Nastasia et Timothée ont imaginé un mariage qui leur ressemble. 35 invités, leurs amis et familles les plus proches, une cérémonie avec une vue sur le Mont-Blanc et quelques jours ensemble à partager des souvenirs. Ils nous racontent leur histoire et leur mariage dans un chalet de montagne en Haute-Savoie immortalisé par Labo n°3 .

La rencontre

« Il y aurait eu mille raisons pour que nous ne nous rencontrions jamais, mille raisons pour que ça ne marche pas, mais il faut croire que Paul Eluard avait vu juste, « Il n’y a pas de hasard dans la vie, il n’y a que des rendez-vous »… Alors, après un mois à se jauger, sans trop se parler, à se tourner autour, en essayant de se cerner, il ne suffit finalement que d’une soirée impromptue et de quelques verres de rhum pour que l’étincelle s’allume. Un petit déclic, trois fois rien, … un peut-être, un « on verra bien »… Des doutes, des espoirs, des peurs mais un feeling tout de suite évident et une volonté commune : voir où cela pourrait bien nous mener, pas à pas, sans prise de tête.

Les semaines sont vite devenues des mois, le feeling est devenu de l’amour, et l’évidence n’a fait que se confirmer petit à petit : nous nous rendions meilleurs quand nous étions ensemble, la vie semblait tout à coup plus drôle, plus colorée et les projets qui nous semblaient jusqu’alors impossible, devenaient peu à peu réalité. Au travail, dans la vie ou en montagne, nous formions une équipe de choc, un binôme fusionnel et efficace, complice et naturel.

Il nous aura fallu un an pour être sûrs de nous, un an pour nous avouer enfin l’évidence (et un an aussi pour enfin révéler notre relation au sein de la petite entreprise dans laquelle nous travaillions, ce qui fut un grand moment !). Mais après ça, tout a coulé de source ; un emménagement, des voyages, des aventures montagnardes, des projets, un mode de vie plus écologique, puis un déménagement, un chez-nous et une boule de poil pleine d’amour venu compléter le tableau. Mais surtout, surtout,  une infinité d’amour de rires, de discussion et de complicité, qui nous comblent chaque jour un peu plus et nous donnent confiance en la suite de notre grande aventure. »

Le jour du mariage

« Avant même une quelconque demande en mariage, nous parlions déjà du lieu qui nous plairait, des invités avec qui nous aimerions partager ce grand jour, de l’ambiance que nous souhaitions… Mais entre grand mariage et petit mariage, le choix était difficile. Puis à force d’en parler, et en écoutant nos cœurs, nous nous sommes finalement vite rendus compte qu’un grand mariage ne nous correspondait pas. L’idée d’un petit mariage montagnard a doucement fait son chemin dans nos esprits, nous ravissant de plus en plus à mesure que nous y réfléchissions. Et une certaine pandémie mondiale a eu le mérite de nous conforter dans notre choix. C’était acté, nous ferions un petit mariage « écolovely » sur 4 jours, au cœur de la montagne.

Les préparatifs ont été un pur bonheur (il faut dire qu’un mariage à 35 personnes nécessite bien moins de logistique, de stress et de prise de tête qu’un grand mariage). Nous avons fait le maximum nous-même, et nous avons eu le bonheur d’avoir du renfort le week-end précédant le mariage, avec un enterrement commun de vie de garçon et de jeune fille (complètement surprise) qui a rameuté nos amis les plus proches pour nous aider dans les derniers préparatifs. »

« Le vendredi nous avons récupérer les clefs du chalet et avons attaqué la décoration avec quelques amis. Nos invités sont arrivés progressivement en fin d’après-midi, après une jolie balade de 30 minutes dans la forêt, ponctuée de panneaux fléchés et d’un petit jeu que nous avions préparé. Une fois le chalet atteint, ils ont pu découvrir la vue Mont-Blanc qui nous avait tant séduite, avant de s’installer dans leur chambre et de découvrir les petites attentions que nous y avions laissées. Le soir, l’ambiance était aux retrouvailles, aux rencontres, et les sourires étaient sur toutes les lèvres, à notre plus grand bonheur ! Une petite bulle de joie s’était créée, sublimée par une soirée fondue, et une pièce montée de pastèque et de fruits frais, faîte avec amour par nos soins. S’en sont suivis quelques jeux autour du feu de camp, puis, hop, tout le monde au lit pour être en forme le lendemain.

Le samedi matin, nous avons préparé le petit déjeuner pour tout le monde. Chacun s’est levé à son heure et les rires emplissait déjà la pièce principale. Puis chacun a vaqué à ses activités, selon ses envies et son humeur du jour : jeux en bois, badminton, balançoires, balade, papotage, peinture,… De notre côté, nous avons finalisé les derniers détails avec l’aide nos témoins (et des talkies-walkies que l’un d’eux avait eu l’excellente idée de ramener et qui nous ont bien servi) avant d’aller doucement nous préparer en passant par la case coiffure/maquillage sur le balcon vue Mont-Blanc. »

« Nos mamans étaient chargées de superviser le déjeuner : un grand buffet canadien (pique-nique participatif) pour lequel chacun avait amené un petit quelque chose à partager. Bon, comme il fallait s’y attendre, le buffet était pantagruélique et… magnifique ! Encore un bon moment d’échange et de partage sous le soleil. Une fois le repas terminé et rangé, il était déjà l’heure pour chacun d’aller se préparer. Voir tant de robes et de costumes en pleine forêt, nous a beaucoup fait un sourire… Nous étions dans le juste, ce mariage était bel et bien à notre image !

Quant à nous, nous nous sommes éclipsés dans une jolie clairière pour aller nous changer, loin du tumulte des préparatifs, dans un petit écrin de nature et de calme. Un moment rien qu’à nous, ressourçant et plein de tendresse (capturé avec brio par notre photographe d’ailleurs !). Puis nos témoins ont escortés nos invités jusque dans le champ en contre-haut où nous avions tout installé pour notre cérémonie d’engagement. Et nous avons fait notre entrée aux bras de nos parents, pour ce grand moment d’émotions, d’amour et de promesses. Après avoir retracer notre histoire et partager tout le sens de notre engagement dans notre cérémonie laïque, nous avons fait résonner nos OUIIII dans la montagne environnante. Puis nous sommes redescendu au chalet pour le vin d’honneur (préparé par notre traiteur) et nous avons pu prendre le temps de savourer la présence de chacun de nos invités. »

« La pluie s’est finalement immiscée dans la fête, mais pile au bon moment, il était temps de passé à table… allez hop, tous au chaud à l’intérieur. La soirée s’est ensuite enchaînée, entre bon petits plats et jeux animés par nos témoins, première danse et piste de danse !  Vers 4h du matin, le dancefloor s’est vidé peu à peu, laissant place à une ambiance cosy autour du poêle à bois, avant d’aller se coucher, le cœur gonflé à bloc !

Le lendemain, tout le monde s’est retrouvé autour d’un brunch préparé avec soin par notre traiteur. La pluie battant son plein dehors, le chalet s’est vite transformé en un refuge animé, et des petits groupes se sont créés naturellement. Certains jouaient aux cartes ou à d’autres jeux divers et variés, d’autres papotaient, d’autres encore chantaient et jouaient de la guitare, chacun à son rythme et au gré de ses envies.  Puis la météo s’est faite plus clémente et nous avons pu lancer le jeu de piste que nous avions prévu autour du chalet. Le reste de l’après-midi s’est poursuivi dehors, dans une ambiance de colonie de vacances intergénérationnelle, chaleureuse et conviviale, jusqu’à ce que l’odeur des lasagnes végétariennes rassemblent à nouveau tout le monde à l’intérieur pour la dernière soirée au chalet, une fois encore, peuplée de rires et de jeux.

Enfin, le lundi, les tenues décontractées du dimanche ont fait place à des vêtement un peu plus élégants pour se rendre à la mairie afin d’officialiser définitivement notre union. »

Un moment en particulier

« Sur quatre jours, il y a eu tellement de moments incroyables, comment choisir ? Nous avons adoré les préparatifs et l’arrivée au compte-goutte de nos invités le vendredi, leurs yeux émerveillés devant ce lieu extraordinaire, leur bonheur communicatif d’être là, et le temps que nous avions à consacrer à chacun d’entre eux. Quant au samedi, notre moment rien qu’à nous au cœur de la forêt pour les préparatifs a été une vraie bulle de tendresse que nous ne sommes pas prêt d’oublier. Mais elle n’était rien comparée à notre échange de vœux, dans ce cadre montagnard qui a tant de sens pour nous, au milieu des personnes que nous chérissons le plus au monde.  Et puis, quel bonheur de pouvoir prolonger le plaisir et l’émotion sur deux autres journées magiques ! »

Un conseil à partager

« Si nous avions un conseil à donner aux futurs mariés c’est d’être fidèles à eux même et de suivre leur cœur et leur instinct. En choisissant un petit mariage montagnard à notre image, nous étions pleinement alignés avec nos valeurs, pleinement nous-même le jour J, nous n’avions pas l’impression de jouer un rôle ou de nous donner en spectacle, nous étions nous, tout simplement, avec tout ce que cela comporte de beau et d’émouvant !

L’autre conseil que nous pourrions leur donner est également de s’entourer de prestataires qui résonnent avec leurs valeurs, en qui ils ont pleine confiance et sur qui ils pourront réellement compter.

Et enfin, si c’était à refaire, nous resterions sans aucune hésitation sur un mariage de plusieurs jours ! En nous couchant le samedi soir, c’est la première chose que nous nous sommes dîtes « ouah c’était génial, mais heureusement qu’il y a demain, c’est passé trop vite ! ».

Finalement, nos conseils pourraient se résumer ainsi :  savourez, vibrez, aimez, soyez vous-même et rayonnez ! »

Les prestataires recommandés par les mariés

Lieu : Le cornillon à Cordon | Traiteur : Elise Schmitt, Cuisine Partagée | Photographe : Morgane Brasier – Labo n°3 | Cérémonie laïque : La fabrique à souhaits | Fleuriste : Flora Dorez  – Fougères & Tralala | Alliances : Séverine – Endé création | Pièce montée de fromage : Fromagerie Kobel | Vin : Domaine de Montirius |

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Vous aimerez aussi
  1. Duflos dit :

    Bonjour, nous sommes sur un mariage similaire et nous aimerions poser quelques questions aux jeunes mariés. Serait il possible d’avoir un contact ? Merci beaucoup.
    Marion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Recherchez en tapant un mot-clé et appuyez sur Entrée pour commencer la recherche.