Un mariage coloré au Château de Tauziès dans le Tarn

Un mariage coloré au Château de Tauziès dans le Tarn - Photos : Meryl M Photographie - Blog mariage : La mariée aux pieds nus

S’inspirer de son histoire, incorporer des détails personnels qui évoquent leurs familles, leurs vies, et imaginer un mariage qui leur ressemblait vraiment, en s’affranchissant des codes, et en laissant libre cours à leurs envies. C’est le pari réussi de nos deux amoureux du jour ; Adeline et Billy, qui partagent avec nous leur mariage coloré au Château de Tauziès dans le Tarn photographié par  Meryl M Photographie

La rencontre

« Billy et moi nous connaissons de vue depuis le début des années 90. Quand il fait son entrée en sixième, je suis déjà en quatrième. Au coeur de l’adolescence, nos différences d’age et de taille sont bien trop importantes, mais ça ne m’empêche pas de le trouver super craquant avec sa coupe au bol et son regard rieur.

Je crois pouvoir dire qu’il me plaisait déjà, pourtant rien ne nous prédestinait à devenir mari et femme. Après plusieurs rendez-vous ratés à différentes époques de nos vies et des parcours différents, nous nous sommes retrouvés l’année de mes 30 ans, lors d’une fête chez un ami. C’était le printemps. J’élevais seule ma fille Hanaé de 8 mois, lui, vivait sa vie de roots ; pourtant, ce jour là, chaque élément, chaque mot, chaque musique semblaient nous rapprocher l’un de l’autre. Rien n’était plus évident que ce « nous » naissant. Nous avons échangé notre premier baiser le jour de la fête de la musique. L’année suivante nous aménagions dans notre maison et accueillions Candice. Ensemble nous avons découvert la liberté. Celle de faire des choix qui nous ressemblent, de lier des amitiés qui nous portent ou défaire des liens qui ne nous correspondent plus. Je crois que cette liberté, c’est ce que nous possédons de plus précieux ensemble. Nous avons vécu des moments durs, d’autres plus légers. Nous avons aimé, construit, grandit, fait des choix et beaucoup ri aussi… 2010 a transformé nos vies. Depuis on improvise et j’aime follement vivre cette drôle et imparfaite aventure avec lui. »

La demande en mariage

« Une demande insolite, spontanée, dénuée de tout romantisme. Un genoux à terre, dans la cuisine un soir d’hiver, entourés de nos filles sur-excitées et d’un aligot saucisse.
( J’ai lâché un «c’est une blague?? » tellement l’événement me paraissait improbable. Mais non c’était une vraie demande affranchie de toute convention ). Nous nous sommes mariés civilement en plein confinement le 24 avril 2021. La célébration s’est faite dans le respect des règles imposées par l’actualité, en très petit comité avec nos témoins et leur conjoint.e. Nous avons passé notre nuit de noces dans un rayon de -10km, au Château de Tauziès.

Ce que nous avons aimé : c’est avoir su faire de cette période, un moment fort, dont le souvenir prendrait le pas sur la contrainte. »

Les préparatifs du mariage

« Le calendrier des réservations pour la saison 2022 était déjà bien rempli par les reports des mariages de 2021 alors nous avons pris le parti de nous marier en semaine. Nous ne voulions pas attendre un an de plus pour faire la fête avec ceux que nous aimons. Le temps passe trop vite et emporte beaucoup de choses avec lui alors nous nous sommes dépêchés de trouver une date qui ne prive pas nos amis de vacances d’été et qui puisse s’aligner à une certaine anagogie. Le mercredi était un bon jour. Un jour 6 en numérologie, était parfait. Nous avons donc fêté notre amour et ceux qu’on aime le mercredi 20 juillet 2022.

Je m’attache à la symbolique des moindres détails. Ce qui me tenait à coeur c’est que tous nos choix pour ce jour puissent être porteurs de sens pour Billy, moi, nos familles et nos ancêtres.

Billy est anglais, je suis française issue d’une famille aux origines pluri-culturelles, nous tenions à faire honneur à cette mixité. Nous avons trouvé le point d’harmonie dans les fleurs. L’avantage de se marier à 40 ans c’est le fait de n’avoir à répondre à aucune injonction.
Evoluant dans le milieu de l’événementiel, nous avons choisi les prestataires avec qui nous allions vivre cette journée sans hésitations, ils font tous partis du Festival Nos Jours heureux. Nous avions besoin de professionnels sensibles au beau dans le fond et la forme en qui nous pouvions avoir confiance et parler de nos attentes en toute transparence. »

« Après le choix du lieu qui était pour nous une évidence (cadre, situation, nombre d’hébergements, sécurité), nous avons lancé la production du Save the Date pour permettre à nos convives d‘anticiper leur organisation. Cette étape à marqué le premier pas de notre réflexion créative.

L’axe central était trouvé : l’ex-voto symbole de gratitude présent sur ma bague de fiançailles Poinçon22, un monogramme à l’anglaise et des fleurs.

La deuxième étape que nous avons validé : le traiteur. J’ai rencontré Laura (Le Car’table) sur un shooting culinaire et j’ai immédiatement aimé son approche du métier. Elle aime le bon, l’art de la table et adore explorer la gastronomie hors frontières ; elle était faite pour nous ! Il nous tenait à coeur de préparer un mariage conscient et responsable. Le dîner était un moment clef de la soirée et nous souhaitions que notre choix fasse consensus : pas de porc, pas de boeuf dans le respect de la saison et de nos contraintes budgétaires. Laura nous a guidé et nous avons opté pour une proposition colorée, hors des sentiers battus, qui donne la primeur aux saveurs. La rencontre avec Laura est un véritable coup de coeur, elle dépoussière les codes du catering, son approche est intelligente, ouverte et créative.

Se marier à 40 ans passés implique souvent un grand nombre d’enfants. Nous avons des adolescentes (ou presque) et il nous tenait à coeur de les impliquer dans cette aventure. On tenait à ce qu’elles puissent profiter pleinement de ces moments avec leurs potes (fils et filles des nôtres). Nous avons opté pour un food truck qui rendrait la soirée plus cool pour eux et leur permettrait d’être autonomes. »

« Une fois l’étape du menu validée, nous nous sommes sentis libérés et prêts à avancer sur tous les autres pôles. Nous avons imaginé notre faire-part comme une déclinaison du Save The Date et y avons ajouté des symboles comme les clefs secrètes qui raconteraient une part de notre histoire et révèleraient un peu de nous. Nous avons été inspiré par la carte du Tarot « Le monde ». Chaque fleur a soigneusement été choisie selon son langage, comme pour nous porter chance. Les hirondelles évoquent Portugal et aux marins que nous sommes (nous naviguons tour à tour sur des eaux souvent calmes et parfois agitées) . Nous avons utilisé le bestiaire pour représenter nos filles (Les doudous qu’elles ont chacune choisi dans leur petite enfance et qui les suivent encore sont un panda et un singe). Le smiley, le yin et le yang, le peace and love transmettent un message clair quant à l’intention que nous donnons à la fête et créent un anachronisme avec le style, on trouvait ça plutôt fun ! « Love is all » en bas de page agit comme un mantra et fait écho à la chanson de Roger Glover.

L’autre moment fort sur lequel nous ne voulions pas faire impasse : la cérémonie. Delphine, notre officiante s’est beaucoup investie à nos côtés pour créer un moment simple qui puisse entrer en cohérence avec tout ce que nous sommes. Nous avons conçu notre rituel de toute pièce. Nous voulions pouvoir conserver un souvenir physique de ce moment qui s’intègre à notre univers. Nous avons demandé à nos papa de faire un discours et à nos témoins et amis les plus proches de prendre une fleur d’illusion et de la déposer dans le globe de mariée chiné sur le Bon Coin. Ce globe était disposé sur une table que nous avons sur-cyclé avec les assiettes de seconde main qui nous sont parvenues cassées. On crée grâce à ce qui est brisé. On cimente.

Le souvenir de ce moment accompagne notre quotidien et c’est ce qu’on voulait.Nous avions échangé nos alliances lors de notre mariage civil alors nous avons décidé de sceller l’amour que l’on se porte tous les 4 avec des bracelets brésiliens faits par Hanaé. Puis nous avons tissé la toile en distribuant des bracelets rouge à chacun de nos invités pour leur signifier le lien qui nous uni. L’ambiance a été portée par Bob Marley et son « Is this love ». La musique et les fleurs ont été un trait d’union tout le long de la journée. »

« Billy s’est rapidement lancé dans le brassage de sa cuvée spéciale qui servirait de cadeau invité, moi dans la création de ma robe avec la géniale Magalie de l’Atelier 3C à Gaillac. Je ne souhaitais pas me marier en blanc car cela n’avait aucun sens pour moi, j’avais envie d’une robe qui me ressemble complètement, avec des fleurs et des sequins, qui épouse mes lignes arrondies sans les alourdir. Magalie a réalisé ce rêve grâce à son écoute et sa bienveillance. Notre collaboration a été d’une fluidité étonnante alors que nous ne nous connaissions pas. Ces moments passés ensemble ont fait naitre en moi l’envie de travailler de nouveau ensemble.

Autre étape non moins importante : l’ambiance musicale. Nous avons choisi DJ Soul Safari pour son univers Reggae, Soul, Funk et son inspiration années 90. Nous voulions entendre des musiques qu’on écoute à la maison, qui font partie de notre vie ou ont marqué des époques importantes : les Toots and the Maytals, Randy Crawford, Zé Maria, Les Red Hot, 2Pac, Bill Whiters, Bobby Womack… Billy et moi avons choisi chaque chanson ensemble, une à une. Pour ma part je tenais à ouvrir le bal avec mon père sur la version de Franck Sinatra et Antonio Carlos Jobim de « The Girl of Ipanema » et enchainer sur « My Love » de Minnie Rippert avec Billy. Ce que les photos ne disent pas : Dans l’euphorie et les effluves d’alcool, Billy et moi n’avons pas dansé ensemble. Un vrai regret. Une fois la soirée lancé, les chevaux n’avaient plus de brides !

Nous avons pris beaucoup de plaisir à chiner, concevoir et créer ensemble toute la décoration de cette journée. Nous avons mis un peu plus d’un an à trouver les assiettes, les nappes et les serviettes blanches que nous avons teinté en bleu. Ma maman a cousu 50 coussins avec le tissus d’ameublement de ma grand mère pour que les enfants puissent être confortablement assis dans l’herbe. C’était important pour nous d’inscrire notre fête dans une démarche éco consciente en évitant au maximum le gaspillage et les déchets. Nous sommes parvenus à relever ce challenge sans faire impasse sur le plaisir d’imaginer de jolis détails. L’arche de la cérémonie a été réalisée avec les chutes de tapisserie de mon bureau. Nous avons imaginé les attentions pour nos invités comme de véritables goodies du packaging de la bouteille de bière, à celui de la bougie, en passant le badge smile et le gobelet réutilisable. C’était la première fois de ma vie que je me lançais dans un travail de design sans brief client, juste pour le plaisir. J’ai vécu ce moment comme une parenthèse créative, cette liberté m’a fait un bien fou ! »

« La dernière étape que nous avons bouclé quelques jours avant le mariage ce sont les fleurs, que nous voulions françaises, vivantes, vibrantes et de saison (des Roses Piaget du Var, des Roses trémières de jardin, du Bougainvilliers, de l’Alstromeria, de l’Achille, des Cosmos du Tarn, des Clématites, de l’Hortensia, du Dahlia, de l’Asclépia, de l’Oxypetalum) même si nous avons fait une exception avec quelques merveilles exotiques (le Gloriosa et l’Heliconia). C’était beau !!! J’ai adoré mon bouquet dont la couleur des fleurs était parfaitement raccord aux nuances de ma robe. »

Le jour du mariage

« La journée est passé en un claquement de doigts sous une chaleur de plomb avec les gens qu’on aime. Des moments riches en émotion, galvanisants, simples. On s’est totalement laissés portés par l’ambiance. Après tant de mois passés à réfléchir aux moindres détails, voir les sourires sur les visages de ceux qui comptent et sentir nos invités partager notre bonheur était incroyablement bon ! »

Un moment en particulier

« L’instant précieux passé avec mes demoiselles d’honneur juste avant de descendre l’allée.

Entendre mon papa nous dire qu’il nous aime, percevoir ses larmes et sentir mon émotion monter pendant la cérémonie.

Avoir la chance d’écouter Jimmy chanter pour nous.

Sentir une incroyable énergie et vouloir que ça ne s’arrête jamais. »

Un conseil à partager

« Restez vous-même, et pensez ce grand jour comme la plus énorme fête que vous serez amenés à organiser de votre vie.

Créez une ambiance qui vous ressemble, ne vous souciez pas des codes esthétiques à la mode.

Choisissez des prestataires en qui vous pouvez avoir totale confiance et que vous pouvez transporter dans votre univers. Choisissez votre photographe avec soin et parlez-lui de vos attentes, les photos sont précieuses.

Le jour « J » lâchez prise, il y aura toujours un inattendu, un oubli ou un petit détail qui vous chagrinera : c’est la vie et ce n’est pas grave parce-que tout le reste sera génial.

Si vous avez un peu de budget, ne faites pas impasse sur une Wedding Planner, car même si vous avez un grand sens de l’organisation, laisser la gestion du jour « j » à des mains expertes est la garantie du « no regrets ».

Cette journée passe a une vitesse folle, tout le monde nous l’avait dit et pourtant c’est un euphémisme.
Et surtout, préparez votre ouverture de bal. »

Les prestataires recommandés par les mariés

Lieu de réception : Chateau de Tauzies | Photographe : Meryl M Photographie | Déco, carterie et goodies Adyliu | Panneaux colorés Nadège Rosada – Soflex |  Bière : William Dottridge Daddy is in the kitchen | Fleurs : Dans le jardin des amoureuses |Vaisselle, textile et objets chinés : Fogueira | M obilier et éclairage : By Jimmy | Cérémonie : Delphine Goudy – D We | Conseils bienveillants last minutes de Adeline Roux | Traiteur (cocktail + dîner) Le car’table | Traiteur enfants : La petite crêperie | Vin : Marlène – Melle Carafe | DJ : Laurent – Soul Safari | Photocabine : Clicomatic |  Robe de mariée : Magalie Calado | Mise en beauté : Sarah Fekir | Manucure : Véronique Hibert | Bague de fiançailles : Poinçon 22 |  Alliances : Gemmyo | Voiture : Jim Strzeclzcyk – Jim’s Custom | Vidéo : Kevin Abélard | Patisserie : In fine Patisserie |

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Recherchez en tapant un mot-clé et appuyez sur Entrée pour commencer la recherche.