Des préparatifs marqués par les restrictions liées au Covid et un couvre feu à 23heures n’ont pas entamé l’enthousiasme et le bonheur de Camille et Quentin qui ont, aidés de leurs proches, imaginé un superbe mariage en Corse.

De la création de cette sublime robe de mariée signée Thérèse Chopinet à leur cérémonie religieuse en extérieur à San Ciprianu, ils partagent avec nous leur mariage et leur belle histoire photographié par Gwendoline Noir.

La rencontre

« Nous nous rencontrons en 2008, sur la terrasse d’un café à Lille avec des copains. Nous sortions tous les deux d’une relation avec le cœur assez attristé… Mais notre rencontre matche direct : un coup de foudre, dirait-on. Nous étions très jeunes à l’époque, il était donc important pour nous de continuer à vivre nos vies de jeunes : faire la fête, voir et revoir les copains, voyager, et encore faire la fête ! Nous avons chacun voyagé de notre côté ; des voyages de 3, 6, 8 mois… Nous avons donc enchaîné pas mal de relations à distance. Ce n’était pas facile, c’est vrai, mais qu’est-ce qu’on ne regrette pas ! Nous avons appris à nous aimer davantage, à nous manquer, nous désirer et apprécier encore plus nos retrouvailles. Ensemble, nous sommes passés de lycéen à bachelier et d’étudiants à diplômés ! Après 7 ans de relation, nous voilà fin prêts pour la réelle indépendance et pour notre première cohabitation à Paris. »

La demande en mariage

« L’été 2019, mes beaux-parents venaient tout juste de finaliser la construction de leur maison secondaire, tant rêvée et attendue, sur l’île de beauté, la Corse ! C’était notre premier été en famille dans la maison. Un matin, Quentin me dit « Demain, nous allons nous lever tôt. Je t’emmène faire une balade à cheval. Mais je ne te dirai pas où. » J’étais si contente !!!!! Depuis toute petite, j’adore monter, ayant moi-même pratiqué l’équitation pendant des années. J’ai réussi à transmettre ce plaisir à Quentin, et du coup, dès que nous voyageons, nous nous organisons une belle balade à cheval lorsque cela est possible. Le matin du dimanche 18 août, nous arrivons au ranch San Diego, non loin de Bonifacio. La responsable nous explique qu’un groupe de 6 personnes avait décommandé la balade la veille, et que par conséquent, nous serions que tous les deux ! MAIS QUEL DOMMAGE ! (bien entendu, au fond, nous étions ravis comme tout !) La balade commence dans le maquis, incroyable. La vue, les odeurs, le soleil… Nous arrivons sur la plage du Maora. Nous descellons. Nous retrouvons la responsable du ranch qui nous propose de préparer les chevaux pour une baignade, pendant que nous en profitions pour nous balader dix minutes le long de la plage. On marche ensemble, main dans la main. Le long des rochers, je vois un petit panier garni. A peine le temps de voir qu’à l’intérieur de celui-ci il y a une bouteille de Champagne, je me retourne, et je vois Quentin à genoux sur le sable avec un écrin. Ouaw ! Rien que de l’écrire, j’en ai encore des frissons. C’est un moment indescriptible et inoubliable. Sa voix, ses mots, ses yeux qui scintillaient… c’était fou. Le comble, c’est qu’une photographe se cachait dans le maquis à ce moment-là, et a pu immortaliser ces instants. Après 20mn de black-out total, nous remontons sur nos chevaux et nous nous baignons avec eux, dans une eau translucide, sur une plage pratiquement déserte. Nous plongeons du dos de nos chevaux, bref, le paradis ! « 

Les préparatifs du mariage

« Nous fêtons nos fiançailles au mois de novembre 2019. Un mois après nos 10 ans de relation. Ça y est : l’aventure commence. Au fond de nous, nous rêvons tous les deux d’un mariage en Corse. Cette île, sur laquelle Quentin a passé pratiquement toutes ses vacances d’été étant petit, sur laquelle nous nous sentons si bien, et surtout, sur laquelle la demande en mariage a eu lieu. Nous sommes réellement tombés sous le charme d’une paillote restaurant sur la plage de San Ciprianu, le VIP Beach. La beauté et simplicité du lieu, entre mer, rochers et maquis ! Nous bloquons notre date : ce sera le 18 juin 2021. 19 mois d’attente, c’est long ! Mais ça vaut le coup, on en est sûr. Cela nous permet de pouvoir anticiper et d’avoir le luxe de chercher et trouver nos prestataires. Une prestation super importante pour nous, était le/la photographe. Quentin, étant lui-même photographe, autant vous dire que nous avions de réelles attentes. En cherchant, fouinant et fouillant, nous sommes tombés sur le travail de Gwendoline Noir. Coup de cœur. Un traitement doux, et en même temps avec du caractère ! Des photos spontanées et non posées. Il n’y a pas à dire : ses reportages racontent une histoire. On lui a donc demandé si elle voulait bien raconter la nôtre. « 

La recherche de la robe de mariée

« Après plusieurs essayages réalisés à Paris, mes idées s’éclaircissent. Je souhaite faire du sur-mesure. Avoir MA robe, celle dont les détails n’appartiennent qu’à moi. Je fais la connaissance de Mathilde, créatrice de la marque Thérèse Chopinet. Le feeling opère. Elle comprend mes idées, voit tout à fait là où je veux en venir. Mathilde réalise plusieurs croquis, nous échangeons beaucoup et un vrai processus de création s’accomplit. J’écoute attentivement ses conseils. Je décide de vivre cette expérience de création de robe de mariée pratiquement « seule », car il était important pour moi d’aller au bout de mes idées et de ne pas me laisser influencer par quiconque. Je mets seulement ma sœur en confidence, ce sera la seule personne qui connaîtra la robe. J’ai réellement apprécié ce processus de création du début à la fin, c’était très excitant. »

Les préparatifs et le jour du mariage

« Etant donné que nous avions communiqué la date assez tôt, la plupart de nos invités ont pu s’organiser en amont pour profiter d’une semaine de vacances. Notre famille, ainsi que la majorité de nos amis sont restées avec nous la semaine précédant et suivant notre mariage. Cela nous a tous permis de partager de bons moments ensemble, de prendre le temps, avant les deux D-Days ! (Mariage + rebond). Nous avons pu tous mettre la main à la pâte en organisant des ateliers (ateliers livrets de messe, plan de table, cadeaux de table, centres de table, bouquets de fleur… etc.) Nous avions décidé de réaliser pas mal de choses nous-mêmes. J’ai la chance d’avoir une belle-mère créative, toujours prête à en découdre et surtout avec pleins de belles idées ! Les préparatifs se sont alors passés entre famille proche et témoins, au soleil, non loin de la piscine. Que demander de plus ?

Evidemment, la pandémie du COVID est passée par là…Nous avions un couvre-feu à 23h. Cela dit, nous sommes tout de même conscients de la chance que nous avons eue. Comparé à d’autres couples, qui ont été contraints de reporter leur mariage, parfois même plusieurs fois… Quand l’annonce du couvre-feu est tombée au mois de mai, nous avons pris la décision d’avancer le mariage pour en faire un mariage de jour. Nous avons avancé notre messe religieuse à 11h, initialement prévu à 16h. À la suite de la messe, s’enchaînait le déjeuner. Courant de l’après-midi, nous avions des discours, baignades pour certains, danses pour d’autres… cocktail dînatoire en fin de journée et fête jusque 23h. Une journée bien remplie ! Un format qui changeait, dans lequel nous avons eu beaucoup de compliments, car il est vrai que nous profitions autrement de la journée. Nos invités ont pu profiter davantage du cadre, les pieds dans le sable ! »

Un moment en particulier

« Après une année 2020 et un début d’année 2021 plutôt chaotique, entre confinement, déconfinement et reconfinement, le mariage était pour nous un vrai bol d’air frais, remplie d’amour et de joie. Nous étions si heureux de partager ces moments avec nos proches et de retrouver tout le monde.

Pour nous, tout était dingue. Mais bien évidemment, ça passe vite ! Trop vite ! Nous avons essayé de profiter de chaque instant, et ce, dès le début de notre séjour. Il est si touchant de voir toutes ces personnes se réunir pour vous, d’écouter leurs mots si bienveillants… L’un des moments les plus forts de notre mariage restera notre cérémonie religieuse, à l’Eglise en plein air de San Ciprianu.

Nous avons fait une préparation au mariage avec un Diacre et son épouse, durant plusieurs mois. Des soirées riches en échanges, partages et découvertes. Nous avons pris le temps de préparer cette cérémonie avec attention : le choix des textes, des chants… Nous souhaitions une cérémonie joyeuse, authentique, et surtout, qui nous ressemble. Ce moment était si intense… « 

Un conseil à partager avec les futurs marié.es

« Allez au bout de vos idées, de vos envies ! Faites quelque chose qui VOUS ressemble ! Nous pensons fortement que les codes sont désormais révolus, et c’est tant mieux. N’oubliez pas que vous faites cela pour vous et personne d’autre. Profitez-en pour vous retrouver à deux, et pour vous rappeler pourquoi vous faites cela. Honorez cette magnifique décision qu’est l’engagement. »

Les prestataires recommandés par les mariés

Robe de mariée : Thérèse Chopinet | Chaussures de la mariée : Flordeasoka | Double peigne : Les Couronnes de Victoire | Coiffure et Maquillage : Frédérique Grondein | Costume du marié : Suit Supply | Chemise du marié : The Nines | Chaussures du marié : Artigiano del Cuoio | Photographe : Gwendoline Noir | Lieu de réception : VIP Beach, Corse |

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Recherchez en tapant un mot-clé et appuyez sur Entrée pour commencer la recherche.