Un mariage champêtre au Château de Planchevienne en Bourgogne Franche-Comté

Un mariage champêtre au Château de Planchevienne en Bourgogne Franche-Comté - Photos : Clarisse et Johan - Blog mariage : La mariée aux pieds nus

Une sublime arche fleurie, un rituel d’arbre planté et lancé de pelotes de laine pour clôturer leur cérémonie,  aucun doute possible, ce moment laissera de jolis souvenirs à ceux qui l’auront partagé. Angélique et Romain nous racontent leur mariage champêtre au Château de Planchevienne en Bourgogne Franche-Comté photographié par Clarisse et Johan ( que vous pourrez rencontrer le dimanche 30 janvier prochain au festival mariage love.etc ) .

La rencontre

« Sex and the city. C’était le thème du gala de fin d’année de mon école lorsque je l’ai quittée. Pour l’occasion, j’avais bouclé mes cheveux et mis la robe que ma mère portait à mon baptême. Bustier, blanche, avec de grosses fleurs bleu-violacé. De son côté, Romain se rendait au gala de sa future école. Il ne connaissait presque personne et s’est retrouvé avec un membre de l’équipe pédagogique. C’est comme ça, que nous avons été présentés. Deux minutes… Juste le temps d’un bonjour et d’une photographie.

Des mois plus tard, Romain comme tout nouvel élève, devait se faire gentiment bizuter pour être intégré. Le hasard faisant bien les choses, il fallait que je dépose un document au secrétariat ce jour-là. Nous nous sommes croisés mais il ne m’a pas reconnue lorsque je suis allée vers lui.

Peu de temps après ça, une amie m’a proposé de la rejoindre à une soirée étudiante, mais j’hésitais car je ne connaissais pas ceux qui recevaient. Elle m’a dit que toute l’école serait là, que je passerai inaperçue dans la masse. Jusqu’à ce que je m’approche du bar où il se trouvait, souriant. Ses mots « Ca y est, je me souviens de toi au gala… tu avais tes cheveux bouclés et une robe blanche à grosses fleurs… » ».

La demande en mariage

« Quatre ans après le début de notre histoire, nous avons décidé de réaliser un rêve. Partir trois semaines, sur les routes de l’Ouest Américain. Nous avions, comme beaucoup, réservé un vol en hélicoptère au Grand Canyon pour contempler son immensité. Le spectacle qui venait de s’offrir à nous était bien trop grand, bien trop beau. Alors, une fois revenus sur terre, j’ai pleuré sans pouvoir m’arrêter. Romain, lui, attendait patiemment depuis le début du voyage le moment parfait pour faire sa demande. Devant mon émotion, il a su, ce devait être ici.

Le jour déclinait. Nous prenions des photos loin des autres touristes, assis, face au panorama quand Romain a insisté pour en prendre au moins une debout. Le retardateur enclenché, il m’a rejoint, m’a enlacé. Il m’a pris les mains, a posé un genou à terre. Tout est devenu flou comme si nous étions seuls au monde… Il ne restait plus que lui, vulnérable, attendant ma réponse. Et moi le souffle coupé mais plus seulement à cause du paysage. Surprise, je lui ai demandé à plusieurs reprises si c’était une blague, ce qui nous fait beaucoup rire maintenant.

J’ai fini par dire oui. Et comme toujours, un signe, un moment de grâce… Une biche et un cerf sont apparus avant que l’on rentre. Comme un écho au faon gravé sur la médaille qu’il venait de m’offrir. »

Les préparatifs du mariage

« En rentrant de notre voyage, nous avions hâte d’annoncer la nouvelle à nos proches. Romain avait précieusement gardé le secret sauf pour mes parents car c’était important pour lui de leur demander leur bénédiction.

Une fois notre cercle dans la confidence, nous avons cherché un lieu proche de l’Allier, charmant, avec une âme et de la pierre. On est allé visiter le nôtre sans grande conviction car jusque-là, il manquait toujours des critères. En le découvrant, nous en sommes simplement tombés amoureux…

On s’est mis à imaginer une ambiance surannée, douce, naturelle avec des fleurs façon jardin anglais. Des mouchoirs anciens et brodés. Des roses et des verts tendres. Des objets chinés. Beaucoup de lumières chaudes.

Et surtout, on souhaitait que l’amour porté à chacun de nos invités transpire et se décuple. C’est une des raisons qui nous a fait choisir la cérémonie laïque, beaucoup plus personnelle et touchante à nos yeux. C’était un saut dans l’inconnu mais le pari a été réussi. »

Le jour du mariage

« Créer une vraie communion autour de nous, c’est ce qui nous importait le plus. On a donc décidé de scinder notre mariage en deux parties.

On a choisi la douceur de la maison de mes parents et les chênes de la forêt de Tronçais comme écrin, pour notre premier week-end. Une ambiance sans chichi, autour d’un barbecue, où nos familles et amis les plus proches pourraient faire connaissance et créer ou renforcer leurs liens.

Ils ont tous été formidables. Grâce à chacun d’entre eux, tout dépassait nos espérances. Et moi, qui disais que la mairie n’était qu’une formalité… C’est une erreur, quand on repense aux nombres de larmes de joie qui ont été versées.

Le week-end suivant, nous étions plus nombreux mais toujours aussi unis. Nous avons commencé par notre cérémonie laïque qu’on espérait émouvante et drôle grâce à notre lancé de pelotes de laine. Les invités étaient un peu dubitatifs au départ mais ils se sont vite pris au jeu et nous en ont beaucoup parlé. Une fois la soirée lancée, nous sommes sortis dans le parc et un feu d’artifice surprise nous attendait. C’était magique, nous sommes tous retombés en enfance. »

Un moment en particulier

« La cérémonie laïque et surtout se découvrir. Je n’oublierai jamais le visage de Romain, l’éclat de ses yeux surtout, et à quel point, je l’ai trouvé beau à cet instant précis.

Notre première danse. Tout a disparu derrière un voile. Il n’y avait plus que nous deux, la musique, nos alliances, ce lien qu’on a décidé de sceller pour ne jamais le laisser faner. »

Un conseil à partager

« Bien s’entourer. Choisissez des proches qui vous supportent quoi qu’il arrive, qui vous aime foncièrement envers et contre tout. De même pour les prestataires, choisissez des personnes avec qui vous êtes à l’aise plutôt qu’un tarif.

Conseil atypique mais pas des moindres : au début de l’année de votre mariage, consultez le calendrier des postes pour la météo. Elle est indiquée à la semaine mais elle est presque toujours juste. Ça vous permettra de savoir si vous devez prévoir un plan B, en cas de mauvais temps annoncé, si vous prévoyez des moments en extérieur.

Ne pas hésiter à faire appel à un vidéaste. C’est un budget supplémentaire mais ça vaut vraiment le coup. Émotions assurées à chaque visionnage.

Anticiper un maximum pour pouvoir lâcher prise le jour J et ne pas avoir de regrets. Quoi qu’il arrive, vous oublierez des choses, mais tout sera parfait malgré tout grâce à la vague d’amour que vous recevrez. »

Les prestataires recommandés par les mariés

Photographes : Clarisse et Johan | Vidéaste : Less is more | Lieu : Château de Planchevienne | Traiteur : Les tabliers rouges | Fleuriste : Lilas Wood | Son et lumière : Black Hole Evenement | DJ : Big Micke | Chanteurs : Mélissa Rivière | Papeterie : Graphikkart (faire parts) & Rosemood (menus) | Robe : Margaux Tardits chez Olympe Mariage Lyon | Costume : Blandin & Delloye Clermont-Ferrand | Alliances : Myrtille Beck | Coiffeuse : Le fauteuil de Chloé | Mouchoirs brodés : Les grands mouchoirs | Cadeaux des invités : La fabrique à sachets & Tookie | Location chaises : MP Location

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Recherchez en tapant un mot-clé et appuyez sur Entrée pour commencer la recherche.