Un mariage simple et éco-responsable à La Réunion

Un mariage simple et éco-responsable à La Réunion - Photos : Abigaïl Morellon - Blog mariage : La mariée aux pieds nus

Dans leur vie de tous les jours, Mathilde et Vincent ont depuis longtemps adopté une consommation locale et raisonnée. Il était donc évident pour eux d’organiser un mariage simple et éco-responsable à La Réunion, sur laquelle ils résident. Ils partagent aujourd’hui avec nous le récit de leur histoire photographiée par Abigaïl Morellon.

La rencontre

« Vincent et moi c’est une vieille histoire d’amour. Nous nous sommes rencontrés en 2010, lors d’un feu de camp. On s’est doucement laissé tomber amoureux. Notre histoire s’est arrêté subitement à la fin de l’été car je devais quitté l’île pour poursuivre mes études en métropole. Nous n’avons pas gardé contact, il est parti au Canada l’année suivante.

Fin 2015 de retour sur l’île natale après mes études et un tour du monde, je croise l’un de ses amis et futur témoin, qui me dit que Vincent est à la Réunion et qu’il serait très content de me voir. On reprend contact, et on se retrouve autour d’un diner au restaurant à se raconter ce qui s’était passé pendant tout ce temps et ce que l’on était devenu. Il n’avait pas changé, moi non plus, on avait juste grandit. Si le destin nous a séparé auparavant c’était pour qu’on se retrouve ce jour là. Depuis plus rien ne nous sépare. »

Les préparatifs du mariage

« Nous avions deux ans pour organiser ce mariage. Nous avons commencé à nous pencher sur la question sérieusement au début de l’année 2019, après moult réflexions et digressions.

Nous avons d’abord trouver de lieu de réception : j’ai découvert la superbe maison d’un collègue au début de l’année. C’est une grande maison de changement d’air des années 60 avec un grand jardin, des petites terrasses et des coins intimes un peu partout, de la verdure et des plantes tout autour, un camphrier énorme avec une vue sur la mer, dans les hauteur de la capitale, parfait pour échapper la chaleur du début de l’été, un charme fou qui m’a tout de suite séduite ! Ça y est le lieu est tout trouvé, les idées se mettent en place doucement : ce sera une garden party, puis les jeunes continuerons la soirée jusqu’au bout de la nuit.« 

Dans notre vie de tout les jours, nous essayons de consommer intelligemment : acheter local, recycler, réutiliser, emprunter, acheter d’occasion… Il était évident pour nous qu’il fallait faire la même chose pour notre mariage. La vaisselle vintage, les napperons, vases et autre objets décoratifs ont été chiné aux brocantes, chez Emmaus ou acheté d’occasion. Les fleurs ont été cueillis par nous même les dimanches lors de ballade, sur le bords des routes, dans les ravines, dans les jardins de nos proches et acheté au marché puis séchés. Vincent a fait tous les bouquets ainsi que monté et décoré l’arche de toute pièce. Ma robe a été faite avec un styliste local, car je tenais à participer à la création et la réalisation et y apporter ma touche personnelle. Graphiste que je suis j’ai créer toute une identité visuelle pour notre mariage et ainsi pu personnaliser plusieurs éléments, car c’est dans les détails et accessoires que se trouve la touche personnelle d’un mariage.

Exit le buffet et le plan de table, nous avons opté pour un apéritif dinatoire sur du mobilier de toutes les tailles, ainsi chacun est libre de s’asseoir où bon lui semble. L’après-midi a été animé par une partie de loto, l’occasion de faire gagner des cadeaux aux invités dans une ambiance festive. »

« Nos amis sont formidables, il nous ont énormément aidés. C’est là qu’on reconnait les vrais amis. Ils ont tout fait pour que ce jour soit parfait. Chacun a participé à sa manière et c’était très important pour nous, que les invités ne soient pas juste là pour manger. Alexandra a cousu les broderies sur ma robe et ma veste, Pauline a fait ma couronne de fleur et la boutonnière du marié que nous avons pu reproduire pour les témoins, mères, soeur et père, mon parrain a fournit le vin, nos parents nous ont aidé financièrement à payer le traiteur et le mobilier, Jerome a participé au buffet et nous a prêter son brasero, Paulinette a animé une partie de loto de folie, Thibault a installé les lumières, le témoin et consort ont fait le jardin et monté le mobilier, Laurent et son groupe ont enflammé le dancefloor, tout ceux qui sont passé par le duty free en venant au mariage ont pris une bouteille d’alcool pour notre bar, Clément a fait le dj plus tard dans la soirée, plusieurs invités et prestataires nous ont offert des lots pour le loto…

Nous nous sommes vraiment senti soutenu, sur tous les fronts. On nous a donné beaucoup, on espère avoir réussi à rendre autant. »

La robe de mariée

« J’ai pris du temps à trouver ma robe, j’avais beau en essayer aucune ne me convenait, aucune coupe ne ressemblait à ce que je voulais et ne mettait en avant ma morphologie de la bonne manière. J’avais songé depuis le début à faire appel à un couturier, histoire de mettre en avant un talent réunionnais. Il se trouve qu’Hervé était dans la classe de Vincent en petite section, j’avais vu ces pièces perfectionnistes lors d’une exposition, le monde est petit. Nous avons imaginé ensemble la robe. Et doucement elle prenait forme devant mes yeux, et sur moi. J’ai dessiné et réalisé les broderies couleurs or. Je sais faire beaucoup de chose mais coudre n’est pas mon fort, Alexandra a fait le gros du travail, elle m’a aussi donné des vrais perles de culture et les a ajouté sur la robe pour lui donner ce coté scintillant et précieux que je voulais. »

Le jour du mariage

« C’était plein d’amour et de sourires, on a senti qu’on était entouré de personnes qui nous aime et c’est rare de sentir autant d’amour en une seule fois. Beaucoup d’émotions tout le long de la journée, surtout lors de la cérémonie laïque. Les discours étaient solennelles et remplis d’amour mais aussi de quelques blagues, une occasion rare de dire aux autres qu’on les aime, un exercice difficile mais émouvant qui nous a touché du fond du coeur. Des grands moments de rigolade durant le loto, qui s’est fait en créole, français et anglais, des déceptions pour certains toujours à deux doigts de la victoire et des grandes joies pour les autres. De même pour le lancer du bouquet, où j’ai invité les hommes à prétendre au bouquet, et ça n’a pas manqué ! »

Un conseil à partager avec les futurs marié.es

« Organisez un mariage qui vous ressemble, n’ayez pas peur de faire les choses vous-même. N’ayez pas peur de briser les codes, e t surtout ne pensez qu’à vous même. C’est votre grand jour, tout le monde est là pour vous, et si vous voulez que votre mariage soit comme ci et non comme ça, personne n’a rien à y dire. Entourez vous d’une équipe de choc, que ce soit des prestataires de confiance, ou des amis dévoués, ils sont tous là pour vous aider à faire que cette journée soit mémorable. »

Les prestataires recommandés par les marié.es

Photographie : Abigaïl Morellon | Cérémonie laïque : M&Vous | Robe de la mariée: MMC Mermainiac | Création graphique : Atelier Tadam | Costume du marié : Sandro Paris | Noeud papillon : Mr Bow | Bouton de manchette et broche personnalisée : Une jolie attention | Fleurs et déco : Les mariés | Mobilier : Les rencontres alternatives | Musicien : Kanasel | Alliances : Samy Bijouterie | Wedding cake : Delices d’Elyss

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Latest Stories

Search stories by typing keyword and hit enter to begin searching.