensait qu’on les prenait nous ! Donc pas de musique ! Pas grave, notre témoin qui avait préparé des morceaux au piano pour nous a improvisé et joué certains morceaux et le prêtre a chanté ! Donc un conseil, avoir toujours les choses à double. Si vous vous mariez dans une tente cristal en septembre, pensez au temps en fin de soirée : il peut faire froid. Prévoyez le chauffage en quantité suffisante et quelques couvertures ! »

les adresses

Robe: Laure de Sagazan chez Ayo Mariage (Genève) Chaussure de la mariée : Rachel Simpson chez Ayo Mariage | Mise en beauté: Poudre de Fée et Souffle d’Hair | Costume: Sandro | Accessoires: noeud papillon et bretelles Le Colonel Moutarde | Chaussures : Bobbies | Photographe: Coralie Lescieux | Fleurs: Lilas Wood | Lieu: Demeure privée en Bourgogne | Traiteur : Kook’in by La Charme | Wedding planner : Kristell A Very Special Day | DJ:  L’atelier des Emotions| Déco: A Very Special Day | Faire part : création faite par nous-mêmes / papeterie : save the date et Beaver Wood | Pièce montée : Cakes in the city |

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Latest Stories

Search stories by typing keyword and hit enter to begin searching.