Soledad et Jonathan ont imaginé un mariage simple et bohème. Un mariage célébré dans un bastidon plein de charme construit par le marié et ses frères. Ils partagent avec nous le récit de cette si jolie journée photographiée par Juli Etta.

La rencontre

« Nous nous sommes rencontrés en août 2016, un soir d’été à Ramatuelle, dans le sud de la France. C’était la nuit des étoiles filantes… Nous avons passé une superbe soirée où nous avons vogué entre la plage et les villages provençaux. La connexion s’est tout de suite produite entre nous et depuis nous ne nous sommes plus quittés ! »

La demande en mariage

« Jonathan a fait sa demande le soir de mon anniversaire à Londres. Il s’est légèrement mis la pression toute la journée… Il voulait trouver le moment et l’endroit idéal. Il a même hésité à faire sa demande dans un taxi Londonien (j’aurais beaucoup aimé !). Finalement, une fois rentrés à l’hôtel, il m’a demandé de fermer les yeux et quand je les ai ouverts il m’a tendu la bague ! Il l’avait trouvée la veille dans une bijouterie pendant que j’avais le dos tourné. »

Le lieu du mariage

« Nous nous sommes mariés dans le domaine familial de Jonathan, un coin de paradis préservé dans le haut Var, où Jonathan et ses frères ont construit un Bastidon avec des techniques anciennes, en pierres et à la chaux. Les collines sont façonnées en restanques, ces terrasses provençales, vestige de la culture agricole d’antan. Depuis, la nature a repris en partie ses droits : oliviers, pins et genévriers ont poussé. Dans un coin du terrain il y a une petite roulotte de forains des années 20. Lorsque je suis arrivée pour la première fois dans ce lieu magique, j’ai tout de suite ressenti, que je faisais partie de cette belle famille.« 

Les préparatifs du mariage

« Par soucis d’économie, nous avons voulu, dans un premier temps, assurer nous même au maximum l’organisation du mariage. Finalement, nous nous sommes pris au jeu de vouloir créer pour nous deux mais aussi pour nos futurs convives un événement unique à notre image. Nous avons tous les deux les mêmes goûts et nous partageons la même vision du mariage. Nous n’avons donc pas eu à faire de compromis dans nos choix ! Depuis plus d’un an, nous avions prévu de nous marier le 20 juin 2020, et comme tout le monde, nous avons été surpris par l’arrivée du confinement. Pendant des semaines, nous avons été envahis par le doute et finalement, la décision de maintenir notre mariage à cette date nous paraissait la plus juste. Le dernier mois de préparatifs a été un véritable marathon pour rattraper le temps perdu du printemps. Les jours ont défilé et nous avons tout donné pour que tout soit au plus proche du mariage dont nous rêvions depuis si longtemps. »

La décoration du mariage

« Nous sommes partis sur une thématique bohème chic. Là aussi nous avons tout fait au maximum par nous-mêmes. Nous avons tous les deux la passion des brocantes, et en un plus d’un an, nous avons chiné notre décoration. Les meubles, la dentelle, les chaises, les tables et toute la vaisselle ancienne ont été choisis par nos soins. Nous nous sommes depuis pris de passion pour les assiettes, les verres, et l’argenterie de la Belle Époque. Nous avons également fait des économies en faisant nous-mêmes la décoration florale. Nous avons cueilli dans la nature des fleurs séchées, du blé ou des pampas et nous avons pris beaucoup de plaisir à confectionner des dizaines de bouquets pour décorer les tables et le lieu. Je tenais également à ce qu’il y ait un véritable salon autour de la piste de danse, nous avons disposé des bottes de paille recouvertes de plaids, de vieux boutis de coussins et de drapés en dentelle, pour que tout le monde puisse s’asseoir et discuter autour d’un verre. »

Le jour du mariage

« Avec les restrictions sanitaires, nous ne pouvons pas être très nombreux dans la mairie, nous avons donc décidé de faire un « First Look » au Bastidon après les préparatifs à l’étage de la maison. Nous sommes ensuite partis en direction de la mairie de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume en Alfa Roméo vintage pour le mariage civil. Pour que tous nos invités puissent apprécier la cérémonie, nous avons choisi de faire la remise des alliances au Bastidon familial après la cérémonie civile. A notre retour, un groupe de musique Jazz Manouche, les Basilic Swing, jouait sur la terrasse de la roulotte, un véritable voyage dans le temps ! Nos papilles ont été ravies par Citron Pavot, un traiteur avec qui nous avons eu beaucoup de chance de travailler. Nous gardons aussi un merveilleux souvenir de notre escapade avec Juli Etta pour notre séance photo dans les champs de blés, au coucher du soleil. Nous n’étions que tous les trois et après toute la pression que nous avons eue, ce beau moment nous a permis de prendre une bouffée d’air à deux. Le reste de la soirée s’est déroulée comme nous l’espérions et nous nous sommes couchés, heureux, dans la suite nuptiale que nous nous sommes fabriqués et décorés de dentelles, de bougies et de voilages, à l’étage du Bastidon. Nous avons vraiment passé une journée inoubliable et ensoleillée.« 

Un souvenir en particulier

« Nous n’avons que de bons souvenirs ! Le moment du First Look au Bastidon … nous attendions de vivre ça avec impatience.. Lorsque nous nous sommes retrouvés tous les deux dans la décapotable pour faire le trajet jusqu’à la mairie. Les retrouvailles avec nos invités, l’ambiance du dîner avec toutes les bougies, lumières, la musique.. et de voir nos familles et amis avec le sourire, après les mois difficiles que nous avions tous vécus, ça n’a pas de prix! »

Un conseil à partager avec les futurs marié.es

« Nous avons eu un mariage qui nous ressemblait vraiment. Nous voulions faire des économies et nous avons donc fait le choix de faire les choses le plus possible par nous-mêmes. Il y a beaucoup d’avantages à cela : le plaisir de le faire à deux, la satisfaction de réaliser son rêve à 100%. Pour autant, nous ne pensions pas que ça nous prendrait autant de temps et d’énergie. Sur les trois dernières semaines de préparation, nous n’avons pas eu une minute pour nous reposer.

Notre conseil serait donc de faire par vous-mêmes ce qui vous semble essentiel et prioritaire et pour le reste il faut savoir déléguer à des gens de confiance, des proches, les témoins par exemple, pour que vous puissiez aussi vous reposer avant le jour J. »

Les prestataires recommandés par les marié.es

Lieu : Domaine familial, Barjols, Var | Traiteur : Citron Pavot | Photographe : Juli Etta | Robe de la mariée : Jocelyne Lecomte à Loches | Chaussures – Jimmy Choo | Coiffure : Delphine Medeschini Barjols | Makeup : Cédric Lanappe Paris | Costume du marié : Dal Moro à Aix en Provence | Chaussures – Ollygan
 | Orchestre : Basilic Swing | Fleurs : les mariés  | Décoration maison disponible à la location : La belle époque |
Faire-part et papeterie : Glamprint

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Recherchez en tapant un mot-clé et appuyez sur Entrée pour commencer la recherche.