7 conseils pour organiser un mariage éco-responsable

Si consommer de manière responsable semble être devenu une mode pour certains ces dernières années, la question de l’écologie doit être considérée avec le plus grand sérieux aujourd’hui. Parce que chaque geste en faveur de l’écologie compte, certains mariés ont à coeur d’organiser leur mariage de manière éco-responsable. Alors aujourd’hui, nous vous livrons 7 conseils pour adopter une démarche éthique dans l’organisation du plus beau jour de votre vie.

Consommer local

Et oui, organiser un mariage eco-responsable, cela passe d’abord par une volonté de consommer local, et de saison ! Pour les fleurs comme pour votre dîner, il paraît indispensable de s’attacher au savoir-faire local et surtout à la saisonnalité de votre mariage. Choisissez des prestataires qui travaillent de manière responsable, et qui privilégient le circuit court, la culture raisonnée, et ne vous laissez pas seulement guider par l’aspect esthétique de leur travail. Attention, on peut tout a fait faire responsable ET esthétique, et heureusement ! Et nous vous conseillons de vous attacher à des deux préoccupations ! Exit les pivoines au mois de septembre par exemple, ou les tomates en plein mois de décembre. Et si vous pouvez consommer bio, c’est encore mieux ! Une bonne idée pour être sûre d’avoir un bouquet de mariée et une décoration florale locale et de saison : récolter vos fleurs vous-même si vous avez la chance d’habiter à la campagne, offrir à vos invités des petites plantes que vous aurez bouturé vous-mêmes quelques mois avant le jour J.

Quand on parle de cadeaux d’invités et dans la même idée, n’hésitez pas à offrir à vos invités des cadeaux locaux, afin de réduire encore un peu l’empreinte carbone de votre mariage. Vous ferez ainsi d’une pierre deux coups, en faisant découvrir à vos invités un savoir-faire local, des saveurs qui leur sont inconnues. Nous vous parlions d’ailleurs dans cet article de nos meilleures idées de cadeaux d’invités comestibles, parmi lesquelles, des douceurs locales : caramels au beurre salé en Bretagne, Nougats de Montélimar, Huile d’olive, que de bonnes choses à déguster locales !

Choisissez bien vos prestataires

Le choix des prestataires est donc d’une importance capitale si vous voulez organiser un mariage eco-responsable. Vous avez l’ambition d’organiser un mariage respectueux de l’environnement, c’est bien, à condition d’être accompagné par des prestataires qui ont les mêmes préoccupations que vous ! Choisissez des professionnels que vous savez engagés, et n’hésitez pas à leur parler de votre désir de mariage responsable, pour être sûrs que vous êtes sur la même longueur d’onde.

Choisissez par exemple de travailler avec un traiteur qui propose des menus avec des produits de saison (oui, on en revient encore aux produits de saison, mais c’est bel est bien un des éléments centraux de la question du mariage responsable), avec des produits frais, locaux si possible, et qui respecte la chaine du froid et qui évite le gaspillage. Prenez garde aux surplus d’emballages et de contenants, et favorisez un menu où vous savez que vous pourrez réduire votre « empreinte déchets » : on privilégie le service sur de la vraie vaisselle au lieu des plats de service jetables, de même qu’on favorise les verinnes en verre et les vrais couverts à ceux en plastiques. Idem pour les verres, et à défaut, pourquoi ne pas miser sur des gobelets personnalisés et réutilisables, offerts à vos invités? De la même manière, on privilégiera les nappes et serviettes en tissus, plus élégantes et surtout qui nous permettent d’éviter le papier. On choisira de servir des eaux aromatisées aux fruits dans de belles jarres plutôt que des sodas dans des bouteilles en plastique, ou alors on les choisira locaux : limonade  ou colas artisanaux dans des bouteilles en verre par exemple. Bref, tous ces points, et j’en passe, sont à aborder avec le traiteur en amont du jour J, pour éviter les mauvaises surprises.

Faire attention aux déplacements successifs

A mariage eco-responsable, déplacement réduits à leur maximum, que ce soit pour vous, vos invités ou même vos prestataires. Choisissez un lieu de reception proche du lieu ou vous vous mariez, mairie ou église, pour limiter les gaz à effet de serre, mais aussi limiter le temps de trajet et ainsi profiter d’avantage de votre journée. Conseillez également à vos prestataires et vos invités de favoriser le co-voiturage pour se rendre sur le lieu de votre cérémonie et de votre réception. Et idéalement, encore une fois dans l’intérêt de la planète, mais également de vos invités, choisissez un lieu de réception assez grand pour pouvoir accueillir certains de vos invités à loger sur place. Ils profiteront ainsi plus de leur soirée tout en réduisant leurs déplacement, en plus sans prendre de risque sur la route, ce qui est un atout non négligeable.

Trouver des alternatives à l’achat

On ne s’en rend pas forcément compte, mais lorsqu’on organise son mariage, on en arrive assez rapidement au point où on fait la liste de tout ce qu’on a acheté, et de tout ce qu’il nous reste encore à acheter. Même étalé sur un an de préparatifs, bout à bout, la liste s’allonge encore et encore, et finalement de toutes ces choses qu’on achète, de quoi se resservira-t-on ? Et bien pas grand chose à vrai dire. Qu’allez vous faire de ces 100 bougeoirs qui sont tellement beau le jour J, mais qui prendront la poussière dans des cartons ? De même pour ces mètres de guirlandes lumineuses, ces vases et autres éléments de décoration. Alors trouvez des alternatives ! Louez votre mobilier, vos éléments de décoration, partez chiner dans les brocantes de votre région, empruntez à vos proches, il seront probablement ravis de contribuer à la décoration de votre mariage. Vaisselle de votre grand-mère, nappes de famille en lin de votre tante, ou bougeoirs de votre meilleure amie, n’hésitez pas à leur demander leur aide. Et après le jour J, faites le tour de tout ce que vous souhaitez garder (probablement peu de choses) et revendez-les. De nombreux mariés seront certainement ravis de pouvoir utiliser tout ça pour leur propre mariage.

Et pourquoi pas une robe de mariée responsable ?

Si on peut penser écologie pour les fleurs, le traiteur, la décoration et j’en passe, on peut également y penser pour sa robe de mariée ! Et oui, on oublie très souvent de le mentionner, mais créer une robe de mariée, ça porte malgré tout un peu atteinte à l’environnement si on n’y fait pas bien attention. Chutes de tissus inutilisées, provenance des tissus et traitements, tout ça pour une robe de mariée qu’on ne portera finalement qu’une fois. Mais aujourd’hui, de nombreuses créatrices ont choisi de créer de manière raisonnée, à l’instar des Maison Kamelion et Marielle Maury, dont vous avez pu découvrir les dernières collections sur le blog. Matières bio, robes pensées pour être reportées grâce à des pièces séparables, matières premiers labellisées, mode et éthique et esthétique, c’est bel et bien possible ! De même, pensez uprecycling lors du choix de votre robe : pourquoi ne pas porter la robe de votre maman, en lui redonnant une seconde jeunesse ? De nombreuses couturières en font leur spécialité, et c’est l’occasion à la fois de réduire vos frais, et d’apporter une véritable touche sentimentale à votre robe, plus qu’un vêtement, c’est un objet inter-génerationnel qui fera partie intégrante de votre grand jour.

Nous parlions précédemment des alternatives à l’achat, notamment concernant la décoration de votre mariage, mais vous pouvez également adopter la même démarche avec votre robe de mariée ! Aujourd’hui, il est de plus en plus fréquent de louer sa robe de mariée (oui oui, la louer) ou de l’acheter d’occasion. En plus de réduire considérablement vos frais, vous ferez un petit geste pour la planète, et c’est tant mieux. L’occasion pour vous de porter la robe de vos rêves, celle que vous n’auriez peut-être jamais pu vous offrir, et de dire oui à la mode responsable !

Une papeterie responsable

Faire-part et autre papeterie du mariage sont aussi un des postes auxquels il faut s’attaquer quand il s’agit d’organise un mariage éco-responsable. Vous ne voulez peut-être pas forcément opter pour le faire-part numérique, car vous tenez à l’aspect sentimental d’un faire-part qu’on reçoit dans la boite aux lettres et qu’on peut conserver, vous pouvez alors par exemple choisir de faire imprimer vos invitations, comme toute la papeterie du mariage sur du papier recyclé et biodégradable. Aujourd’hui, on trouve une vraie belle offre de papiers qualitatifs et respectueux de l’environnement, alors profitez-en ! Pensez également à vous renseigner sur les encres utilisées pour l’impression de vos faire-part, et à faire appel par exemple à des imprimeries labellisées responsables (label imprim’vert, papiers PEFC, etc.). Réduisez le nombre de cartons dans le faire-part et privilégiez par exemple la création d’un site web pour donner toutes les informations pratiques à vos invités, utilisez des timbres verts pour l’envoi, bref, des petites choses qui mises bout à bout réduisent votre impact sur l’environnement.

Pensez également nombre ! Réduisez au maximum le nombre d’impression en favorisant le partage et la mise en commun : un livret de messe pour deux, un menu par table, et évitez les marques places en papier, à moins de trouver une bonne idée pour les recycler. Misez par exemple sur des marques places à planter, imprimés sur du papier qui contient des petites graines. Ludiques, et responsables ! Vous pouvez également trouver des alternatives à tout ça, en misant sur un menu en grand format, placé à l’entre de votre salle de réception à côté de votre plan de table, et utiliser vos cadeaux d’invités (non emballés dans du plastique évidemment) comme marque places.

Organiser une journée simple et qui nous ressemble

Enfin notre dernier conseil et pas des moindres, pensez avant tout à ce qui vous fait plaisir à vous ! On vous le dit très souvent ici, mais ne faites pas les choses par convenance, ou parce que « normalement ça se fait comme ça » et « ça fait mariage ». Le pire que vous puissiez faire, c’est de donner de l’importance à des postes dont vous n’avez pas nécessairement envie, ou qui sont plutôt facultatif, qui allongeront la note et qui en plus augmenteront l’impact écologique de votre mariage. Less is more, et on ne le dira jamais assez. Vous avez envie d’un simple buffet de bons produits locaux pour le diner de votre mariage ? Faites-le, et ne vous obligez pas à servir à vos invités un dîner de 6 plats (d’avantage propice au gaspillage) si vous n’en n’avez pas envie. Envie d’un mariage en tout petit comité, d’une décoration la plus simple possible à l’image d’un simple dîner de famille ? Faites-le. C’est votre journée, c’est à vous qu’il appartient de prendre ce genre de décision. Permettez-vous de demander à vos invités de jouer le jeu du mariage responsable, c’est votre journée, et s’ils vous connaissent bien, ils sauront que c’est important pour vous.

Faites simple, pour le dîner, les fleurs, vos accessoires, votre papeterie, vous aurez moins de risque de tomber dans les affres du toujours trop qui peut jouer des tours lorsqu’on veut organiser un mariage éco-responsable.

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Related Posts
  1. Voilà un billet qui résonne totalement dans ma démarche créative. Pour ma part, je ne suis pas encore bio, mais plutôt par le don et je n’achète que le métrage le plus juste pour une robe afin de limiter les pertes. C’est chouette de voir que maintenant, les futures mariées prennent aussi conscience de la planète ainsi que la société en générale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Latest Stories

Search stories by typing keyword and hit enter to begin searching.