Un mariage simple dans les Landes

Margot et Thibault voulaient faire une fête pour célébrer l’amour. Ils voulaient faire un mariage simple, décontracté, dans les Landes région chère à leur coeur. Des histoires de magret, de diseur de bonne-aventure, de rosalie, ils partagent avec nous le récit de leur rencontre, et ce joyeux mariage photographié par Chloé Lapeyssonnie.

leur rencontre

« Thibault raconte : Eté 2014. Je travaillais dans un bar de saison en bord de mer dans les Landes. Le bar était au bout d’une longue allée en bois. Un jour en fin d’après-midi, alors que je faisais la mise en place pour mes cocktails, je relève la tête et là je vois au loin, une rousse à la démarche élégante et timide remonter l’allée en bois dans ma direction. Impossible de la quitter du regard… et là, elle s’approche de ma patronne de l’époque qui se tenait juste à côté de moi, pour la saluer car c’était une connaissance à elle. Je me suis fait une promesse à ce moment là : découvrir qui elle était !

Margot venait d’arriver pour faire une saison également, c’était un été de césure pour elle, originaire de Bordeaux mais habitant sur Paris depuis quelques années, elle était descendue pour échapper à la folie parisienne et faire un break dans son métier de Designer. »

Margot raconte : « De mon côté, je ne voyais rien ! Je débarquais dans cette station balnéaire et je n’avais qu’une idée en tête, faire le point sur l’endroit où je souhaitais vivre et comment je voulais vivre ma vie. J’adorais Paris pour mon travail mais je n’en pouvais plus de vivre sans la nature.

Au fil des semaines, j’ai remarqué les tentatives d’approches du beau barman surfeur tatoué et toujours pieds nus ! Mais c’était un barman, surfeur et tatoué le « cliché par excellence » et je n’avais pas le coeur à de nouvelles rencontres.

Nous avons fini par devenir amis et passé de longs moments à rire. On s’est aperçu que nous avions grandit dans des villes voisines, et avions beaucoup de connaissances en communs. Puis la fin de l’été est arrivée et je suis remontée sur Paris. J’ai recommencé ma vie à 3000 à l’heure et puis un matin… le déclic. J’ai pris toutes mes affaires et je suis redescendue vivre à Bordeaux. A ce moment là nous avons repris contact. On a mis du temps à s’apprivoiser, nous venions de deux mondes tellement différents ! Puis un jour, il m’a cuisiné un magret à quinze heures et je suis tombée amoureuse ! »

la demande en mariage

Nous nous sommes fait une promesse, Margot était pas loin de ses 30 ans et son rêve depuis 15 ans était de faire un jour le tour du monde. J’ai tout de suite adhéré à l’idée et nous avons commencé à économiser. Je travaillais de nuit, elle de jour, on se voyait peu mais on partageait beaucoup de rêves en communs. Puis j’ai participé à un concours de bartender, j’ai été sélectionné et Margot m’a aidé pour la dernière étape du concours. Il fallait imaginer un bar éphémère ! Margot étant designer dans l’évènementiel… ça tombait bien ! Nous avons gagné ! Le bar a duré pendant trois semaines à Paris et nous avons gagné assez d’argent pour partir 6 mois en sac à dos faire le tour du monde.

6 mois de voyage extraordinaire, on était des amoureux, des amis, des compagnons de route, des âmes-soeurs. Je crois que sans se le dire, nous avions la même idée en tête ! Si après avoir vécu ensemble, résisté à des rythmes de travail différents, travaillé ensemble au bar éphémère puis voyager ensemble pendant 6 mois … ça se passe toujours aussi bien … c’est qu’on peut se marier et envisager notre avenir ensemble ! »

« Le dernier soir du voyage, nous étions à Bali et nous avons mangé dans notre endroit préféré. En arrivant, il y avait des roulottes de liseurs de bonnes aventures ! En rigolant Margot dit : Après dîner on ira se faire tirer les cartes pour voir ce que l’avenir nous réserve !

Après dîner, nous y sommes allés, c’était tellement cliché qu’on en rigolait car ça se voyait bien que c’était peut-être la première fois que le « liseur » faisait ça de sa vie ! Il a dit à Margot : Tout ce que tu souhaites qui t’arrives en amour va t’arriver » Ni une , ni deux j’ai sauté sur l’occasion, je me suis mis à genoux, et je l’ai demandé en mariage.

C’était magique et très émouvant car elle n’y comprenait plus rien ! Elle pensait que j’étais de mèche avec le liseur, lui se disait que c’était bien la première fois qu’une de ses prédictions arrivait pour de vrai, et moi j’étais sauvé car j’avais déjà la bague depuis quelques jours mais je n’avais aucune idée de comment la demander en mariage ! »

le mariage

« On voulait faire un mariage décontracté. On voulait faire une fête pour célébrer l’amour. Notre amour mais aussi celui que nous avons envers nos amis et notre famille. L’idée d’avoir tous les gens que l’on aime au même endroit pendant tout un week-end était pour nous un rêve ! Nous aimons faire la fête et les bon repas c’est pourquoi on ne voulait pas que nos invités aient à prendre la voiture après la soirée. Nous avons donc dès les premiers jours cherché quel lieu pouvez accueillir le temps d’un week-end cette colonie géante !

On voulait un mariage sur deux jours, faire la mairie le vendredi en petit comité, une première soirée avec les témoins, frères et soeurs et cousins. Le concept de la cérémonie laïque au milieu de la forêt des landes correspondait tout à fait à notre état d’esprit et nos envies. On voulait que chacun puisse profiter de son weekend comme bon lui semble. En ce qui concerne le repas, Nous avons fait appel pour le cocktails et l’entrée au food truc el taco del diablo puis nous sommes passé à table pour le plat et le dessert pour manger du cochon à la broche fait par un chasseur du coin. »

le mariage civil

« Première émotion. On a décidé de se retrouver tous les deux devant la mairie et d’y aller main dans la main. Ces deux minutes où l’on a monté les escaliers pour arriver jusque dans la salle où se trouvait les invités et le maire … était très puissantes. Encore une fois, nous traversions une étape de notre vie main dans la main.

Nous avions fait le souhait d’échanger nos alliances lors de la cérémonie laïque. Donc pour la mairie, Thibault a eu l’idée que nous échangions un tatouage qui symbolisait notre rencontre, histoire d’avoir un acte symbolique ! Ce fut épique ! »

Margot : « Un moment qui a été très fort pour moi, c’est quand le maire nous a donné notre livret de famille. Un livret de famille ! Woahh. Là j’ai pris conscience qu’on était des adultes déjà car jusque là nous avions la sensation d’être encore des adolescents, et puis j’ai ressentie une sorte d’encrage en moi: cet homme que j’aime le plus au monde, celui avec qui je me sens la plus libre et la plus épanouie est désormais MA famille. J’en ai des frissons à chaque fois que je repense à ce moment ! »

Un moment en particulier

« L’arrivée à la cérémonie. Thibault était accompagné de sa mère, et de ces témoins qui formaient une ligne, portant tous un masque avec une photo de soirée de la tête de Thibault. A défaut de pouvoir arriver en carrosse (ironie), Margot est arrivée en rosalie avec ces témoins puis a rejoint le bras de son oncle et de son parrain, qui l’ont accompagné jusqu’aux bras de Thibault. »

« Le moment le plus fort pour nous a été la cérémonie laïque. Nous étions dans les herbes hautes, au milieu d’une foret de pins, et ce sont nos frères et soeurs qui nous ont mariés. Nous sommes les derniers de nos fratrie tous les deux et c’était important pour nous que ce soit eux qui aient ce rôle là car nous sommes très proches! Nos témoins, parents, parrains et amis de la famille sont venus nous faire un petit discours pendant la cérémonie racontant des instants de vies, des souvenirs, des anecdotes et tous nous ont déclarés leur amour. La cérémonie a duré 1H30, nous avons fait que pleurer ! Faire une cérémonie laïque permet de rendre cet instant tellement personnel et intense.

Nous nous sommes déclarés notre amour juste avant l’échange des alliances que nous avions gardés pour la cérémonie. Je n’ai jamais ressentie autant de bonheur, de sérénité. Quand j’écoutais Thibault parler… je me disais : mon dieu ! j’ai épousé la joie de vivre ! »

Un conseil à partager avec les futurs mariés

« On vous dira forcément de profiter à fond de votre conjoint ! Moi j’ai eu la sensation de ne voir que mon mari durant tout ce weekend de mariage et c’était génial, mais le super conseil … portez une attention particulière au choix de votre photographe ! Nous c’est le premier budget que nous avons booké. J’avais rencontré Chloé, 5 ans au paravant à un mariage d’amis à moi et quand nous avions reçu le lien pour aller voir les photos du mariage … j’en avais pleuré de beauté et de délicatesse. Je crois que quand Thibault m’a demandé en mariage, 3 jours après, j’envoyais un mail sur le site de Chloé pour lui demander si elle était dispo pour notre date.

Certes c’est un budget, mais c’est celui qui vous laissera LES souvenirs de tous ces instants incroyables que vous allez vivre… et puis le photographe a toujours le petits conseil en plus, le mot doux de dernières minutes, le regard rassurant et même de l’antismoustique ! »

« Et chose dont on ne parle pas souvent mais qui nous a beaucoup compté dans notre mariage c’est tout le processus de préparation durant les mois précédant le mariage. J’ai parlé avant de la photographe, mais la robe ! Oh mon dieu quelle histoire ! Stefany, de Wednesday Atelier est une amie et je savais que je voulais faire ma robe avec elle. Vivre ces moments privilégiés de confectionner une robe a son image. Avant de confirmer mon choix final, j’ai essayé exactement 47 robes dans différentes boutiques ! à chaque fois que j’aimais un détail je le prenait en photo. Au tout début Quand je suis allée voir Stefany, je lui parlais d’une robe en tulle, avec des sequins … bref tout l’opposé du final ! Au fur et à mesure de mes essayages je simplifié , je simplifié … jusqu’à que je croise une femme qui m’a énormément marqué dans une boutique et qui m’a dit : la première idée de la robe que l’on veut, c’est la personne que l’on était et celle que l’on fini par choisir, c’est la femme que l’on devient ». Cette phrase est gravée dans ma mémoire à tout jamais. Stefany a su traduire l’image de la femme que je souhaitais être afin de vivre ce passage initiatique qu’est le mariage. »

les adresses recommandées par les mariés

Robe du mariage civil: Reformation, customisée par la mariée | Costume : The Kooples et chemise Galeries Lafayette | Robe de mariée : Wednesday Atelier | Accessoires: boucles d’oreilles GH Joaillerie | Alliance Margot : GH Joaillerie | Chaussures : Mango* | Mise en beauté: Anais la cousine du marié | Costume: Ginestet , Bordeaux | Photographe: Chloé Lapeyssonnie | Fleurs: la mariée | Lieu: Centre de loisirs des Palafitos | Traiteur : food truc El taco Del Diablo | DJ: DJ Clarks, DJ Jared, Black Jersey (les amis des mariés) | Décoration, faire-part et papeterie : les mariés | Pièce montée : pas de pièce montée ! Juste nos deux gâteaux préférés des financiers et des tartes citron meringuées.

Vous êtes photographe et vous vous retrouvez dans l'esprit La mariée aux pieds nus, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos images à lmapn.publications@gmail.com . Les astérisques marquent des liens affiliés. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter la page Mentions Légales du site.
Related Posts
  1. Eirin dit :

    Quel mariage ! De belles conditions bravo !

  2. Stephane dit :

    Une jolie lumière, le couple est top et leur univers est vraiment fun et cool… j’adore!!!!

  3. Maudwhi dit :

    Comme ça donne envie !
    Ou est-il possible de trouver des sulkys tel que celui-ci ?

  4. un mariage fun, des photos fun
    superbe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Latest Stories

Search stories by typing keyword and hit enter to begin searching.